Test : Naruto Shippûden : Ultimate Ninja Storm Revolution

Genre : Baston

Date de sortie : En 2014

Genre
Baston
Date de sortie
En 2014 - France
En 2014 - USA
En 2014 - Japon
Développé par
CyberConnect2
Edité par
Bandai Namco Entertainment
Disponible sur
PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

Dernier baroud d'honneur pour le ninja blond de Konoha sur consoles current-gen. Naruto Ultimate Ninja Storm Revolution, rien que ça, propose aux fans de la série de retrouver le monde de Masahi Kishimito dans une aventure avec du bon... Et du moins bon.

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Il faut savoir que la série des Naruto Ultimate Ninja Storm en est à sa 6ème itération sur PS3 et 5ème sur Xbox 360 (qui n'avait pas eu la chance de connaître le tout premier titre, exclusif à la machine de Sony à l'époque). A mesure que le manga de Kishimito avançait, de nouveaux modes Histoire et surtout de nouveaux personnages étaient incarnables. Un bonheur pour les fans, qui voient tous les nouveaux personnages et leurs déclinaisons débouler quasiment à la même vitesse que sur le manga papier français. Cet épisode propose un casting absolument colossal, et bigrement bien mis à jour. Plus d'une centaine de personnages, depuis l'enfance des héros jusqu'à leurs dernières évolutions, sont disponibles ici. Bien sûr, il y a pas mal de doublons, mais ce ne sont pas simplement des skins qui changent mais à peu près toutes leurs attaques.
 

Jutsu de bras

Le gameplay en lui-même des combats n'a pas vraiment évolué. Pour résumer grosso modo, une touche pour les coups, une touche pour les projectiles, une touche pour sauter et une touche pour le chakra. Ce dernier permet de se concentrer, de modifier les simples coups en prodigieuses super attaques ou encore de dasher. Un bel effort a encore une fois été fourni pour produire un jeu nerveux, graphiquement très très proche de l'animé, et dont le déroulé des combats se termine inexorablement de manière épique. Les cinématiques sont magnifiques et vous permettront parfois même de découvrir des attaques parfaitement inédites, comme le Susano de Uchiwa Shisui. Si le gameplay n'est toujours pas assez équilibré et pointu pour permettre à Naruto Ultimate Ninja Storm de se hisser parmi le top des jeux de combats (les personnages ne sont pas du tout du même niveau par exemple, et les actions trop répétitives), il devrait pourtant permettre aux fans de la série de passer de longues heures à performer dans la peau de leurs personnages préférés.
 

Multiclonage de l'ombre de Dolly

On peut par contre choisir en début de combat le mode selon lequel on désire affronter notre adversaire. L'un est le soutien auto qui, comme son nom l'indique, permet aux amis d'intervenir dans le combat aléatoirement. Les deux autres permettent en fait de choisir entre la réalisation d'une attaque ultime ou une transformation. On comprend l'intention des développeurs, à savoir que lorsqu'un ninja se transforme, l'équilibre des forces est absolument bouleversé. On donne donc le choix au joueur au début du combat dans ce sens. Seulement, il aurait été peut-être plus agréable de donner ce choix en combat, clairement, histoire de donner un peu plus d'aléatoire sur le déroulé du match. N'oublions pas que les combats se dérouleront dans des arènes aussi nombreuses que diversifiées, toutes tirées de l'animé.
 

Shuriken et Barbie

Le mode story, pourtant cher à nos cœur, disparait ici au profit d'un grand tournoi ninja sur une île, dont les parties se débloquent à mesure que vous progressez. Exit les combats de boss exaltants des épisodes précédents, vous ne suivrez plus l'histoire du manga, que vous aviez déjà certainement poutré auparavant. Franchement pas drôle, le grand tournoi ninja vous demandera d'alterner les combats avec des missions à l'intérêt vraiment très limité. On pourra y découvrir Mecha-Naruto, un Naruto robot rigolo créé pour l'occasion par Masahi Kishimito, mais voyons les choses en face, on s'y embête quand même beaucoup. Même le nouveau mode de jeu, à 4, est foncièrement un joyeux bordel et ne vous amusera pas bien longtemps. Pour rattraper le tout, il y a une bonne surprise dans cet épisode, l'apparition de 3 arcs animés totalement inédits. Bien animés et parsemés de combats, ils permettent de découvrir les détails de 3 périodes un petit peu floues du manga : l'histoire de Uchiwa Shisui (avant qu'il ne devienne qu'un oeil sur le bras de Danzo), l'enfance d'Obito (avant qu'il ne devienne un ennemi aux ordres de Madara) et la naissance de l'Akatsuki, avant qu'elle ne devienne l'organisation criminelle ninja la plus importante du manga. Pour le coup, c'est une très bonne surprise que ces 3 animés qui, même s'ils ne font pas non plus avancer le manga à pas de géant, permettent de découvrir quelques perspectives inédites. On regrettera simplement leur courte durée au final, et clairement, on aurait beaucoup aimé en voir plus.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Au final, c'est un Naruto Ultimate Ninja Storm Revolution mi-figue mi-raison qui apparait. Certes, c'est une vibrant hommage à la série de Masahi Kishimito, mais entre les ajouts vraiment hasardeux (le combat à 4), les changements de gameplay trop frileux et la disparition du mode histoire, on est un petit peu en dessous de l'expérience que l'on espérait trouver ici. On retiendra tout de même un casting colossal et les 3 arcs inédits, qui assurent vaillamment le fan service. Probablement le titre de la série que l'on conseillera uniquement aux inconditionnels du manga.

Points positifs

  • Casting hallucinant
  • L'impression de se battre vraiment comme dans l'animé
  • Très joli
  • Les 3 arcs inédits vraiment sympas...

Points négatifs

  • ...Mais trop courts
  • Pas de vrai mode histoire
  • Le mode à 4 trop bordélique
  • Gameplay limité et casting méchament déséquilibré

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires