Test : Zone of the Enders HD Collection

Zone of the Enders HD Collection - PS3

Genre : Robots géants en action

Date de sortie : 29 novembre 2012

Des robots géants ! Des robots géants, quoi ! Qui se bastonnent ! Et c’est Kojima aux manettes ! Voila, en même pas deux lignes de quoi vous convaincre de jouer à Zone of the Enders. Et la HD collection qui vient de sortir est parfaite pour s’y mettre. Là, normalement, vous êtes convaincus et j’ai pas besoin d’écrire ce test. Mais comme à GameHope on est des pros, en dessous, il y a des mots à la suite qui forment un test de Zone of the Enders HD Collection.

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Quand on dit Hideo Kojima, on pense généralement à Metal Gear Solid. Pourtant, le bougre s’est essayé à autre chose que l’infiltration avec Zone of the Enders. Bon, il y a des méchas aussi dans MGS mais ça bourrine quand même méchamment dans ZOE comparé aux aventures de Snake. Cette saga passa ainsi plus « inaperçue » (pourtant, les robots géants c’est pas discret) mais a une communauté de fans assez vivante qui réclame un troisième opus. Zone of the Enders HD Collection donne un peu l’impression que Konami tâte le terrain. Encore une HD collection donc. Une bonne occasion pour se repencher sur ces jeux en plus de juger le portage effectué pour nos chères consoles HD.
 

Robot pour être vrai

Commençons par le premier opus. Zone of the Enders est peut-être le jeu qui a le plus vieilli. Le manque de variété des décors y est peut-être pour quelque chose. On a l’impression d’être dans des décors vides et les limites de ces décors sont trop évidentes. Les graphismes et l’interface sont aussi plus simplifiés (dans le mauvais sens du terme) que dans le deuxième jeu. Cependant, le ripolinage HD est plutôt bien fait et le jeu rend malgré tout pas trop mal sur nos beaux écrans plats. On regrettera que les cinématiques souffrent d’un effet de flou par rapport aux phases de jeu. Au final, le passage à la HD n’est malgré tout pas trop mal pour ce jeu et c’est un bon moyen de le redécouvrir. Quoiqu’il en soit, l’upgrade en HD ne va pas de pair avec des bonus. Rien de plus à se mettre sous la dent par rapport à l’édition originale. C’est bien triste ma p’tite dame.
 

Un mécha vaut mieux que deux tu l’auras

Car oui, Zone of the Enders est, avant tout, un jeu d’action ultra dynamique au gameplay admirablement bien pensé. Vous incarnez donc Leo qui, alors que la colonie spatiale Antillia est envahie, se retrouve par accident à bord de Jehuty. Il devient alors malgré lui défenseur de la colonie dans son robot géant aidé par l’intelligence artificielle Ada. La relation entre le jeune homme et cette dernière est d’ailleurs l'un des points forts du jeu. Vous passez alors vite à l’action. Le gameplay est bien pensé entre attaques à distance et attaques de mêlée. Vous disposez aussi d’attaques chargées et d’esquives ainsi que de tout un arsenal d’armes secondaires que vous récupérez tout au long du jeu. Cela peut paraître compliqué mais le gameplay est facile à prendre en main et est ultra dynamique grâce à un bon système de lock. C’est quelques fois un peu bordélique à l’écran mais on s’y retrouve toujours. On constate ainsi que le gameplay n’accuse pas du tout le poids des années et est toujours ultra agréable et fun aujourd’hui malgré une impression de répétitivité.
 

Bourrinage prohibé

Le seul problème vient du système de caméra mal pensé. La caméra part quelques fois en cacahuète. A cela s’ajoute une progression non linéaire. Cependant, le fait de ne se limiter qu’à Antilia empêche une variété des décors. Et certains n’aimeront pas faire des allers-retours. Il y aussi des missions secondaires où il faut éviter de détruire des bâtiments car il y a des survivants dedans. Un ajout sympathique qui change notre manière d’aborder le jeu. Cependant, le gros défaut de ce premier jeu est sa durée de vie : rachitique. Il se finit en 5 heures tout au plus. Le plaisir de jeu n’est pas gâché mais c’est bien dommage que le jeu soit si court. Il faut noter que, vu qu’il est vendu avec le deuxième opus, le problème est moins marquant puisque qu’il vous faudra une douzaine d’heures pour arriver à bout des deux jeux.
 

Ce n’est pas l’orbital frame que vous recherchez

Passons donc à Zone of the Enders : The 2nd Runner. Cette fois, un nouveau runner est mis à l’honneur mais l’histoire prend la suite directe du premier opus. Une des raisons qui rend cette compilation HD valable. Cette fois, le jeu est plutôt beau visuellement. La HDisation lui fait même honneur. Bien sûr, on se rend compte qu’il s’agit de graphismes PS2 (quoique, les méchas ont franchement une belle gueule). Les décors sont plus variés (au prix d’une progression plus linéaire) et les défauts visuels du premier sont bien corrigés. Cependant, les cinématiques (en animation dans cet opus) ont toujours cet effet de flou pas agréable. Comme pour le premier jeu, il s’agit de la seule différence avec le jeu original. Pas de bonus. Bref, on laisse aux fans le choix d’acheter ou pas cette HD Collection selon leur degré d’adoration du jeu.
 

Méchachedé

Le jeu en lui-même est plus fluide. Le premier l’était déjà alors on vous laisse imaginer pour celui là. Le problème de caméra est toujours présent cependant. La variété des armes (avec quelques nouveautés) et la facilité de prise en main sont également toujours là. Le tout affiné par quelques réglages de gameplay bien sentis. Il est plus facile de switcher entre différentes cibles par exemple. Bref, couplé aux graphismes HD qui vont bien, ce jeu est un réel plaisir. L’histoire est d’ailleurs plus développée dans cet opus et les scènes épiques ne manquent pas. On retiendra notamment une bataille immense avec des milliers de méchas qui envoie du bois. Le gameplay est d’ailleurs moins répétitif que dans le premier. Les séquences où il faut éviter de tout détruire sont moins présentes. Certains apprécieront de pouvoir bourriner davantage, d’autres regretteront ces phases différentes. Au final, ce deuxième opus est plus long, plus complet, plus épique. Il y a d’ailleurs quelques missions EX pour prolonger la durée de vie. Les deux jeux proposent d’ailleurs un mode Versus pour jouer aux grands robots avec ses potes. Pas transcendant mais sympathique. On notera enfin qu’il y a un générique fait spécialement pour la HD collection. Il envoie du bois en HD. Mais comme bonus, on a fait beaucoup mieux.
 

Article rédigé par Neo , le

Cette Zone of the Enders HD Collection est donc plus que conseillable pour ceux qui veulent découvrir cette saga de Kojima un peu moins connue. Ce sont deux jeux au gameplay impeccable et jouissif à mort. Le passage à la HD a très bien été géré (surtout pour The Second Runner) mais on regrette qu’il n’y ait pas de bonus valable pour les fans. Le premier jeu est un peu répétitif et court et la caméra est capricieuse dans les deux opus mais pas de quoi gâcher la fête au mécha. Une bonne occasion de découvrir ou de redécouvrir cette saga hors norme. En espérant sa venue sur les consoles HD avec un vrai nouvel épisode.

Points positifs

  • Un gameplay toujours aussi jouissif...
  • ... et toujours aussi facile à prendre en main
  • Un scénario bien ficelé
  • Un second opus plus varié, plus long, plus beau
  • Un remake HD qui a de la gueule (surtout The 2nd runner)...

Points négatifs

  • ... mais les cinématiques sont floues
  • Le premier opus accuse plus son âge
  • La caméra qui est indomptable quelques fois
  • Les deux jeux sont un peu courts malgré tout

A propos de l'auteur

Neo

Neo

29 ans | L'élu des gamers

Après avoir détruit la matrice, Neo s'est dit « Pourquoi pas bosser sur GameHope ? ». Un nouveau défi pour l'élu. Après sa victoire incontestable, le monde réel lui paraissait fade et il est retourné dans le virtuel. Il est d'ailleurs en permanence branché à une PS3 en intraveineuse. Egalement passionné de cinéma, on le reconnait à ses yeux injectés de sang à force de passer des heures devant les écrans. Il a malgré tout réussi à apprendre à écrire et, afin de devenir le prochain Victor Hugo, expose sa prose sur GameHope.

Contacter

Commentaires