Test : Resogun

Resogun - PS4

Genre : Shmup

Date de sortie : 29 novembre 2013

Genre
Shmup
Date de sortie
29 novembre 2013 - France
Développé par
Housemarque Ltd.
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3, PS4, PSVita
Modes de distribution
PlayStation Network
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans
 Jeu en ligne
 Violence

Il est clair que le line-up de lancement de la PS4 n'est pas des plus folichon. Cela dit, c'est une sorte de tradition ancestrale du lancement de console. Quoiqu'il en soit « pas folichon » ne veut pas dire que les jeux présents ne valent pas le coup. En effet, entre un FIFA 14 et un Killzone : Shadow Fall, on trouve un petit Resogun. Il ne faut pas juger ce shoot'em up à l'aune seule de son statut de petit jeu téléchargeable qui ne propose pas une baffe graphique. Ce serait une belle erreur.

Test effectué à partir d'une version PS4

 
 
Resogun est l'oeuvre du studio Housemarque. Des finlandais fous de shoot'em up (mais pas que) à qui l'ont doit déjà le jeu Stardust qui a eu droit à une version HD en Super Stardust HD sur PS3. Tout ça pour dire que les braves gens du froid savent ce qu'ils font. C'est ce qu'on se dit aussi après avoir passé quelques heures sur ce Resogun car ce jeu est une réussite en son genre. Vous êtes donc un vaisseau qui doit sauver les derniers humains dans des colonies attaquées par des envahisseurs... Bon, on en a rien à faire, on veut juste défoncer les méchants avec notre petit vaisseau ultrapuissant. Oui, on aime les petits plaisirs simples de la vie.
 

Resogun's and roses

On cherche souvent des beaux graphismes, une narration étudiée et un gameplay chiadé mais quelques fois la simplicité maitrisée est suffisante pour faire un bon jeu. C'est le cas ici. Resogun est donc un shmup dans la plus pure tradition du genre avec quelques bonus à chopper pour améliorer son vaisseau (armes plus fortes, boucliers...), des armes secondaires dévastatrices (des bombes qui font le ménage, un tir overdrive dévastateur qui prend son temps pour être chargé) et des vagues d'ennemis imposantes. On est en terrain connu mais Housemarque maitrise son sujet et propose une expérience plaisante car jamais frustrante. La mort n'est pas catastrophique et on a qu'une envie : y retourner encore et encore. Le jeu est en effet bien équilibré et les morts ne laissent aucun doute : vous êtes nul, il faut s'améliorer. Les différents niveaux de difficulté du jeu permettent d'ailleurs aux noobs en shmup d'apprendre progressivement à maitriser l'art particulier de la destruction massive de vaisseaux aliens. Que les aficionados de la discipline se rassurent, les difficultés supérieures devraient pouvoir leur permettre de mettre leurs skills à rude épreuve. Le système de scoring devrait d'ailleurs être une raison de plus pour revenir encore et encore sur le jeu.
 

Un shmup rotatif

Le jeu dispose quand même d'une petite spécificité. Il ne défile pas de manière horizontale ou verticale mais propose des niveaux fermés de forme circulaire où l'on peut se déplacer comme on veut (mais toujours avec la vue de côté). Couplé avec les 10 humains à sauver par niveau pour obtenir des bonus, cela apporte une certaine dynamique bienvenue et ajoute du piment à la frénésie ambiante. On regrettera peut-être que le jeu ne propose pas assez de vaisseaux (au nombre de 3 mais ils sont admirablement bien pensés et équilibrés) et de niveaux. Il y en a 5 mais ceux qui voudront s'initier au genre auront vite fait de traverser les différents modes de difficulté. Ils influent plutôt bien sur les patterns des ennemis et des boss qui sont assez différents sur selon que vous soyez en mode Facile ou Expérimenté. Bref, cela n'entache en rien la durée de vie et la qualité du jeu. Un mode coop complète l'offre mais il est seulement disponible en ligne. On aurait adoré un mode multijoueur local d'autant plus que cela ne change pas l'expérience en l'état, cela rend juste le jeu moins dur. On concluera ce test par un petit mot sur les graphismes. Certes, ce n'est pas ultra next-gen mais le jeu est malgré tout super beau et essaye d'en mettre plein la vue avec des tonnes de particules, ce qui ne gâche rien. Les musiques en revanche sont plutôt quelconques.
 

Article rédigé par Neo , le

Resogun est donc un très bon jeu et c'est ce qu'on demande à une console : nous donner de très bon jeux. Nous sommes donc face à un shoot'em up qui ne réinvente pas le genre mais qui maitrise à la merveille sa leçon. C'est dynamique, addictif, beau et on a envie d'y replonger encore et encore. Cela dit le jeu apporte quelques bons bonus et les niveaux circulaires renforcent la dynamique du jeu. Il est d'ailleurs aussi bien adapté aux spécialistes de shmup (même si, bien sûr, ce n'est pas le jeu ultime du genre) qu'aux joueurs qui s'essayent au genre pour la première fois grâce à un bon équilibrage et à une courbe d'apprentissage bien gérée par les différents niveaux de difficulté. On vous le conseille ardemment surtout si vous avez le PS Plus puisque le jeu est offert dans le cadre de l'abonnement pour le lancement de la PS4.

Points positifs

  • Addictif
  • Difficultée bien dosée
  • Un gameplay dynamique
  • Le jeu est beau
  • La simplicité, ça a du bon
  • Vaisseaux bien équilibrés

Points négatifs

  • Musiques quelconques
  • Pas beaucoup de vaisseaux et de niveaux
  • Pas de multijoueur local

Commentaires