Test : Every Extended Extra

Every Extended Extra - PSP

Genre : Action

Date de sortie : 25 janvier 2007

Genre
Action
Date de sortie
25 janvier 2007 - France
Développé par
Q Entertainment
Edité par
Bandaï
Disponible sur
PSP
Parfois appelé
Every Extend Extra

Tetsuya Mizuguchi. Nom qui résonne dans le cœur des fans comme le must des jeux hybrides, souvent à connotation musicale. Pour les autres, c’est un énième créateur japonais de jeux vidéo dont la seule évocation se traduira par un « hein ? ». Alors, son dernier soft, Every Extend Extra sur PSP est-il aussi passionnant que ses précédentes œuvres ?

 
 
Comment pourrait-on définir ce soft ? Très bonne question. Il s’agit d’un shoot’them’up technoïde suicidaire. Rien que ça. Le but ultime, au-delà de finir simplement le jeu, est de faire péter le high score. Votre arme : vous. Enfin, une petite étoile renfermant un cœur lumineux qui explosera à la moindre pression d’un bouton de la console. A l’écran, de petits losanges de couleurs se baladeront aléatoirement, à différentes vitesses. Lorsque vous ferez exploser votre cœur, cela produira une petite onde chocs, qui pulvérisera les losanges aux alentours, qui émettront à leur tour une onde de choc, qui… ainsi de suite. Le maître mot est donc la réaction en chaîne. Plus la chaîne est grande, plus les points augmentent. Vous suivez ? Maintenant, les subtilités.
 

EVERY

Les losanges « ennemis » sont de différentes couleurs. Les verts vous rapportent des points, mais également décomptent une autre somme de point. Arrivé à zéro, vous entendrez un « Extend ! » dans une belle voix robotique. Votre nombre de cœur se sera augmenté de une unité (votre nombre de vie quoi). Car quand vous vous faites exploser, bah vous avez une vie en moins. Normal. Et pour éviter le game over et continuer votre périple, il vous faudra bien en récupérer. Ensuite, il y a les losanges roses. Eux vous donnent droit à des « Quicken ». Autre subtilité : plus vous en récoltez, plus les ennemis (losanges et consorts) arrive vite et plus nombreux… pour plus de réactions en chaînes et donc plus de points. Dernière contrainte : le temps. C’est également un ennemi. Vous devez finir le niveau en un temps limité. Les quickens vous permettent de faire défiler un peu plus vite les ennemis et donc le niveau. Il y a cependant un moyen de récupérer de précieuses secondes. Quelques bébêtes pourront apparaître et leur élimination vous donnera droit à un losange jaune.
 

EXTEND

Il n’y aura bien sûr pas que des items à récolter : si vous vous heurter au moindre losange, vous exploserez, vous amputant d’une vie, de vos quickens et donc de la « vitesse » du jeu. Mazette ! Vous verrez vos pauvres quickens s’échapper… Tous ces paramètres bien maîtrisés vous permettront de surfer au travers des niveaux, peu nombreux soient-ils, jusqu’à l’ultime confrontation avec un boss. Ces derniers se comporteront selon un schéma précis, qu’il suffit « d’apprendre » pour parvenir à les toaster. D’ailleurs, la possibilité de détacher son cœur, de se barrer et de le faire exploser à bonne distance vous sera d’un grand secours. Les niveaux défileront à la manière d’un REZ, bien linéaire et prédéfini. Vous y jetterez un œil de temps en temps de toute façon puisque vous serez absorber par l’action non stop. Les 7 niveaux auront des identités graphiques différentes : le niveau un aura des losanges en guise d’ennemis, le deuxième montrera d’autres formes. D’ailleurs, les environnements font beaucoup penser à Lumines, un peu comme des skins qui changent pour chaque niveau. La musique techno colle parfaitement à l’action, et s’accélèrera au fur et à mesure que vous récoltez des quickens – vous allez même parfois prier votre mort imminente pour ralentir un peu tout ce bazar étincelant.

EXTRA !

Every Extend Extra révèle le meilleur de lui-même aux joueurs qui lui prêteront de l’attention un minimum d’heures. Les 7 niveaux vous paraîtront peut être un peu court, mais au fur et à mesure, vous allez vous rendre compte que lorsque votre score augmente, votre ranking par niveau sera meilleur et vous dévoilera une ascension à des niveaux supérieurs. Le shéma se fait un peu à la manière de Star Fox sur Super Nintendo : atteindre le rang A ou mieux vous donnera une difficulté de plus dans le niveau suivant. Et la difficulté sera au rendez-vous ! Vous aurez en plus de cela quelques modes supplémentaires (caravane…) pour vous entraîner contre les boss ou juste refaire les niveaux (qui a dit cachés ?). Un mode 2 joueurs est également disponible, ainsi que le jeu original « Every Extend » (de la mouture PC) et une bien sympathique démo de Lumines 2.

Article rédigé par Yohann N. , le

Le dernier essai de Q Entertainment est une bonne surprise : addictif quand on prend le temps de creuser, musicalement au top, les joueurs seront peut être rebutés par le faible nombre de niveaux et par sa répétitivité, inhérente à ce type de jeu. Les habitués pourront s’y plonger à corps perdu, et s’attacheront à tout débloquer comme des dingues. Car oui, il y a des trucs cachés, mais bordel je n’y suis pas encore arrivé ! J’y retourne.

Points positifs

  • Réalisation
  • Concept
  • Musique
  • Challenge
  • Prix

Points négatifs

  • Répétitif
  • Balaise
  • Nombre de niveau et d’environnement

Commentaires