Preview : Transformers : La Chute de Cybertron

Transformers : La Chute de Cybertron - PS3

Genre : Action

Date de sortie : 21 août 2012

Petit plaisir offert par Activision, qui nous a invité dans ses locaux parisiens pour mettre la main sur le prochain épisode de Transformers, nommé La Chute de Cybertron. Nous avons eu le loisir de commencer le début de la campagne solo, ainsi qu'un mode multi basé sur la survie en équipe. Nos conclusions dans cette preview.

 
 
Robots pouvant se changer en différentes sortes de véhicules, les Transformers ont fait le bonheur de plusieurs générations d'enfants. Jusqu'à ces dernières années où le cinéma a eu le bonheur d'accueillir quelques films à haute valeur artistique. Mais si la marque ne fait pas forcément de bons films, elle peut faire de bons jeux. Après tout, il s'agit au départ d'une marque de jouets. L'un des points positifs est que ce nouvel opus ne repose pas sur un film, il ne s'agit pas d'une adaptation mais bien d'un scénario original écrit par l'équipe de développement. On bénéficie donc, au moins, d'un effet de surprise quant au déroulement de l'intrigue. L'autre point positif qui nous est apparu immédiatement est la facilité de prise en main. Certes, elle repose sur des acquis, une manipulation standard que l'on retrouve dans tous les jeux du genre, mais la réactivité est impeccable et l'action parfaitement lisible. Certaines zones de combat sont même suffisamment ouvertes pour laisser au joueur quelques libertés sur la manière de faire son boulot, ce qui atténue grandement la linéarité de la progression là où elle n'est pas utile. Un travail soigné auquel Activision ne nous a pas toujours habitué... On arrivera quand même à reprocher une chose : la transformation placée sur le stick gauche, qui peut donc se lancer involontairement assez souvent (NDLR : Activision nous a depuis informé que les commandes seraient entièrement paramétrables dans la version finale du jeu) .
 
 
Côté histoire, le peu qu'on en a vu nous montrait la planète Cybertron attaquée par les Decepticons, et sans modération. Selon vos missions, vous incarnez différents héros, avec leurs gameplays particuliers, bien souvent en croisant quelques alliés occupés à se défendre contre l'armée d'envahisseurs. Une chose particulièrement réussie est le comportement de ceux-ci : ils sont simplement là à s'occuper comme ils peuvent de la situation, se préoccupant à peine de vous, ou ne se mettant pas en travers de votre route s'ils vous accompagnent un peu. Ce ne sont pas des PNJ qui vous appellent tous les 5 mètres si vous n'allez pas assez vite pour eux, ou au contraire que vous devez attendre parce qu'ils lambinent et que vous en avez besoin pour ouvrir une simple porte. Non, ce sont simplement d'autres personnages sur les lieux, efficaces sans trop l'être pendant les combats, de sorte que l'on se sent vraiment intégré à la scène et entouré d'êtres intelligents, au comportement logique, qui n'en font pas trois tonnes pour vous apprendre les commandes. C'est donc une introduction très efficace qui ouvre ce jeu, autant au niveau de l'action que de l'immersion à cet univers (alors que l'on se rendait à cette session de test un peu à reculons, il faut l'avouer). Reste à espérer que la suite du jeu confirme cette bonne impression. Notez aussi que, les niveaux étant conçus pour être joués seul avec le gameplay propre au personnage concerné, les développeurs ont jugé superflu de permettre de jouer la campagne à plusieurs.
 
 
Le mode multi que nous avons essayé est donc du jeu pur, non scénarisé. Comme nous le disions, il s'agissait d'un mode coopératif, fonctionnant sur un système de survie : des vagues d'ennemis de plus en plus fortes vous assaillent, et vous avez des ressources limitées pour vous en débarrasser. C'est le mode Escalade que connaissent les joueurs des autres épisodes. Chacun des joueurs choisit une classe de personnage que ses équipiers n'ont pas déjà pris (entre Infiltrator, Destroyer, Titan et Scientist), de sorte que tous aient un rôle différent. C'est classique, mais très efficace, et ce dès la difficulté la plus basse. Quelques ennemis sont quand même un poil trop puissants : perdre la moitié de ses points de vie en un seul coup est assez frustrant, surtout quand cette attaque est suivie par celles d'autres unités plus petites qui finissent le travail... On notera par rapport à la gestion de la vie, au passage, ce système intelligent fait de deux jauges : un bouclier constituant la première couche de vos points de vie, qui se régénère lorsque vous ne vous faites plus tirer dessus, et une barre de vie qui baisse si votre bouclier est totalement balayé et ne peut se régénérer qu'avec des cubes d'énergie. Ce système offre un bon équilibre, nous laissant un petit temps de réaction quand on commence à se faire canarder mais nous faisant véritablement sentir vulnérables une fois le délai dépassé.
 

Article rédigé par SiMouth , le

Ces deux petites heures de prise en main, nous ne les attendions pas si agréables. Les jeux Transformers souffraient peut-être un peu trop de l'effet "adaptation" qui veut qu'un jeu vidéo soit généralement moins enthousiasmant que le film dont il est tiré, souvent à cause des contraintes de sortie simultanée qui limitent le résultat final. Cette fois-ci, le jeu est en développement depuis deux ans et n'est lié à aucun film. Au vu de ce que nous avons testé, l'expérience est concluante, car on ne saurait trouver de défaut insurmontable à ce nouvel épisode. Il faut espérer que le reste du jeu sera à l’image de ce début de campagne et du mode multi que l’on a pu essayer : efficace et suffisamment ouvert.

Commentaires