Test : Medieval Moves Deadmund's Quest

Medieval Moves Deadmund's Quest - PS3

Genre : Casual gaming moyen âgeux

Date de sortie : 16 novembre 2011

Genre
Casual gaming moyen âgeux
Date de sortie
16 novembre 2011 - France
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS3
Accessoires compatibles
Playstation Move

Voulant s'adresser à tous les publics, le PlayStation Move ne s'est finalement imposé auprès d'aucun, les ventes de l'accessoire étant dérisoires à côté de celles du périphérique de Microsoft. Mais pour cette période de fin d'année, Sony semble revoir sa copie pour se recentrer sur les joueurs occasionnels et les plus jeunes. C'est à ces dernier que Medieval Moves s'adresse.

 
 
Zindagi Games nous avait déjà démontré les qualités du PS Move avec le très sympathique Sport Champions. On serait donc en droit de s'attendre à un jeu de qualité de la part du studio s'il ne venait pas si tôt, un an à peine séparant la sortie des deux jeux. Et pourtant, le faible temps de développement n'a pas empêché le studio de nous livrer un titre tout aussi sympa que son prédécesseur. Medieval Moves prend la forme d'un rail shooter, mais contrairement à un Time Crisis, on ne se contente pas de viser et de tirer. Époque médiévale oblige, les armes à votre disposition vous obligeront à bouger un minimum. L'épée, l'arc et les shurikens sont en effet un peu plus physiques à l'utilisation. Pour le reste, on reste dans du classique, le personnage avance tout seul jusqu'à un point donné, le joueur devant éliminer des vagues d'ennemis à chaque arrêt.
 

« Il faut que tu récupères le truc magique là »

Le titre nous met dans la peau d'Edmund, un jeune prince âgé d'une dizaine d'année. Il est capable grâce à une amulette de communiquer avec un de ses ancêtres décédé qui lui prodiguera de bons conseils tout au long de l'aventure. Très vite, le château est attaqué par une armée de squelettes. Le chef de cette armée en profite pour transformer tous les occupants du château et du village voisin en squelettes. C'est alors que commence la quête de notre jeune héros qui doit réunir les morceaux d'un artéfact magique pour que tout le monde récupère sa forme normale.
Si le scénario n'est pas très recherché, il ne faut pas oublier que le titre s'adresse avant tout aux enfants. L'ensemble reste donc bon enfant et fait preuve d'un humour qui fera mouche auprès des plus jeunes. Mais ce n'est pas pour ça que Zindagi Games a torché le boulot, l'histoire étant bien raconté et ponctuée d'artworks animés du meilleur effet. De plus, la réalisation technique est plus qu'honnête, adoptant un style cartoon, le soft ne souffre d'aucun défaut visuel flagrant.
 

Un jeu écolo

Oui, Medieval Moves est un jeu écolo dans le sens où il pratique le recyclage. Pour livrer un jeu avec ce niveau de finition en moins d'un an, il faut bien qu'il y ait un truc. Et il est ici très simple : le gameplay est presque entièrement repris sur Sports Champion, le studio ayant réussi à réunir tous les mouvements de ce dernier. Medieval Moves permet de passer du tir à l'arc au maniement de l'épée et au lancer de shuriken avec une grande fluidité. On peut bien évidemment se soigner en buvant une bouteille de lait. Pour ce faire, il suffit de mimer le geste. Mais malgré ce recyclage, la sensation de jouer à un Sports Champions déguisé est absente. Le soin, les pouvoirs de l'amulette, et la variété du bestiaire, apportent suffisamment de nouveautés pour que s' estompe une désagréable sensation de redite. On déplorera seulement le manque de précision du lancer de shuriken là où l'épreuve de disc-golf du précédent jeu de Zindagi Games était exemplaire.
 

Article rédigé par pattoune , le

Reprenant une bonne partie de son gameplay dans Sports Champion, Medieval Moves évite cependant la redite en proposant au joueur un univers haut en couleur, malgré son aspect mort-vivant. S'adressant avant tout aux plus jeunes, il fera un bon cadeau de noël pour ces derniers, surtout s'ils n'ont pas déjà joué à Sports Champions.

Points positifs

  • Une réalisation propre
  • Parfait pour les enfants...

Points négatifs

  • ...Mais interdit aux plus de 10 ans
  • Gameplay en partie recyclé

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires