Preview : Dragon Quest Builders

Dragon Quest Builders - PS4

Genre : RPG à la sauce Minecraft

Date de sortie : 14 octobre 2016

Genre
RPG à la sauce Minecraft
Date de sortie
14 octobre 2016 - France
4ème trimestre 2015 - Japon
Développé par
Square Enix
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PS3, PS4, PSVita, Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
PlayStation Network

S’il y a bien un stand qui a fait polémique lors des jours dédiés à la presse et au gens de l’industrie, hormis le Playstation VR, c’est bien celui de Dragon Quest Builders. Mon dieu, imaginez la frustration des gens n’ayant pas de passe presse lorsqu’ils apprirent qu’ils ne pourraient pas s’y essayer ! Nous on s’en tape, on avait un passe et on a sauté sur l’occasion !

Dragon Quest Builders, comme vous avez du l’entendre, c’est tout simplement du Minecraft dans l’univers de Dragon Quest. Peut-être que pour vous cela ne signifie rien, mais au Japon où Minecraft fait actuellement fureur, c’est une véritable bombe à retardement qui va bientôt exploser. Si si, souvenez-vous que le gouvernement japonais avait interdit aux jeux estampillés Dragon Quest de sortir en semaine à cause d’un taux trop élevé d’école buissonnière et de mystérieuses épidémies rendant tous les Salary Man malades le même jour.  

Apéricube

Tout commence donc dans un campement à la sauvette où un PNJ vous demande de construire votre maison. Les besoins de la démo obligent, il était possible de récupérer tout le matos nécessaire dans le coffre du camps. Mais en temps normal, il vous faudra récolter les différents ingrédients dans la nature à l'aide de pioches ou autres ustensiles. Le jeu est fluide, agréable à prendre en main, joli dans son genre et, surtout, c’est l’univers de Dragon Quest et ça fait plaisir. Cependant, tous les codes de Minecraft sont présents, de la jauge de faim à la barre du bas où l’on peut sélectionner les items préalablement récoltés. 

Des plans !

La nouveauté par rapport à Minecraft vient en fait des plans, ou blue print en anglais. Il suffit de sélectionner, par exemple, le plan de la maison, de le poser au sol, puis d’appuyer sur carré pour entrer en mode éditeur où l’on pourra observer par terre les marques des matériaux et objets que l’on doit poser. Le joueur est ainsi pris par la main pour construire les fondations de sa future maison. Une fois cette dernière construite, on peut passer à la quête suivante qui vous demande de retrouver les traces d’un PNJ. 

L'aventure ça vous gagne

C’est l’aventure qui commence enfin et c’est peut-être, après réflexion, ce qui manque cruellement à Minecraft. Si vous vous souvenez, un jeu en voxel s’appelant Cube World avait fait parler de lui pendant un temps. Le feeling de DQ Builders est exactement le même. Il n’est pas rare en explorant de tomber sur les ruines d’un château infestées de monstres (tous issus du bestiaire de DQ, forcément) et cela est extrêmement plaisant car tout à coup Minecraft s’étoffe d’un but, d’un objectif plus concret qui va rendre l’expérience plus accessible. De là à penser que le scénario pourrait même nous tenir en haleine, il n'y a qu'un pas. 

Article rédigé par Wildchoc , le

Dragon Quest Builders nous a laissé une forte impression. La prise en main est facile et on se laisse replonger avec joie dans l'univers de Dragon Quest avec son bestiaire, son interface et ses bruitages emblématiques. On attend tout particulièrement la version Vita qui, selon nous, pourrait être le support ultime pour jouer à ce genre de jeu. Il est très recommandé de suivre de près ce titre qui risque d'être une petite révolution dans son genre.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

32 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires