Preview : Mad Max (2015)

Mad Max (2015) - PS4

Genre : Action

Date de sortie : 03 septembre 2015

Mad Max, c'était la petite cerise sur le gâteau à la conférence Sony de l'E3 2013. Avec un trailer sympathique donnant pas mal envie d'en voir plus, nous avons pu assister à une démonstration de gameplay de celui-ci dès le lendemain. Voici ce qu'on en a retenu.

 
 
Mad Max prendra donc part dans l'univers désertique et post-apocalyptique du film. Il est développé par Avalanche Studios, à qui l'on doit entre autre la sympathique série des "Just Cause". Il s'agit d'un jeu d'action à la troisième personne dans lequel quelques notions de RPG ont été injectées ça et là. La carte, vraiment désertique pour ce que nous en avons vu, est un monde ouvert et propose ça et là différentes missions indiquées par des marqueurs que l'on peut suivre comme bon nous semble. On nous promet des phases de conduite donc, puisque Max sans son Interceptor, ce serait un petit comme Belle sans Sebastien ou Rox sans Rouky, les tripes et le goudron en plus. La promesse est que le monde offre un grand nombre de types de missions différentes et du peu que l'on en a vu, cela semblait vrai. On nous promet un jeu avec des choix de survie permanent, alternant habilement les phases de conduite donc, dans le désert, et des phases d'action pure et dure à pieds.
 

Max la menace

On nous annonce au moins une cinquantaine de véhicules différents et que chacun sera franchement bad-ass. La mission à laquelle nous avons assisté mettait Max dans une situation difficile puisque celui-ci s'était fait gauler son véhicule mythique. Et comme ce n'est pas tellement le genre de mec à aller porter plainte au commissariat et attendre que ça se bouge, il partait en découdre lui-même avec les abrutis qui ont osé poser les mains sur son Interceptor. La conduite semblait plutôt cool, et surtout permettait de faire des combats sympathiques contre les autres voitures et les pauvres piétons qui trainaient par là. Max conduisait tandis qu'un PNJ allié tirait à la gatling sur les ennemis derrière sa voiture. Il pouvait aussi tirer au harpon sur les autres véhicules pour les tirer et les faire s' exploser, ainsi que se débarrasser de ceux qui essayaient de le déloger du volant à coups de shotgun en pleine face. Une fois la caisse ennemie en feu, Max en tirait le cadavre pour le fouiller et passait à la seconde phase de la mission, à pieds.
 
 
Pour entrer dans le bâtiment qu'il convoitait, le héros commençait par se débarrasser de quelques gêneurs au fusil sniper. Nous avons aussi assisté à des combats à mains nues de toutes beauté, où notre survivant, après un push kick bien placé enfonçait une barre de fer dans le bide de son adversaire. Il pouvait aussi retourner l'arme de son ennemi pour la retourner vers sa tête et lui exploser le caisson, ou encore réaliser de jolies prises de catch ravageuses, par exemple en pétant la nuque d'un adversaire en plein saut. Mais les grilles de l'enceinte dans laquelle Max devait entrer étant relativement solide, celui-ci avait besoin d'évoluer son véhicule pour l' exploser. Après un tour rapide dans le menu, le châssis de sa voiture était fraîchement équipé d'une grille de démolition et notre héros a pu pénétrer dans l'enceinte assez facilement. Cela s'est aussi ressenti dans les combats au volant puisque foncer dans une autre bagnole ainsi équipé l'envoyait valdinguer bien plus évidemment qu'auparavant. On nous promet un maximum d'évolutions sur le véhicule de Max, et probablement aussi sur le héros lui-même. A la fin de cette présentation, Avalanche Studios s'est pas mal avancé puisqu'ils annoncent que cette démonstration n'était qu'une fraction du gameplay final du jeu. On nous promets des combats brutaux, des évolutions massives et un open world absolument gigantesque.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Prévu pour 2014, Mad Max n'en a pas énormément montré mais la promesse qu'il fait est alléchante. Plutôt joli dans l'ensemble, si les promesses de gameplay sont tenues à la sortie, il pourrait être un des jeux sur lesquels il faudra compter sur next-gen. A suiver de prêt donc.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires