Preview : Blacklight Retribution

Blacklight Retribution - PS4

Genre : FPS

Date de sortie : 04 décembre 2013

Genre
FPS
Date de sortie
04 décembre 2013 - France
Développé par
Zombie Studios
Edité par
Perfect World Entertainment
Disponible sur
PS4
Modes de distribution
PlayStation Network

Au PGW, il y a de tout, grosses licences comme jeux indépendants. Et quand on nous propose de mettre nos mains sur des jeux méconnus au concept séduisant, on ne peut qu'être fébrile à l'idée de découvrir une future perle. Blacklight : Retribution s'avère être particulièrement original : ça faisait en effet longtemps que l'on n'avait pas touché à une repompe total de Call of Duty sous une réalisation technique digne de mon talent de cuisinier, c'est-à-dire inférieur au niveau requis pour préparer une purée en sachet. Gratifiant.

 
 
Sur le stand des jeux indépendants PS4, parmis lesquels les charmants Resogun, Tearaway et autres Contrast figurent, un jeu attire notre attention. Framerate à la ramasse, moyenne d'âge des joueurs aux bornes de 12 ans, fusils d'assaut : il ne nous en a pas fallu plus pour demander au monsieur Sony de la file d'attente de nous faire jouer à ce Blacklight : Retribution.
 

Couloirs à la ramasse

Il est étonnant de constater à quel point un portage peut être dégradant pour un jeu qui, à la base, n'était pas froncièrement mauvais. Déjà sorti sur PC, le jeu de Studio Zombie fera son retour sur la nouvelle machine de Sony, et autant vous dire qu'on ne l'attend pas. La première chose que nous retenons est sans doute le framerate, absolument à la ramasse, qui rend le jeu particulièrement infâme à regarder. Ce n'est pourtant pas le nombre d'éléments à afficher qui pose problème, bien au contraire, puisque le titre ne s'avère franchement pas fouillé. Malheureusement, ce n'est pas non plus la direction artistique qui rattrapera le tout puisque l'univers futuriste semble, à ce premier abord, d'un commun sans nom. Mince mince mince.
 

Essayer de faire ma purée en sachet était plus passionnant

Hormis ces références culinaires passionnantes, et pourtant réelles, Blacklight : Retribution n'est pas non plus parvenu à nous enjailler comme il se doit. La démo proposée nous permettait de shooter du bot débile dont l'I.A. est égale à celle d'un plancton trisomique, dans un deathmatch par équipe des plus classiques qui soit. Calqué sur un gameplay identique aux ténors du genre, on sprinte, on shoote, on se gratte les yeux car les graphismes piquent : bref, on aurait peut-être dû prendre la manette ailleurs, car absolument rien n'était ici original. Sans âme, sans mode de jeu unique, sans particularité de gameplay spéciale : on ne s'explicitera pas plus sur ce titre décevant qui ne proposait, très honnêtement, quasiment rien d'intéressant. Bref, on aurait du prendre la manette ailleurs.
 

Article rédigé par Naxi , le

On casse, on vanne, mais on est aussi terriblement déçus de ce Blacklight : Retribution dont le portage PS4 ne semble pas avoir été bénéfique. En plus d'un constat technique et graphique difficilement acceptable pour de la next-gen, le jeu accuse des banalités universelles dans le monde du FPS Online. On vous le dit, c'est mal parti, ou du moins la démo du stand était mal choisie. Très très mal.

A propos de l'auteur

Naxi

Naxi

22 ans | Chasseur de cool

Guinness, Bacardi et 9mm : âgé de 20 ans, Naxi est le testeur le plus jeune de l'équipe. Embauché dès l'âge de quinze piges dans la rédaction, il se débrouille pour écrire sur sa passion entre deux soirées alcoolisées où se mêlent Tekken buveur, basses acidulées et lancers de nains roux. Une vie étudiante ponctuée par son addiction à Devil May Cry et son goût des bonnes femmes qu'il tente désespérément d'approcher par sa "voix d'acteur porno". Drôle d'énergumène.

Contacter

Commentaires