Test : Patapon

Patapon - PSP

Genre : Action

Date de sortie : 13 février 2008

Vous avez toujours eu pour secret de devenir un dieu ? Vous vous entraînez sur des escargots, des fourmis ou tout autre être qui ne peut vous comprendre ?
Et bien ce jeu est fait pour vous ! A vous la joie de devenir un dieu invincible, de diriger au doigt et à l'œil les faits et gestes de vos sujets !

 
 
Comme dit précédemment, votre mission première sera de guider avec entrain les Patapons, petits personnages représentés par des yeux sur pattes. En effet, les Patapons ont eu jadis la venue d'un dieu qui a voulu les aider à accomplir leur destin, la découverte d’Earthend. Malheureusement, ils ne revinrent jamais... Mais vous, oui toi devant ton écran, armé de tes tambours magiques et de ton plus grand sens rythmique, tu vas pouvoir emmener leurs descendants dans cette contrée éloignée. En effet, vous allez être rapidement déclaré nouveau dieu des Patapons, dieu qui devra en rythme jouer du tambour divin afin de les guider dans leur quête, leur dire d'avancer, d'attaquer, de se protéger, voire même de lancer un rituel pour effectuer des miracles. Ce sera à vous de les aider à chasser, à combattre les Zigotons, qui s'opposent totalement à la quête des Patapons et à survivre face à de féroces monstres qui se trouveront sur votre chemin.
 

Un jeu inclassable.

Au fur et à mesure de votre avancement dans le jeu, vous allez y découvrir plusieurs aspects. Un côté STR et RPG dans la gestion des troupes lorsque vous serez au camp, appelé Patapolis. Cela sera à vous de décider quelle type de troupes entraîner. Il vous faudra choisir les ingrédients, pierre, bois ou métal plus ou moins précieux, qui feront l'équipement d'un Patapon et son type, par exemple vous pourrez faire un Tatepon qui combattra au corps à corps, armé d'une épée ou d'une hache, un Yaripon qui attaquera les ennemis avec sa lance ou un Yamipon, qui muni de son arc, pourra attaquer sur de longues distances. En avançant dans le jeu, vous pourrez également choisir de faire des Dekapons, des Kibapons ou des Megapons. Tout cela pourra être décidé depuis l’arbre de vie, Mater. Vous pourrez aussi récupérer des matériaux grâce aux différents mini-jeux disponibles, par exemple, il vous faudra faire danser un arbre afin de faire tomber des matériaux de son feuillage, tout ça mettant bien sur à l’épreuve votre sens rythmique !
Vous devrez également gérer l'équipement de vos troupes, afin de le renouveler lorsque, lors de vos combats, vous trouvez un nouvel arc ou un nouveau casque. Et pour finir, avant de partir au combat, il vous faudra également choisir quelle troupe emmener avec vous. Au début, ça ne sera pas compliqué car vous n'aurez que peu de troupes, mais au fur et à mesure de l’avancement de l'aventure, lorsque vous en découvrirez de nouvelles, il vous faudra faire un vrai choix stratégique.
 

Tous au combat !

Une fois toute la partie post combat réalisée, vous aurez droit à un peu de repos, puis en avant toute pour les combats. Pour accéder aux missions, vous vous rendez au totem, lieu de départ, puis vous choisissez d’avancer dans l’aventure, ou bien de partir à la chasse ou encore de retourner voir un boss afin de savoir si oui ou non vous êtes capable de le combattre, sachant qu’il vous attend à chaque fois un boss un peu plus fort. C'est à ce moment là qu'il faudra faire preuve d'un grand sens du rythme et de concentration. Vous devrez utiliser les touches, rond, carré, triangle et croix pour faire un bruit de tambour. Carré correspondant à « Pata », rond à « Pon », triangle à « Chaka » et croix à « Don ». Avec ces touches vous devrez faire une suite de quatre « bruits » pour faire un combo. Par exemple, « Pata Pata Pata Pon » pour faire avancer vos petits sujets ou bien « Pon Pon Pata Pon » pour attaquer les ennemis en vue. A noter qu’il est facile de voir si des ennemis sont à portée de tir ou non, les Patapons froncent le sourcil (bah oui ils en ont qu’un :D) quand ils aperçoivent un ennemi. Vous pourrez bien sûr également vous protéger avec « Chaka Chaka Pata Pon » ou déclencher un mini jeu pour faire un miracle lorsque que vous êtes en mode Fever avec « Don DonDon DonDon ».
 
 
Une fois votre ennemi achevé, vous pourrez y récupérer plusieurs objets sur son cadavre. Vous pourrez trouver de l’équipement tel des arcs ou des haches, des matériaux pour la création de nouveaux équipements ou de nouvelles troupes, tel le bois, la pierre ou le métal, vous pourrez également récolter du Ka-ching, une sorte de pièce qui vous permet de faire vos troupes, car chaque troupe demande un certain nombre de Ka-ching. Plus les troupes sont évoluées et puissantes, plus elles demandent des matériaux rares et des Ka-Ching. Ce sera donc à vous d’aller régulièrement chasser afin de ne jamais manquer de matériaux ou de Ka-ching, tout cela étant important à votre progression dans le jeu.
 

La fièvre du samedi soir…

Si vous êtes très attentif, vous pourrez déclencher le mode Fever après un enchaînement de dix combos et ainsi rendre les Patapons fous de rage et invincibles. A ce moment là, vous pourrez apprécier les pluies de flèches s’abattre sur vos ennemis. Tant que vous ne faites pas de faux pas, le mode Fever reste actif. Sachez cependant que le mode fever fait que vos combos devront être encore plus précis et dans le rythme, sinon adieu au mode Fever, vous verrez même vos petits Patapons s’effondrer si cela arrive.
Notez également que vous n’avez aucunement la possibilité de mettre le jeu en pause. Alors si vous décidez de vous lancer dans une mission, enfermez vous dans votre chambre à double tour afin que personne ne viennent vous demander de faire le ménage en plein milieu d’une partie !
 

Pour le plaisir des yeux et des oreilles

Vous pourrez apprécier ce joli design, élaboré par Rolito (qui est français rappelons-le). Les décors, les personnages, les ennemis sont faits avec une certaine originalité très sympathique. Les couleurs sont agréables et diversifiées, l’univers est très coloré tout en restant regardable, un univers à la Loco Roco en enlevant le côté flashy et disco.
Les musiques sont variées et se marient très bien aux percussions et à l’univers de Patapon. De quoi vous plonger directement dans l’ambiance du jeu.
En ce qui concerne le temps passé sur le jeu, sachez qu’il faut tout de même compter une quinzaine d’heures pour le terminer. Il faut savoir aussi que ce soft nécessite un certain investissement de votre part, car impossible de mettre pause, donc oubliez les parties rapides à la pause au travail ou dans les transports en commun, ce jeu vous demandera un environnement calme afin de pouvoir bien suivre le rythme et d’être sûr de ne pas être dérangé durant une mission sous peine de devoir la recommencer.
 

Article rédigé par Icary , le

Patapon est un très bon titre comme on les aime, un ovni dans l’univers vidéoludique de la PSP. Tout est fait pour nous mettre dans l’ambiance, les dialogues, les décors et les musiques. La durée de vie du jeu est plus que correcte : quinze heures pour un jeu sur PSP, de quoi nous occuper un petit moment. Un seul petit bémol, l’impossibilité totale de mettre pause, et l’obligation d’être dans un endroit peu bruyant pour pouvoir respecter le rythme du jeu. On peut également reprocher l’absence d’un mode multijoueur qui aurait pu être bien fun !

Points positifs

  • Un univers attrayant
  • Une durée de vie assez longue
  • Un jeu original

Points négatifs

  • Pas de mode pause
  • Nécessite un sens rythmique et une concentration qui résiste à tout

Commentaires