Preview : RIGS : Mechanized Combat League

RIGS : Mechanized Combat League - PS4

Genre : First Person Arena Shooter

Date de sortie : 13 octobre 2016

Genre
First Person Arena Shooter
Date de sortie
13 octobre 2016 - France
En 2016 - USA
En 2016 - Japon
Développé par
Guerrilla Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS4
Accessoires requis
PlayStation VR

A la Paris Games Week 2015, le PlayStation VR avait bien été mis en avant par Sony sur son stand, et l'un des jeux disponibles au grand-public était RIGS : Mechanized Combat League, un jeu développé par Guerrilla Games Cambridge, que l'on avait déjà vu à l’œuvre sur le très bon opus PS Vita Killzone : Mercenary. Le jeu que l'on a pu essayer ici avait même droit à son propre stand avec 6 bornes PlayStation VR dédiées, contrairement au reste des jeux VR... la classe quoi !



Dévoilé à l'E3 2015, RIGS plonge le joueur dans un univers futuriste où s'affrontent des méchas dans des arènes partout dans le monde. Le jeu est uniquement jouable au PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de Sony prévu pour sortir en 2016, et est prévu pour sortir au lancement de l'accessoire de la PlayStation 4. La démo de la PGW 2015 propose un mode de jeu sur la map de Dubai.

Mais commençons par le commencement : le stand de RIGS proposait à 6 joueurs de s'affronter dans une partie multijoueurs, en du 3 versus 3. Ils se départageaient donc en deux parties distinctes, avec 3 bornes prévues pour l'équipe rouge, et 3 autres pour l'équipe bleue. Les 3 joueurs d'une équipe avaient à disposition des méchas différents, chacun ayant un style de jeu particulier :
- le Rage Quitter pouvait sprinter et atteindre son objectif plus facilement
- le Anger Manager était plus bourrin et était là pour réduire ses concurrents en pièces détachées
- le Crowd Manager avait la capacité de léviter au-dessus de tout le monde pour tirer son coup depuis les airs.

Man of Steel


Dans cette démo d'une dizaine de minutes, on est d'abord plongé au cœur d'un garage où l'on peut apercevoir son mécha qui pète la classe et qui est en train d'être préparé par les mécanos du coin (c'est sûrement à ce moment-là que le joueur pourra choisir sa catégorie de véhicule, mais c'était verrouillé en fonction de la borne lors de notre démo). Dans les secondes qui suivent, on est téléporté directement au sein du gros robot et on voit les derniers ajustements par les mécanos qui nous installent dedans. Et c'est là que l'aventure commence : la plate-forme sur laquelle se trouve le mécha commence à s'élever au sein d'un long tunnel vertical, et la sensation n'est pas sans rappeler les deux premiers Hunger Games. La tension monte, et on commence peu à peu à oublier qu'on est dans notre petite réalité.

Une fois arrivé en haut, on est plongé dans l'arène et on entend la foule acclamer les participants des deux équipes. Un compte à rebours se lance, et c'est parti ! L'objectif du mode de jeu proposé dans la démo est d'exploser les méchas de l'équipe adverse, qui vont ainsi lâcher des orbes oranges, et une fois que le joueur en récupère cinq, il va rentrer en mode overdrive : c'est à ce moment-là qu'il va devoir se dépêcher pour atteindre un cerceau géant, une sorte de "panier" de basket placé au milieu de la map, afin de marquer un point pour son équipe. Le "panier" pour marquer des points est le même pour les deux équipes, donc c'est forcément à cet endroit que vont s'affronter les méchas pour éviter de se prendre des points.

Pacific Rim


Pour ce qui est des commandes, on passe bien évidemment par une manette Dualshock 4 avec des touches assignées similaires à celles de n'importe quel FPS, avec un petit twist apporté par l'utilisation du PlayStation VR. En effet, on va ici déplacer le mécha avec le joystick gauche, et le faire pivoter avec le joystick droit... mais la subtilité se trouve dans le système de visée, où on va passer par le PlayStation VR puisque l'on va tout simplement viser un ennemi en bougeant sa tête. Si c'est un peu galère au début, ça prend juste un petit temps d'adaptation pour s'y faire. Mais pour ceux qui seraient réticents à ce système de commandes, il est tout à fait possible de configurer le jeu pour que le viseur et le mécha pivotent en même temps lorsqu'on tourne la tête.

Mais comme un match de sport lambda, le jeu va s'interrompre pendant quelques secondes pour une mi-temps, le temps de souffler un peu et d'apprécier (ou non) les scores. Puis la partie reprend et on essaie d'arranger un peu le tableau, maintenant qu'on connaît un peu mieux les commandes ! On se fait quand même un peu moins défoncer, et quelques minutes plus tard, on arrive à la fin du match en  conservant un peu dans l'énergie de la partie. Le tableau des scores s'affiche et on espère faire mieux la prochaine fois... Enfin, une fois le jeu en mains à la maison, donc dans quelques longs mois !

Article rédigé par Ratchetlombax , le

Nos premières impressions sur RIGS : Mechanized Combat League sont évidemment très bonnes, et le jeu a tout pour faire un très bon jeu d'e-sport. L'esprit de compétition est plus que présent et le jeu est assez équilibré pour que, en cas de défaite, on peste sur ses propres performances plutôt que sur le jeu en lui-même. La mécanique est bien huilée et RIGS sera probablement un must-have au lancement du PlayStaton VR !

A propos de l'auteur

Ratchetlombax

Ratchetlombax

22 ans | Explorateur nocturne

Avide d'aventures et de sensations, ce bonhomme ne quitte pourtant que rarement son salon. La raison ? Tout petit, il s'est rendu compte qu'il pouvait vivre de grandes épopées par le biais d'un écran et d'une manette. Du coup, il passe le clair de son temps sur des petits projets et sur la longue liste de jeux vidéo qui l'intéressent depuis de longues années... Et c'est loin d'être fini !

Contacter

Commentaires