Preview : The Order : 1886

The Order : 1886 - PS4

Genre : Action

Date de sortie : 20 février 2015

C’est sur le stand Sony de la PGW 2014 que nous nous sommes essayés à la nouvelle exclusivité du géant japonais. Développé par ReadyatDawn avec la collaboration de Santa Monica, le titre semble prometteur… à tous les points ?

 
 
The Order : 1886 nous place dans un Londres steampunk, où l’époque victorienne côtoie une technologie ultra-moderne. Autant le dire de suite : la capitale britannique n’est pas au top de sa forme. Les rues sont infestées de loups-garous pas gentils, une guerre civile a éclaté et les maladies semblent être à la mode. Vous, vous êtes un chevalier de l’Ordre, au service du gouvernement et des nobles. Votre but, du moins celui de la démo, était d’exterminer toute menace. Simple, efficace.
 

Beau ne veut pas dire innovant

La première impression quand on touche à The Order : 1886 est impressionnante : le jeu est tout bonnement sublime. Digne d’une jolie cinématique en pré-calculé, le titre prouve que la PlayStation 4 en a vraiment dans le bide. Il est vrai que l’image dispose d’une sorte de grain, de blur que certains considéreront comme un cache-misère, mais inutile de le nier, la next-gen arrive et elle va décrocher quelques mâchoires. La direction artistique, dans des tons gris et poussiéreux, installe une ambiance sale et insécurisante assez délicieuse.

Malheureusement, tout ne suit pas. The Oder : 1886 accuse en effet un gameplay infiniment classique, relevant d’une banalité qui le rend finalement assez commun. La couverture est automatisée, on vise, on tire. Deux armes étaient à notre disposition : un pistolet et un fusil à thermite. Seul ce dernier était un tantinet intéressant, puisque l’on pouvait déposer la dangereuse substance grâce à R2 et l’enflammer avec R1… Mais ça n’en était en aucun cas éblouissant. Le feeling des armes est bon, là n’est pas le problème, il semble juste que le jeu soit… creux. De plus, la démo étant d’une longueur équivalente au premier rapport sexuel d’un adolescent, nous n’avons pas eu l’impression de jouer à grand chose.
 

Article rédigé par Naxi , le

The Order : 1886 dispose pour l’instant d’une réalisation formidable, mais pêche grandement par son gameplay d’un classicisme affolant. On espère réellement que le jeu proposera une vraie évolution du personnage et de meilleures originalités de situation : s’il compte réellement marquer les joueurs, les idées de game design devront être plus singulières.

A propos de l'auteur

Naxi

Naxi

22 ans | Chasseur de cool

Guinness, Bacardi et 9mm : âgé de 20 ans, Naxi est le testeur le plus jeune de l'équipe. Embauché dès l'âge de quinze piges dans la rédaction, il se débrouille pour écrire sur sa passion entre deux soirées alcoolisées où se mêlent Tekken buveur, basses acidulées et lancers de nains roux. Une vie étudiante ponctuée par son addiction à Devil May Cry et son goût des bonnes femmes qu'il tente désespérément d'approcher par sa "voix d'acteur porno". Drôle d'énergumène.

Contacter

Commentaires