Test : Midnight Club : L.A. Remix

Midnight Club : L.A. Remix - PSP

Genre : Course tunée

Date de sortie : 24 octobre 2008

Genre
Course tunée
Date de sortie
24 octobre 2008 - France
Développé par
Rockstar London
Edité par
Rockstar Games
Disponible sur
PSP
Parfois appelé
Midnight Club 4

Sorti également sur console de salon, Midnight Club : L.A. Remix s’invite sur la portable de Sony. A vous les joies des dérapages et des courses de rues en dehors de chez vous et de votre canapé.

 
 
Tout le monde ne possédant pas forcément une console de salon, Rockstar n’a pas oublié d’investir le marché des consoles portables afin de séduire tous les publics. C’est grâce à cela qu’aujourd’hui vous pouvez vous lancer dans des courses endiablées lorsque vous êtes dans les transports en commun. De plus, comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, sachez qu’une exclusivité se cache également dans la version PSP de Midnight Club : L.A. Remix. En effet, en plus de profiter des rues de Los Angeles, vous pourrez également défier les conducteurs à Tokyo, de quoi rallonger la durée de vie du jeu.
 

Que faire dans Los Angeles quand on a une voiture ?

Une fois lâché dans la ville, vous vous posez la question de ce que vous pouvez faire. Vous aurez la possibilité d’arpenter la ville dans tous les sens afin de trouver des missions pour acquérir de l’argent. En effet, l’argent est très important si vous souhaitez tuner votre caisse ou au moins améliorer ses caractéristiques. Une fois votre voiture trop usée pour vous et si vous avez amassé assez de billets, vous pourrez vous en achetez une mieux, pour moi cela sera une Lamborghini s’il vous plait ! Si en arrivant sur place vous pensez déjà être un dieu, vous pouvez faire le choix de faire immédiatement les courses les plus dures, en effet, aucun ordre n’est imposé, un code couleur vous indique seulement le niveau de difficulté afin de vous ne soyez pas surpris.
 

A vous la découverte de la ville muni de votre GPS

Votre seul repère dans la cité des anges sera votre fidèle compagnon le GPS. Pas facile à lire sur une console portable mais fort utile quand même ! Sachez cependant qu’en plus de surveiller de près la bête, il faudra quand même regarder la route car les obstacles peuvent surgir rapidement et sans prévenir. En effet, le moteur graphique et l’écran étant ce qu’ils sont, on ne peut pas voir très loin devant nous, ce qui est quand même fort gênant si l’on veut anticiper les obstacles. Il vous arrivera régulièrement durant les courses de percuter un autre véhicule, vous relayant à la dernière place, de quoi en faire rager plus d’un !
 

Roule ma poule !

Côté graphismes, Midnight Club : L.A. Remix s’en sort bien, vous pourrez profiter de graphismes de qualité pour une console portable et de fluidité. Bien sûr, comme on n’a pas autant de place que pour un jeu d’une console de salon, la ville est un peu plus réduite que les autres versions. Afin de pallier à ce dernier défaut, comme dit précédemment, vous pourrez jouir de courses supplémentaires dans la ville de Tokyo, exclusivité réservée à la portable de Sony. Avec tous ceci, vous pourrez profiter d’une durée de vie plus que convenable pour un jeu de voitures sur portable, étant donné également que vous n’êtes pas cantonné au jeu en solo. Pour finir sur une touche moyenne, le gameplay est bon, mais sachez cependant que le trafic et le manque de visibilité font mauvais mélange durant les courses et seront la cause de nombreux accidents pouvant provoquer une chute de plusieurs étages pour la PSP si vous êtes nerveux !
 

Article rédigé par Icary , le

Un bon point pour Rockstar qui nous propose un vrai opus sur console portable avec quelques exclusivités et un jeu de qualité. La version portable n’a rien à envier à ses homologues pour console de salon malgré quelques petits bémols ça et là.

Points positifs

  • Les cartes de Tokyo
  • La durée de vie

Points négatifs

  • Le manque de visibilité
  • La difficulté due au trafic

Commentaires