Test : Lego Le Hobbit

Lego Le Hobbit - PS4

Genre : Aventures avec des nains

Date de sortie : 11 avril 2014

Genre
Aventures avec des nains
Date de sortie
11 avril 2014 - France
Développé par
TT Games
Edité par
Warner Bros. Games
Disponible sur
3DS, PC, PS3, PS4, PSVita, Wii U, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

La série des Lego continue encore et toujours de revisiter façon petites briquettes jaunes de grandes licences du cinéma, en plus de sortir de temps en temps des créations plus originales tel Lego City Undercover. S'étant déjà attaqué au Seigneur des Anneaux, il était logique que Traveller's Tales fasse désormais son sort à la trilogie du Hobbit, également réalisée par Peter Jackson et adaptée du livre de Tolkien. Mais les joueurs ne risquent-ils pas l'indigestion à la longue ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Avant toute chose, il est important de préciser que ce LEGO Le Hobbit propose de revisiter seulement les deux premiers films de la trilogie, le troisième n'étant pas encore sorti. Pourquoi le studio n'a pas attendu que le tout soit disponible ? Le mystère reste entier. Dans tous les cas, le troisième film débarquera en temps voulu en DLC. Payant ou non, là encore la question se pose. Dans tous les cas, le principe de base de cet épisode reste le même : le joueur se met dans la peau d'un personnage emblématique « legotisé », parcourt des niveaux où quelques combats l'attendent et détruit moult éléments du décor dans le but de récupérer piécettes ou autres items permettant de résoudre des énigmes en général très faciles. Cette fois-ci, quelques petites choses supplémentaires sont offertes, comme des matériaux divers (bois, pierres précieuses, nourriture, etc) à assembler pour créer de nouveaux objets et, à l'image du Seigneur des Anneaux, il est également possible de récupérer du matériel bien utile pour progresser plus facilement dans l'aventure. Bref, ce système de craft est une petite nouveauté sympathique et bienvenue, la série ayant en règle générale l'habitude d'inclure de petites touches inédites dans chaque épisode pour ne pas lasser le fan, même si un vrai bon gros changement serait appréciable, la formule n'ayant que trop peu changé.
 

Le retour du précieux

Il est également agréable de voir que l'action est cette fois-ci un peu plus lisible que dans les derniers épisodes grâce à la différenciation plus marquée entre le décor de base et les éléments destructibles et / ou interactifs (sauf grosses scènes de bataille, toujours aussi fouillis). Il devient donc bien plus aisé d'aller droit au but au lieu de tâtonner un peu partout pour être sûr de ne rien oublier. En revanche, avec ses nouveaux personnages tous dotés de pouvoirs spécifiques, il peut être parfois un peu compliqué au premier abord de savoir qui utiliser pour quelle action. Heureusement, ce défaut n'ôte en rien le plaisir de jeu, d'autant plus que chaque pouvoir est expliqué dans le menu, même s'il est tout de même dommage d'avoir à regarder de ce côté-là pour avancer. Quant aux combats, ils sont toujours plus dynamiques, que l'on fonce dans le tas sans réfléchir ou que l'on préfère une approche légèrement plus tactiques. D'ailleurs, les développeurs ont un peu peaufiné cette option puisqu'il est désormais possible pour chacun de charger une attaque dévastatrice (avec des effets différents en fonction de l'arme utilisée, chacun pouvant en détenir trois) voire de faire « fusionner » deux héros dans le but d'utiliser une attaque duo plus puissante. Bref, Traveller's Tales a encore une fois réussi à rajouter de petites touches inédites par-ci par-là pour améliorer encore un peu plus une formule qui fonctionne depuis des années, même si l'on a tout de même l'impression parfois de jouer à une suite de LEGO Le Seigneur des Anneaux, la faute principalement à un univers similaire, forcément.
 
 
Comme toujours, le collectionneur sera ravi au vu du nombre de choses à faire. La map est immense et, forcément, les personnages à débloquer, les trésors et autres quêtes annexes (souvent les mêmes) sont légion. Ainsi, si terminer le jeu en ligne droite s'avère être plutôt rapide, le terminer à 100% est déjà une autre paire de manche. Heureusement, LEGO Le Hobbit propose, comme ses prédécesseurs, un sympathique mode coopératif qui, malheureusement, souffre du même syndrome que les autres opus, à savoir un écran splitté gênant parfois plus la lisibilité qu'autre chose. Les développeurs auraient pu faire un effort de ce côté là (ce n'est pas non plus comme si ça ne leur avait jamais été reproché !), mais la progression n'en pâtit pas plus que ça, le plaisir de jeu non plus donc, et les habitués de la série s'y sont de toute façon fait. Visuellement, le titre est très joli, baignant dans l'univers spécifique des films, forcément, et les musiques, tout droit tirées du cinéma, sont absolument magnifiques. Même les doublages (français), en général peu convaincants depuis que la saga des LEGO est douée de parole, s'avère être plutôt réussis. Il est cependant dommage de voir que, comme pour son prédécesseur, cette itération se montre moins drôle que par le passé, ce qui était pourtant autrefois l'une des marques de fabrique de la licence. Enfin, précisons que les bugs et autres approximations – eux aussi malheureusement accrochés à la série des LEGO - sont toujours de la partie.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Les LEGO sont devenus au fil des années une vraie valeur sûre pour les joueurs désirant revisiter des films sans se prendre la tête, en solo ou à deux. LEGO Le Hobbit répond tout à fait à ce cahier des charges en proposant de revivre les aventures des deux premiers films en compagnie des personnages composés des célèbres petites briquettes jaunes. Si l'on apprécie toujours autant cette licence, il est en revanche dommage de voir que ses défauts récurrents sont encore présents : bugs, approximations, parfois manque de lisibilité et, surtout, manque cruel d'une vraie grosse nouveauté qui insufflera un vrai vent de fraîcheur. Rajouter de petites touches inédites est toujours appréciable, mais l'on a la désagréable impression de jouer à un LEGO Le Seigneur des Anneaux 2. Enfin, précisons que proposer le troisième film en DLC, c'est vraiment pas cool.

Points positifs

  • Toujours appréciable à parcourir, tout seul ou à deux
  • Contenu gargantuesque
  • Très joli
  • Les musiques, magnifiques
  • Quelques minis touches de nouveautés...

Points négatifs

  • ...Mais pas de réel gros changement
  • Les éternels bugs
  • Trop similaire à LEGO Le Seigneur des Anneaux
  • Le troisième film en DLC

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires