Test : Beaterator

Beaterator - PSP

Genre : Création musicale

Genre
Création musicale
Développé par
Rockstar Games
Edité par
Rockstar Games
Disponible sur
PSP

Yo man, ici c’est Timbaland dans la place, et tu sais quoi ? Grâce à mon jeu Beaterator sur la magnifique PSP, toi aussi tu peux faire de la musique comme moi. Eh ouais, tout le monde peut faire du Timbaland maintenant, c’est à la portée du premier venu ! Euh… Non, attends, c’est pas ce que je voulais dire. Enfin bref, l’important c’est que grâce à Beaterator c’est ta musique (oui, ta musique) qui va passer sur les dancefloor des boîtes les plus ché-bran de la planète. Beaterator, ça rend plus fort !

 
 
Aaaaah… Timbaland. Cet homme est un poème. Entendre son nom, moi, ça m’inspire une p’tite chanson. Un bon rap lounge, posé, des synthés pour accompagner le beat, yeah baby, du groove et des radasses pour chanter le refrain en chœur, un beau costard pour ma gueule et on peut y aller.

Check, one two, one two…
Ok, the microphone is on. Let’s go.
 

Intro

Ce matin… Ce matin, oh, on sonne à ma porte
Je suis fatigué mais oh il faut que je sorte
J’attends un paquet, c’est peut-être le livreur ?
Mais c’est quoi ces gens qui bossent à dix heures ?
Alors je me lève, j’ouvre la porte et « Je rêve ? »
Y a personne, si je chope ce comique j’le crève !
J’m’apprête à fermer, mais que vois-je à mes pieds ?
Oh mon Dieu, c’est merveilleux, Beaterator sur PSP !

Refrain (je rappelle que c'est 3 ou 4 nanas à moitié déshabillées qui doivent chanter cette partie, c'est artistique)
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
C’est trop cool c’est trop bien, j’vais m’éclater !
Y a Timbaland qu’est dessiné
Il a la classe avec ses bras croisés !
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Je peux composer et j’peux mixer !
Créer des morceaux foireux,
Mais les arranger !
 

Le mode mix

Direct, sans attendre, j’allume la console
Aujourd’hui tant pis, j’vais pas à l’école
Ce jeu-là c’est trop de la bombe,
J’veux l’avoir avec moi dans ma tombe
Allez, on commence
On va voir si ça balance

Je lance le mode Mix, pour débuter
Je fais tourner les pistes, pour m’éclater
Avec la croix, triangle rond et carré,
Je choisis les sons à écouter !
Je peux en mettre 8 à la fois
Ou les changer c’est moi le roi
Je commence par la batterie,
Ou la basse si j’ai envie
Les guitares et les synthés
Du violon pour m’la péter
On peut vraiment tout enchaîner,
Avec Beaterator sur PSP !

Refrain
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Grâce au mode Mix, on peut danser !
Modifier les pistes à volonté !
Et Timbaland fait le DJ !
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Mais le mode mix est vite torché !
Faut aller au Studio pour composer !
 

Le mode Studio

A-hin, a-hin… Yeah !
Maintenant je fonce au mode Studio
J’veux faire un truc passable à la radio
Ça m’a pas l’air trop compliqué
Voyons comment j’peux m’débrouiller…

Euh… J’ai envie de me lancer dans un truc,
Mais quand je vois ça je me dis « ouate ze fuque ? »

Y a des chiffres et des boutons partout
J’vous jure j’essaye mais j’comprends rien du tout
Pourtant y a une vidéo tutoriale
Mais j’capte pas mieux, j’en chiale !
Ah, mais… Ouf c’est bon j’ai tout pigé,
C’est pour éditer ce que je peux mixer
Pour tout saisir il faut quand même tâtonner,
C’est pas facile quand on l’a jamais fait !

Alors je dirais, pour résumer,
Dans le studio ce qu’on peut trouver :
Changer les boucles qu’on peut mixer,
Charger toutes celles qu’on a créé
Les éditer, les arranger
Oh oui c’est chanmé, Beaterator sur PSP

Refrain
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Le mode Studio c’est compliqué !
Avant d’comprendre faut s’entraîner !
Mais c’est facile une fois qu’c’est fait !
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Mais avant ça, y a l’Atelier !
Avant d’éditer des boucles,
Faut les commencer !
 

L'Atelier de morceaux

Yo… A-hin, check it out !
Je trouvais que c’était dur, le mode Studio
Mais j’avais pas encore vu l’Atelier de morceaux !
Ce truc-là, mec, sérieux c’est chaud,
Si tu veux t’en servir, vaut mieux être pro
Connaître tes gammes et pas qu’en gros,
Faire du solfège et du piano

Comprends-moi bien, je suis perdu,
Si t’y connais rien bah t’es foutu,
Mais si t’es déjà totalement aware
Y a vraiment aucun souci à se faire
T’as toutes les options utiles,
Des choix qui se comptent par mille
Chaque note de chaque instrument
De ceux à cordes à ceux à vent
Tu peux les assembler, les modifier,
Les écouter, les arranger, les déplacer,
Les recopier, les additionner,
les multiplier, les remixer !
C’est un bon machin pour s’la péter,
Beaterator, sur PSP !

Refrain
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Créer des boucles et les mixer !
Avec un micro, tu peux chanter !
Si t’es pas muet, vas-y bébé
Oooooh, ouwoooooh ! Beaterator sur PSP !
Moi je l’ai fini, avec une seule vie,
Encore un p’tit mix,
Et puis au lit…


Beaterator, sur PSP…
 

Article rédigé par SiMouth , le

On va conclure quand même de façon plus traditionnelle pour ceux qui ont du mal à suivre. Beaterator, ce n’est pas un jeu, c’est un logiciel de musique qui racole avec un nom qui claque et une célébrité bling-bling. La prouesse de Rockstar est de réussir à obtenir un résultat si complet, bien au niveau d’une bonne partie des logiciels d’ordinateur, sur une console qui comporte bien moins de boutons. Et, à l’instar de ceux-ci, il ne s’adresse qu’à un public très restreint : les amateurs passionnés. Les pros ont de meilleurs outils, tandis que les simples curieux se lasseront du titre en quelques secondes. Pour utiliser Beaterator, il faut être rôdé à ce genre de logiciel et savoir ce que l’on fait. Pour ces personnes, la seule difficulté sera de se familiariser avec les différents menus et dossiers dans lesquels sont enregistrées leurs créations. La patience, plus que jamais, est une vertu. Dernier détail pour finir : mieux vaut acheter le jeu dans sa version téléchargée plutôt qu’en UMD pour éviter des temps de chargement TRÈS mal placés.

Points positifs

  • Logiciel très complet et à très grande durée de vie... s'il trouve son public

Points négatifs

  • Ne s'adresse qu'à un public très restreint
  • Temps de chargement sur la version UMD
  • Graphiquement très limité

Commentaires