Preview : Rain

Rain - PS3

Genre : Errances pluviales

Date de sortie : 02 octobre 2013

Genre
Errances pluviales
Date de sortie
02 octobre 2013 - France
Développé par
SCE Japan Studio
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3
Modes de distribution
PlayStation Network

Après un Tokyo Jungle très réussi, C.AM.P ! remet le couvert avec Rain, un titre onirique, uniquement disponible sur le Playstation Store. Nous avons pu essayer la bête durant une session de jeu sur le stand de Sony lors de la dernière édition de l’E3.

 
 
Lorsque l’on fait nos premiers pas dans Rain, on se retrouve rapidement transporté, presque isolé dans une ville morne, sans vie. Les trottoirs gris, sans cesse martelés par la pluie, sont désormais votre nouveau terrain de jeu qui ne se parcourra pas sans danger. Le héros de Rain est un petit garçon invisible, que le joueur et les ennemis ne peuvent distinguer que sous la pluie. Ces derniers, présents dans la session jouable sur le salon, sont une sorte de monstres sur pattes qui attaquent le garçon dès qu’ils l’aperçoivent. Un coup de griffe signifiant la mort automatique du joueur, mieux vaut ne pas trop rester dans le coin quand vous les voyez roder. Pour se défendre, le protagoniste n’a rien d’autre que ses jambes et les endroits secs pour disparaître. Un toit ou quelques abris seront suffisants pour s’écarter de la pluie et devenir à nouveau invisible. La fuite étant la seule option disponible, vous passerez le plus clair de votre temps à courir et vous creuser la tête pour capter par quel endroit quitter les zones dangereuses. Le but du jeu étant de retrouver une petite fille également poursuivie par les monstres, vous irez de l’avant en résolvant des casse-têtes et vous jouant des monstres sans vous faire tuer.
 
 
En termes de gameplay, le principe reste assez simple. Vous pouvez courir, grimper et interagir avec l’environnement, ce qui vous offrira les outils pour venir à bout des énigmes les plus complexes. Un peu à la manière d’un Limbo, vous pourrez rester bloqués sur certains niveaux pendant un bon bout de temps avant de comprendre comment passer l’un ou l’autre des obstacles entravant votre chemin. Le son joue d’ailleurs un rôle important dans le déroulement de l’action : le bruit de vos pas dans les flaques d’eau ou le fait de faire tomber des objets disposés sur la route pourra attirer les monstres vers vous. L’agencement de certains niveaux est également ingénieux, vous obligeant de passer dans l’eau à quelques mètres d’ennemis à votre recherche : il faudra alterner passages sous la pluie et sous les obstacles pour éviter subtilement de vous faire repérer. Aussi, vous devrez être créatif, attirant des monstres vers vous pour les envoyer dans le décor et vous ouvrir de nouveaux passages. La démo nous limitant pas mal dans nos déplacements, nous n’avons pu tester que quelques mécanismes de jeu qui, une fois la fillette rencontrée pour la première fois, rappellera quelques bonnes séquences d’Ico (où l’on devait empêcher certains ennemis de rattraper notre protégée, en leur bloquant le passage ou les leurrant sur un autre chemin).
 

Article rédigé par Lorris , le

C’est en constatant les possibilités de gameplay offertes par Rain qu’on sent immédiatement le potentiel immense du titre. Sans prétention à la base, le titre de la team C.AM.P ! pourra rapidement devenir un must du genre. Au croisement entre la réflexion proposée par un Limbo, l’ingéniosité d’un ICO et le contemplatif d’un Journey, Rain fera probablement trembler le PSN à sa sortie.

A propos de l'auteur

Lorris

Lorris

29 ans | Fin limier du mot

Nonobstant les ouï-dires et les non-dits de ceux qui pensent que non et de ceux qui estiment que oui, Lorris demeure un génie incompris. Utilisant constamment un langage profane qui sied à sa caste de jeune kikoo-gamer-du-web, ce candide éphèbe qui newse, teste, et previewte n'est finalement qu'un esprit brillant parmi les autres cucurbitacées qu'il tient pour collègues. Sinon, Lorris est une âme modeste, offrant son corps pour partager avec délectation et frivolité sa passion qui l'anime dans le manoeuvrage du joystick et non pas du droit de cuissage comme certains butors le feraient entendre.

Contacter

Commentaires