Test : Sports Champions 2

Sports Champions 2 - PS3

Genre : Party game

Date de sortie : 31 octobre 2012

Genre
Party game
Date de sortie
31 octobre 2012 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3
Accessoires requis
Playstation Move
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

Dépoussiérez les PS Move, Sports Champions est de retour ! Pour ce second opus, Sony ne s'est pas cassé la tête : les sports changent, mais le principe reste rigoureusement identique et aucun élément majeur ne vient bouleverser le gameplay. Proposé à 30 €, le titre reste-t-il une bonne affaire ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Pour ceux qui auraient raté le premier volet, Sports Champions est un clone de Wii Sports, fonctionnant exclusivement avec le dispositif PS Move mis au point par Sony. A sa sortie il y a deux ans, le jeu était une bonne surprise : la folie Wii était à son plus haut niveau, et le fait de pouvoir profiter d'un titre HD au gameplay beaucoup plus précis était sacrément appréciable, surtout pour ceux qui voulaient s'éclater entre amis sans avoir à acheter une Wii juste pour ça. Les sports proposés étaient de qualité variable, mais certains jeux tels que la pétanque étaient originaux et bien fun. Ce second épisode reste dans la même lignée, et propose du bowling, de la boxe, du golf, du tennis, du tir à l'arc, et du ski. A part le ski, on a donc affaire à des sports très largement évoqués dans les précédents jeux du genre... et on regrette amèrement la disparition de la pétanque !
 

Plusieurs modes de jeu

Sports Champions propose trois modes différents. Le premier, le mode "Coupe" est destiné à être joué en solo et consiste à vaincre des adversaires contrôlés par la console, et à remporter des défis. Par exemple, dans le jeu de boxe, un défi consiste à frapper l'adversaire aux endroits indiqués à l'écran (un coup dans le flanc droit, une mandale en plein visage, etc.), tandis que dans le golf, les défis seront de lancer le plus de balles possible à l'endroit indiqué en passant à travers des anneaux, en un temps limité. Les défis sont assez réussis et maintiennent l'intérêt du jeu en solo. En prime, vous pourrez débloquer des accessoires, des tenues et des éléments de personnalisation pour votre protagoniste. Chaque sport est décliné en plusieurs niveaux de difficulté, avec des boss de fin et tout et tout, et du coup le mode solo est plus consistant qu'on ne pourrait y penser au premier abord, et représente un réel bonus au titre. De plus, votre score est enregistré sur le PSN et vous verrez votre classement mondial.
 
 
Le second mode, le mode "Tournoi", se joue exclusivement en multijoueur et consiste à défier vos adversaires sur une série d'épreuves, alternant les sports et les règles (classiques ou reprises des défis en solo). Vous pouvez soit lancer des tournois générés aléatoirement, soit sélectionner chaque épreuve manuellement. Ce mode tournoi apporte une touche d'originalité que l'on ne rencontrait pas dans les autres jeux du genre, et permet de varier plus naturellement les sports, au lieu de les enchaîner bêtement les uns après les autres selon votre degré de lassitude. A la fin de la partie, le joueur qui a remporté le plus d'épreuves gagne le championnat. Mais si vous ne kiffez pas les tournois, parce que gnagnagna le plus important c'est de participer pas de gagner :discours de looser:, le troisième mode proposé par Sports Champions 2 est justement un jeu libre, où vous pouvez jouer en solo ou en multi, aux mêmes épreuves que précédemment, mais sans pouvoir les enchaîner automatiquement.
 

Et les sports, dans tout ça ?

Comme dans le premier opus, la réalisation est soignée et le gameplay est beaucoup plus précis que les jeux Wii. Les sports manquent d'originalité, mais la boxe est par exemple bien mieux réussie que celle proposée dans Wii Sports, et même que dans le jeu de gladiateurs totalement raté proposé dans le premier Sports Champions. Chaque poing répond parfaitement et il est possible d'enchaîner les coups sans encombre. Le même constat s'impose pour le jeu de tennis, qui consistait bêtement à secouer la manette au bon moment sur Wii, et qui ici vous pousse à faire des effets et à doser votre frappe correctement. Le tir à l'arc, quant à lui, est un copier-coller de la première version : ce sport avait été bien accueilli par les joueurs, mais on regrette qu'il soit à nouveau inclus au détriment de quelque chose de plus original.
 
 
Le bowling et le golf sont bien foutus, mais la différence avec la Wii est moins flagrante car ils étaient déjà bien gérés sur la console de Nintendo : vous enchaînerez les strikes avec une facilité déconcertante, et avec un peu d'entraînement, le véritable défi sera plutôt d'aligner les 300 points... Ce qui finalement arrive plus vite qu'on ne le penserait. Même constat avec le golf : la norme est d'enchaîner les birdies plutôt que les par, avec un minimum d'attention vous arriverez toujours à envoyer la balle où vous le voulez, de quoi en faire pâlir Tiger Woods ! Enfin, si le ski est la discipline la plus originale, c'est aussi la plus décevante : l'idée d'utiliser deux manettes pour remplacer la Balance Board partait d'une bonne intention, mais le mouvement est peu naturel et parfois le skieur a tendance à faire n'importe quoi.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Ce nouveau Sports Champions reste très proche du premier volet et il faut davantage le voir comme une extension du premier jeu que comme une véritable nouveauté. Ceux qui sont déjà équipés du PS Move et qui avaient apprécié le jeu original ont ici une bonne occasion pour ressortir leurs manettes sans se ruiner (le jeu coûte 30 €), tandis que les autres passeront leur chemin, le jeu ne justifie pas le budget conséquent que représente l'achat des manettes et du PlayStation Eye pour pouvoir en profiter.

Points positifs

  • Bonne durée de vie
  • Fun en solo et en multi
  • Petit prix si on a déjà le matos...

Points négatifs

  • ... et très cher sinon
  • Manque d'originalité dans les sports proposés

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires