Preview : Homefront : The Revolution

Homefront : The Revolution - PS4

Genre : FPS

Date de sortie : En 2016

Genre
FPS
Date de sortie
En 2016 - France
Développé par
Crytek Studios
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Après avoir acquis les droits de la licence Homefront en 2012, Crytek s'est alors lancé pour défi de ré-imaginer ce que pourrait être un monde de guérilla urbaine dans un contexte réaliste, sombre, mais avant tout, humain. Alors, Revolution ou non ?

 

Why Do We Fall ?

Dans un futur proche dystopique, en 2025, les États-Unis sont envahis par la Corée du Nord qui pose alors son siège à Philadelphie, faisant de la ville iconique de l'indépendance américaine une véritable cité totalitaire et tyrannisée. Baptisée KPA, l'organisation militaire coréenne prend le contrôle intégral des lieux, du rationnement aux soins médicaux : la liberté des citoyens se transforme rapidement en lointain souvenir.

C'est dans ce contexte douloureux et dépressif que nous plonge ce nouveau Homefront, dont le titre ne trompe pas sur ses intentions et qui restera fidèle à la philosophie rebelle du premier volet. Le joueur incarne ici non pas un soldat sur-entraîné ou un énième mercenaire mais une simple personne lambda comme vous et nous. Un "every man", comme le disent si bien les anglophones, qui aura pour lourde tâche d'enflammer la mèche de la révolte et reprendre tant bien que mal la ville aux crochets de l'envahisseur.
 

Ignite The Revolution

Si le synopsis de base n'éblouit pas de par son originalité, c'est véritablement dans son atmosphère que The Revolution marque le plus, à mi-chemin entre Half-Life 2 et Freedom Fighters. Dès les premières minutes de démonstration, les mécaniques de jeu apparaissent clairement, privilégiant la discrétion et le combat rapproché avec une dose plus ou moins prononcée de tactique. Un gameplay somme toute classique complémenté par l'utilisation de gadgets, telle cette voiture radiocommandée à laquelle il est possible de coller un explosif, et pouvant se faufiler entre les roues d'un camion ennemi afin d'éviter tout regard.

Au fil de vos actions, vous pourrez bâtir et organiser un véritable mouvement de rébellion dans l'espoir de reprendre le contrôle de zones hautement surveillées. La KPA n'est pas tendre avec les résidents de cette Philadelphie virtuelle et il est malheureusement parfois difficile de gérer proprement les situations dynamiques et aléatoires auxquelles nous confrontent le jeu, cette milice n'hésitant pas à ouvrir le feu sur de pauvres innocents. Un postulat très manichéen qui, on l'espère, saura sortir des plates bandes et proposer un scénario nuancé et intelligent.
 

On The Streets Of Philadelphia...

Avec ce projet, Crytek souhaite revenir à ses racines et proposer une expérience en monde ouvert dynamique, prenante et même surprenante. On nous promet un Cry Engine au sommum de sa forme, permettant une simulation de vie urbaine convaincante avec un cycle jour/nuit et une météo dynamiques. La version qui nous a été présentée n'était clairement pas extraordinaire techniquement parlant, en réalité assez décevante de la part d'un studio qui se veut étalon technologique dans son domaine mais nous ne poserons aucun jugement hâtif, le jeu ayant encore de longs mois de production devant lui.

Cependant, l'ambiance est au rendez-vous et se pare d'une aura pesante, presque claustro-phobique, jonglant entre espaces étroits et incertains et environnements plus aérés et ouverts. Un ressenti presque viscéral qui devrait grandement aider le titre à se définir une identité forte. Rien de fondamentalement époustouflant ou novateur, mais qui emprunte une voie encourageante et qui pourrait offrir au final de belles surprises.
 

Article rédigé par Wanda , le

Suite à ce premier contact, difficile de se faire un avis concret sur le futur Homefront tant le projet semble naviguer sur des eaux bien connues et déjà éprouvées. En l'état, il s'agit d'un essai prometteur et qui a le potentiel d'exceller dans son genre mais dont nous ne percevons pas encore l'étincelle qui le distinguera des autres titres du genre.
Une vision honnête et relativement maîtrisée de la révolution, mais qui ne concerne malheureusement pour l'instant qu'un titre de jeu, et non un concept à part entière.

Commentaires