Test : Until Dawn

Until Dawn - PS3

Genre : Scary Game

Date de sortie : En 2015

Statut
Abandonné
Genre
Scary Game
Date de sortie
En 2015 - France
Développé par
Supermassive
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3, PS4
Accessoires requis
Playstation Move

Huit jeunes américains à la libido naissante vivent la disparition tragique de deux de leurs amies lors d'une soirée dans un chalet à peine creepy sur une montagne paumée. Visiblement, ça leur en a touché une sans trop faire bouger l'autre, puisqu'ils décident très logiquement de s'y retrouver un an après le drame histoire de passer un chic week-end au milieu de rien du tout. Bon, bah il serait peut-être temps de faire entrer un psychopathe histoire de mettre un peu de piment.

Test effectué à partir d'une version PS4


 
Until Dawn est un jeu d'horreur dont le principe est de vous proposer différents embranchements en fonction de vos décisions. Le but ultime, enfin je crois, est de faire en sorte que les huit puceaux sauvages avec lesquels vous débutez l'aventure puissent voir se lever le soleil au petit matin, en repensant avec un sourire complice à la nuit de merde qu'ils ont passé. On ne va pas se mentir, ce n'était pas vraiment notre attente de l'année et pourtant, oui pourtant, Until Dawn nous a offert un très bon moment. C'est typiquement le genre de titre que l'on n'attend pas, dont on pourrait énumérer beaucoup plus de défauts que de qualités et qui pourtant, au final, laisse un très bon souvenir. Vous savez, un peu comme un coup d'un soir qu'on n'assume pas des masses mais qui a quand même grave assuré. Ou cette soirée qui s'est terminée en cellule de dégrisement, mais qui malgré les contusions souvenirs sur les côtes et les yeux rouges qui sentent la lacrymo, était tellement cool qu'on a du mal à la regretter. Quoi, on a tous vécu ça non ? Allez ? Non ?!

Bonsoir Sydney. C'est Mel. Mel Bourne

Chez GameHope, on a décidé de vivre l'expérience Until Dawn à fond, et on ne peut que vous le conseiller ardemment. Nous avons lancé le jeu à minuit et demi, dans le noir total, avec un grand écran et le son très fort. On a placé une gonzesse un minimum impressionnable à notre gauche histoire qu'elle puisse nous lacérer le bras quand ça fait peur et de passer pour un mec courageux. Bon, on ne va pas se mentir, j'ai clairement perdu en crédibilité vers le 3ème hurlement, moins d'une heure après le début de l'aventure. C'est dingue, on a beau se dire que c'est un slasher de pisseuse de 16 ans, pester contre les décisions débiles de ses protagonistes où on ne nous demande même pas notre avis, le fait est que cela fonctionne. Pourtant, l'argument principal du titre, à savoir que de ces choix découlent de nombreuses possibilités, le fameux effet papillon, n'est pas forcément tellement vrai. Pas mal de choix, certes, surtout durant les premières heures de l'aventure, mais qui n'ont pas de réelles incidences et, pour garder vos clubbers des montagnes en vie, il faudra surtout faire très attention à certains moments clés. Des moments qui, à notre goût, apparaissent un peu trop tard dans l'histoire. Mais plusieurs ressorts des films d'angoisse, même s'ils sont classiques, sont très bien utilisés et certains mécanismes de gameplay sont même assez ingénieux. Par exemple, il y a les différents totems cachés. Découverts, ils vous montrent un "flash" dévoilant un futur possible, positif ou négatif. Il permettra ainsi, sous réserve que vous retrouviez bien cette scène, d'agir en conséquence.

Save the cheerleader, save the world

L'histoire vous prendra environ entre 6 et 7 heures pour être bouclée, une jolie nuit d'horreur en perspective. En passant, sachez qu'Hayden Panettiere, la cheerleader de la série Heroes, est l'une des protagonistes de cette histoire et qu'elle en passera une petite partie uniquement vêtue d'une serviette de toilette. Argument sans faille, acte d'achat immédiat. Le gameplay d'Until Dawn, à la Heavy Rain, ne conviendra évidemment pas aux fans de scoring. Enchainements de QTE, décisions à prendre rapidement et exploration, fuyez si vous ne supportez pas le style. Si vous êtes ouverts aux jeux "films interactifs" en revanche, c'est une aventure vraiment cool à jouer, surtout avec des amis non-joueurs. Il conviendra pourtant aussi de citer d'autres menus défauts. On aurait évidemment apprécié un scénario un peu moins cul-cul et une mise en scène un peu moins convenue, mais le fait est que les mécanismes de trouille sont efficaces la plupart du temps. On regrettera aussi que le scénario et le rythme se "cassent" un petit peu au milieu de l'histoire, tant et si bien que l'on frémit beaucoup moins en fin d'aventure qu'au début. D'ailleurs, le jeu semble avoir été un petit peu fini à la hâte, puisque quelques glitchs ou encore des erreurs de mixage se multiplient quelque peu à mesure que l'on approche de la lumière du jour.



Article rédigé par JoKeR , le

Until Dawn est certes un jeu qui mettra plus souvent vos nerfs à l'épreuve que votre skill, mais force est de constater que dans l'ensemble, ça fonctionne plutôt très bien. Alors bien sûr, fous-moi le camp, toi le pseudo hardgamer qui conchie les Heavy Rain like, mais d'un côté je me demande même pourquoi t'es en train de me lire. Pour les autres, on ne peut que vous conseiller ce slasher rigolo qui a su nous charmer. Malgré sa cible d'ado américain, ses petits soucis de rythme, ses absurdités scénaristiques, bah on le conseille quand même. Until Dawn nous a laissé un très bon souvenir de soirée entre potes. Pas forcément le souvenir d'un grand jeu, mais un petit plaisir honteux un peu culpabilisant qu'on ne regrette finalement pas.

Points positifs

  • Mécanismes de trouille très opérationnels
  • Un bon moment, à partager avec des gens qui ne sont pas forcément gamers
  • Quelques bonnes idées intéressantes
  • Parfois, bien lire les indices permet de garder quelqu'un en vie

Points négatifs

  • ... Mais pas mal de nos décisions n'ont en réalité pas vraiment d'impact
  • Quelques incohérences scénaristiques débiles
  • Soucis de rythme entre le début et la fin de l'histoire
  • Quelques bugs en fin de jeu

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires