Preview : Splinter Cell Blacklist

Splinter Cell Blacklist - PS3

Genre : Infiltration

Date de sortie : 22 août 2013

L'annonce de Splinter Cell : Blacklist lors de la conférence Microsoft et la démo qui nous a été faite à cette occasion ne vous auront certainement pas échappé. Ce fut l'un des nombreux coups d'éclats d'Ubisoft. Et bien, sachez que sur le stand de l'éditeur français une version allongée de ladite démo était présentée. On ne s'est bien évidemment pas fait prier pour y jeter un œil.

 
 
La démo prend place au Moyen-Orient, près de la frontière entre l'Iran et l'Irak pour être plus précis. Se faisant passer pour un terroriste, on amène un blessé dans un camp pour l'infiltrer et y trouver notre cible. On nous amène dans une tente ou deux soldats essaient de soigner le pauvre bougre tandis que le troisième se montre suspicieux à notre égard. Peu importe, on bute les deux apprentis toubibs afin de pouvoir interroger tranquillement le dernier. Plusieurs choses sont déjà à noter à ce moment là de la démo. Premièrement, le système de marquage a été conservé. Certains s'en plaindront, mais le fait est que ce système a été amélioré pour s'intégrer à ce que les développeurs d'Ubisoft Toronto appellent le « killing in motion ». En gros, comme on le voit un peu plus tard dans la démo, on peu dégommer du vilain terroriste tout en se déplaçant, le tout avec des mouvements et des animations franchement classes. Pour ce qui est de l'interrogatoire, celui-ci est interactif. Cela ne se voit pas sur la vidéo, mais on a clairement pu voir sur le stand d'Ubisoft le joueur bouger le stick pour remuer le couteau dans la plaie (au sens propre, bien entendu). On nous a annoncé que nous aurons le choix entre tuer et laisser vivre le suspect à l'issue de ces séquences. Et que ces choix auront une influence sur l'histoire. Il faudra cependant attendre encore un peu pour savoir dans quelle mesure cette dernière sera impactée.
 

« Hey you »

Viens ensuite une phase d'escalade qu'Ezio Auditore Da Firenze n'aurait pas renié. Il est incontestable que Sam Fisher a gagné en agilité. Ce qui devrait donner aux joueurs plus de possibilités. C'est d'ailleurs le but avoué des développeurs, ces derniers ayant annoncé avoir fait en sorte que chacun puisse jouer comme il l'entende. Il sera donc possible de la jouer infiltration, tactique ou gros bourrin. Malheureusement, on ne nous a pas montré plusieurs fois le même passage joué différemment pour que l'on puisse s'en rendre compte. Cependant, avec toutes les features de gameplay que laissent entrevoir cette démo, on est bien tenté de les croire sur parole. La plus intéressante de ces features est sans aucun doute l'utilisation que le jeu fait de Kinect. Pour une fois qu'il est bien utilisé, on peut bien le souligner ! Le « hey you » de la conférence Microsoft était littéralement bluffant, de même que l'appel de la frappe aérienne. Cette utilisation sobre et non intrusive du périphérique pourrait apporter un gain en immersion non négligeable. Ce qui est assez ironique quand on y repense : l'appareil a détection de mouvements de Microsoft n'est jamais plus pertinent que quand on ne l'utilise pas pour la détection de mouvements... Mais revenons-en au jeu qui nous intéresse ici. Nous avons pu voir Sam utiliser divers gadgets, comme la classique caméra à fibre optique pour inspecter une pièce sans avoir à ouvrir la porte. L'utilité de cette dernière est d'ailleurs sérieusement remise en cause par l'apparition d'une espèce de vision aux rayons X permettant à Sam de voir à travers les murs. Selon toute vraisemblance, son utilisation devrait être limitée. On retiendra également l'arc électrique.
 

Prolongations

Arrivé devant la porte donnant sur la dernière salle vue dans la démo faite durant le show du constructeur américain. Là, Sam pose des explosifs sur celle-ci. Mais plutôt que de la faire sauter pour entrer et dégommer tout le monde, il décide de grimper sur le toit du bâtiment et de descendre en rappel le long du mur de gauche pour se placer juste au dessus d'une fenêtre. Il enclenche ensuite sa vision aux rayons X et fait sauter la charge placée sur la porte. Les ennemis se focalisant sur le site de la détonation, l'agent passe à travers la fenêtre, prenant les terroristes à revers. Ce qui lui permet de s'en débarrasser sans trop de mal. Vient ensuite l'interrogatoire qui concluait la démo faite chez Microsoft, mais pas celle du stand d'Ubisoft. Après tant de grabuge, Sam est repéré et des renforts débarquent. Il appelle alors un drone en renfort. La caméra passe en vue aérienne sur le camp, le point de vue de l'appareil en fait. Ce qui permet à l'agent secret de tirer un missile et de décimer le gros des troupes adverses. Alors que l'on revient à la vue à la troisième personne classique de la série, on constate les dégâts causés par le projectile. Le camp est dévasté et un trou béant dans le mur au fond de la pièce nous permet de sortir presque incognito. C'est là que se termine la présentation.
 

Article rédigé par pattoune , le

Si elle ne nous a pas permis d'en voir beaucoup plus, la présentation du stand d'Ubisoft a tout de même apporté quelques précisions intéressantes qui ne font qu'exacerber notre impatience. Ce Splinter Cell : Blacklist part franchement bien. On a hâte d'en voir plus.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires