Test : Playstation VR Worlds

Playstation VR Worlds - PS4

Genre : Compil d'expériences VR

Date de sortie : 13 octobre 2016

Genre
Compil d'expériences VR
Date de sortie
13 octobre 2016 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment London Studio (Team Soho)
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS4
Accessoires requis
PlayStation VR
Accessoires compatibles
Playstation Move

PSVR Worlds, c'est une compilation de 4 "expériences" en réalité virtuelle. La plupart de celles-ci sont les jeux qui ont composé les différentes previews que nous avons eu l'occasion de faire du casque, quand celui-ci s'appelait toujours "Projet Morpheus". Et pour vous aussi, c'est probablement le meilleur moyen de vous initier à cette technologie.

Test effectué à partir d'une version PS4

Ocean Descent est purement contemplatif et vous propose une descente en eaux profondes. Dans une cage, vous observerez les alentours. Le face à face avec un requin est une expérience vraiment magique, surtout pour ceux qui n'ont jamais touché à la réalité virtuelle. Les deux autres expériences sont, pour le coup, un peu plus oniriques et ont beaucoup moins d'intérêt. Ocean Descent, c'est l'option "Maman teste la VR". C'est ce à quoi je penserai si je veux lui faire découvrir la réalité virtuelle. 
 

"Oh, un humain enfermé dans une cage ! Bouge pas humain, je vais te libérer !"
"Oh, un humain enfermé dans une cage ! Bouge pas humain, je vais te libérer !"

 
Danger Ball, c'est un genre de Pong avec le crâne en guise de raquette. Dans un décor digne de Tron, vous échangerez quelques balles en dirigeant un plateau avec la tête, auquel vous pourrez éventuellement glisser quelques effets. Rigolo 5mn, mais pas de grand intérêt dans la durée, il permet de tester le tracking du casque pour s'apercevoir qu'il marche au poil. Au delà de ça, bon. Pas grand chose.

Non, ce n'est pas Tron
Non, ce n'est pas Tron

 

Dans Scavenger's Odyssey, vous incarnez un alien dans son vaisseau à la recherche d'un mystérieux artefact dans l'espace. C'est rigolo. C'est très scripté, mais ça fonctionne bien. Le vrai souci, c'est qu'outre les couleurs une fois encore très eighties fluo de partout, c'est le jeu qui illustre peut-être le mieux le motion sickness. Les déplacements rapides portent vite au cœur, et c'est un peu dommage. Pourtant, il reste une option intéressante ne serait-ce que pour prendre conscience de quelques unes des possibilités de la bécane, y compris celle de rendre malade.
 

Simulation de Motion Sickness
Simulation de Motion Sickness

Luge VR, pas besoin de s'y éterniser. Vous êtes sur une luge à roulettes, allongé, et vous dévalez des routes. La sensation de vitesse est plutôt bien fichue, et on tourne en inclinant la tête dans la direction voulue. Bon, c'est gentil, mais tout comme dans Danger Ball, c'est pas un jeu sur lequel on passera sa vie.


Tête de brique ? C'est toi ?
Tête de brique ? C'est toi ?

 
Enfin, il y a London Heist. Selon nous, c'est probablement la meilleure expérience de Playstation VR Worlds. Vous êtes plongé dans une embrouille à la Snatch, où vous devrez voler un bijou, ou encore vous échapper d'un casse en bagnole. Le côté narratif est vraiment marrant, avec son esprit Guy Ritchie. On s'amuse à allumer le cigare et tirer dessus, etc. Jouable avec les moves, c'est surtout en action que le titre prend tout son sens. On prend rapidement des gimmicks, comme tirer d'une main tout en cherchant un chargeur avec l'autre pour gagner du temps et enchaîner. C'est hélas trop court, mais le peu que l'on joue est assez jouissif et prometteur pour la suite.


Article rédigé par JoKeR , le

Vendu au prix de 40 euros, Playstation VR Worlds est plutôt un titre que l'on aurait apprécié voir offert avec la console, ou alors à un coût vraiment réduit. Ce n'est pas vraiment une mauvaise compilation, la plupart des expériences sont sympathiques, mais aucune ne représente une durée de vie suffisamment significative pour que l'on y revienne bien souvent. Il se destine surtout, d'après nous, à une première expérience diversifiée de la réalité virtuelle, et à accueillir des amis pour leur faire découvrir la technologie avec des expériences courtes et diversifiées. Mais plutôt pour 20 euros. Max.

Points positifs

  • Un joli panaché d'expériences différentes
  • Sympa pour faire découvrir aux néophytes
  • London Heist, rigolo et prometteur en termes de narration et gimmicks
  • Face à face avec le requin vraiment sympa

Points négatifs

  • Pas beaucoup de replay value
  • 40 euros, c'est trop
  • Scavenger's Odyssey, une démo de motion sickness

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires