Test : Jak and Daxter : The Lost Frontier

Jak and Daxter : The Lost Frontier - PSP

Genre : Plate-forme

Date de sortie : 12 novembre 2009

S'il existe une licence devenue emblématique des plateformes de chez Sony depuis la PS2, c'est bien Jak & Daxter. Sorti pour la première fois en 2001 et développé par Naughty Dog, le jeu a su, année après année, se faire remarquer grâce à univers pour le moins charmant. Mais depuis quelques temps, avouons-le, la série n'est plus ce qu'elle était. Plus de surprises, plus de claques, plus de plaisir... Autopsie à huit clos d'une momie qui fait du moonwalk.

 
 
Une momie qui fait du moonwalk ?! Un corps momifié qui marche à reculons comme sur les traces d'un passé qu'il n'assume pas. Depuis son premier rendez-vous, le jeu de Sony a beaucoup perdu de sa superbe. Ah, l'amour, la passion et la folie qui retombent brutalement… Jak & Daxter est mort et seul un électrochoc violent pourrait redonner de l'espoir à une communauté d'amis meurtris. Serait-ce par que Naughty Dog n'est plus le capitaine du navire ? Serait-ce à cause de High Impact Games ? Ou serait-ce simplement parce que les contraintes imposées par une telle série l'empêchent de s'émanciper durablement ? Pourtant Jak & Daxter possède toujours ses héros déjantés, ses environnements, son univers et plus globalement, son style. Mais cela suffit-il ?
 

Ramasse-brouillé

The Lost Frontier est clairement un mauvais jeu. Pas minable, juste sorti une quinzaine d'années trop tard. Ce jeu d'action en 3D rend hommage aux premières productions du genre de la génération Playstation. Lent, mou, chiant, mais malgré tout diablement grisant pour l'époque. Et les temps ne nous ont pas attendus pour changer. L'évolution aidant, les développeurs ont appris à s'affranchir de bien des lourdeurs que la 3D imposait face à une 2D de la légèreté d'une luciole alcoolisée. Enfin pas tous visiblement. High Impact Games n'a pas tout compris. Qu'on vienne me parler de jeu de commande. Qu'on vienne me parler d'inexpérience. Qu'on vienne me dire que ce n'est qu'un jeu PS2/PSP et donc qu'il n'a forcément pas le même traitement qu'une production HD. Qu'on vienne me le dire… Un jeu se doit de répondre à au moins une exigence : être amusant !
 

Pourquoi tant de haine

Jak & Daxter a un mérite : nous interroger. Comment fait-on pour proposer des phases de plateforme et dans le même temps les rendre parfaitement injouables ? Comment propose-t-on des phases d'action et dans le même temps qu'elles soient parfaitement lourdingues à tel point qu'on a hâte d'en voir la fin ? Caméras mal gérées, quand elles le sont, phases de plateformes inintéressantes, quand il y en a, combats insipides quand on nous les impose. Rien qu'en brossant ce tableau je m'ennuie. J'aurais aimé vous fournir quelques éléments contradictoires, mais je n'en ai pas la force. Ce ne sont pas les phases en vaisseaux, plutôt plus sympathiques, qui feront illusion. Comment peut-on en arriver là ? Bref, un jeu qui interroge...
 

La touche Jak & Daxter

Ce qui f(ais)ait la différence de Jak & Daxter, c'est son univers, et plus particulièrement son humour décalé. The Lost Frontier fait table rase du passé et réinvente la série, uniquement pour le pire… Non pas que le développement de l'histoire, et les cinématiques au premier plan, soient complètement inintéressantes, mais plus qu'elles ont le chic de tomber à l'eau avec la grâce d'un poisson hydrophobique. L'humour est à côté de la plaque, les personnages semblent avoir perdu de leur substance, de leur profondeur. Mais pourquoi tant de haine ?
 

Article rédigé par elf , le

High Impact Games a fait ce que j'espérais plus possible de nos jours : un jeu daté, passé, pressé, épuisé, ramassé, mais pourtant bien d'actualité. Ceux qui comme moi aimaient Jak & Daxter, en voyant ce fiasco, prieront pour que ce soit une mauvaise blague... Car je vois mal un fan de la série être charmé par ce joueur de pipeau bourré. Dans The Lost Frontier, il ne suffirait pas de corriger la copie, il faudrait l'exorciser, la brûler, puis en disperser les cendres dans un cercle de protection afin que son influence ne puisse jamais s'en échapper. Une licence sur la mauvaise route. Serait-ce le Jak & Daxter de trop ? Drôle de question...

Points positifs

  • Un design honnête...

Points négatifs

  • ... et encore !

Commentaires