Test : Super Stardust Ultra VR

Genre : Nettoyage de planète en VR

Date de sortie : 13 octobre 2016

Genre
Nettoyage de planète en VR
Date de sortie
13 octobre 2016 - France
Développé par
d3t
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS4
Modes de distribution
PlayStation Network

Après un passage sur PS3, PS Vita et PS4, Super Stardust ne pouvait pas ne pas passer par la case PlayStation VR. C'est donc sans réelle surprise que nous accueillons ce Super Stardust Ultra VR. Non pas que nous soyons blasés par ce jeu, mais juste que son annonce était prévisible. Voyons voir ce qu'il a à nous proposer.

Test effectué à partir d'une version PS4



Pour ce qui est du cœur du jeu, nous retrouvons le gameplay et le contenu des versions précédentes. Vous aurez donc à décimer des vagues d'ennemis sur une map sphérique représentant une planète, tout en faisant attention aux astéroïdes qui s'écrasent autour de vous. Si le shoot'em up ne vous noie pas sous les boulettes, les débris de météorïtes sont parfois si nombreux qu'il prend parfois des airs de danmaku. Le titre vous met donc aux commandes d'un vaisseau, avec trois armes principales à votre disposition. Chacune d'entre elles est plus ou moins efficace suivant les éléments visés. Il vous faudra donc alterner régulièrement entre ces canons pour optimiser votre puissance de feu. En cas de difficulté, vous aurez la possibilité d'utiliser un turbo pour vous échapper ou, en cas de situation désespérée, lâcher une bombe vous permettra de nettoyer la zone.
 

Super Stardust Ultra VR propose un nombre conséquent de modes de jeux. Vous aurez donc les modes arcade, planète, infini, survie, contre-la-montre et j'en passe. Mais l'ajout (supposément) majeur de cette version est le mode invasion, dédié à la réalité virtuelle. Celui-ci se résume à un mode survie en arène. Vous êtes ici aux commandes d'un char et devez éliminer tous les ennemis, en vous servant de votre regard pour les viser. Dans l'idée, le concept est sympa. D'ailleurs il est plaisant dans la pratique. Seulement, ce mode de visée, combiné au rythme effréné des affrontements, a tendance à donner rapidement la nausée. En soit, c'est dommage. Mais ce mode de jeu reste au final franchement anecdotique. Pour les autres modes de jeu, la réalité virtuelle reste tout à fait supportable. Ceci étant dit, mis à part la possibilité de regarder autour de soi pour découvrir la galaxie, elle n'apporte rien de neuf. 


Article rédigé par pattoune , le

Malgré un nom à rallonge qui frise le ridicule, Super Stardust Ultra VR est un bon shooter. Le jeu est nerveux et reste fluide et lisible, malgré la quantité d'éléments présents à l'écran, ce qui est essentiel pour le genre. Mais ne nous leurrons pas, la réalité virtuelle n'apporte rien d'intéressant ici. Si vous possédez déjà l'une des versions précédentes du soft, l'investissement dans cette édition Ultra VR est largement dispensable. Pour les autres, les qualités du jeu parlent pour nous. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Points positifs

  • Easy to learn, hard to master
  • Fluide et lisible à chaque instant
  • Des modes de jeux à foison

Points négatifs

  • La VR n'apporte rien de bien passionnant
  • Et en plus, elle donne vite la nausée dans le mode qui lui est dédié

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires