Test : Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team

Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team - PSP

Genre : Dragon Baston à 2 contre 2

Date de sortie : 22 octobre 2010

Genre
Dragon Baston à 2 contre 2
Date de sortie
22 octobre 2010 - France
Développé par
Bandai Namco Entertainment
Edité par
Bandai Namco Entertainment
Disponible sur
PSP
Parfois appelé
Dragon Ball TAG VS, DBZ Tenkaichi Tag Team
Site officiel
Site officiel

6, 7, 12 ? Quelqu’un peut-il nous dire à combien d’épisodes usant le nom de la licence prestigieuse qu’est Dragon Ball Z nous en sommes ? A quoi bon compter lorsque nous ne pouvons que subir les aléas des industries ?! Ici, nous venons vous présenter Dragon Ball 2 Tenkaichi Tag Team qui, malgré sa position très reculée par rapport au point de départ de la série, se trouve être le tout premier DBZ à sortir sur PSP et peut-être l’épisode qui réussira à donner envie à Namco-Bandaï de nous pondre plusieurs autres opus sur la console portable de Sony ou sa future petite sœur qui profile le bout de son nez. Voyons donc ce qui se cache derrière ce nom improbable et allons nous user les pouces en équipe.

 
 
Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team, rien que le titre nous en dit déjà beaucoup sur ce que nous allons trouver sur cette galette. Du Dragon Ball, jusque là tout va bien, du Tenkaichi, on connait tous la série présente sur PS2 et sur Wii donc on est en droit de s’attendre à quelque chose de similaire voire même peut-être dans la continuité et enfin, du Tag Team. Pour cette dernière partie, c’est la grande surprise, on ne sait pas trop quoi penser à part qu’il y aura peut-être un côté équipe, coopération, alliances de mises en avant et lorsqu’on découvre le jeu, on se rend finalement compte que les mots Tag Team parlent du mode multijoueur. Et oui, première apparition dans la série Tenkaichi, le mode multijoueur a attendu la version PSP du jeu pour pointer le bout de son nez. Qui sait, peut-être que les connexions entre Wii ne lui convenait pas (mieux vaut ne pas parler des PS2)... Maintenant que nous sommes fixés sur ce qui nous attend, voyons ce que Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team donne plus en détails.
 

J’ai du bon tabac mais tu n’en auras pas

Les premiers pas dans le jeu ne dépayseront personne. Très similaire aux épisodes PS2, DBZ TTT (pour les intimes) reprend les menus, les modes de jeu, l’expérience et tout ce qui a fait le succès de la saga Tenkaichi, mais en version cheap. Il ne faut pas oublier que nous sommes sur PSP et même si la PS2 et la Wii ne sont pas les consoles les plus performantes du marché, elles n’en restent pas moins des consoles de salon plus performantes qu’une console portable. Inutile de s’attendre à une révolution dans le système de jeu ou même graphique car elle n’arrivera pas. Nous avançons sur des traces déjà bien marquées qui ne laissent aucune place à une quelconque évolution. Au plaisir de rejouer encore et toujours les mêmes passages, les mêmes aventures, de revoir les mêmes personnages qui ont bercé notre enfance mais qui commencent sérieusement à lasser notre quotidien d’adultes.
 
 
De l’arrivée des Saïans sur Terre jusqu’au combat avec Buu, voici le passage qui nous est donné de jouer aux commandes de Sangoku, Petit Cœur, Sangohan ou encore Ten Shin Han et d’autres. Pour ce faire, on parcourt une carte miniature avec des personnages en SD. Sur cette carte, deux choix s’offrent à vous : suivre le fil de l’histoire et faire avancer le scénario ou bien vous balader sur la carte pour réaliser des missions annexes et gagner le l’expérience au risque de prendre un peu de retard sur la trame principale. Libre à vous donc de prendre votre temps ou de torcher le jeu, mais sachez qu’il est possible de reprendre chaque mission de la Voie du Dragon depuis le début afin de retrouver les missions à côté desquelles vous seriez passé si vous aviez choisi de suivre l’histoire.
 

Quand y'en a pour un y'en a pour deux

Maintenant que vous savez ce qu’il en est pour le système global du jeu, il est temps de s’attaquer à l’unique nouveauté du jeu : le mode multijoueur. En effet, c’est l’unique nouveauté proposée par Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team malgré les intentions des développeurs de nous faire découvrir de nouvelles sensations de jeu grâce à la PSP. Concernant ce mode, on peut jouer jusqu’à quatre joueurs dans la configuration qu’on veut. 2 vs 2, 1 vs 2, tout est possible et selon les personnages choisis, des combos spéciaux s’offriront à vous grâce à des capsules dédiées. Ces combinaisons de personnages sont des bonus non négligeables pour les joueurs qui maîtrisent un tant soit peu le jeu car ils offrent plus de possibilités pour défaire vos adversaires. Cependant, sachez-le, le système de combat a été réellement simplifié pour s’adapter facilement à la console portable de Sony. Les combinaisons de touches et les changements d’adversaires ont été repris pour permettre aux joueurs de ne pas se tuer les doigts plus que la console ne l’impose déjà. Et oui, figurez-vous que l’ergonomie de la PSP n’a toujours pas évolué depuis son lancement et que sans accessoire externe, il est toujours aussi rude pour nos pouces de joueur pendant plusieurs heures sur cette console.
 

On garde le meilleur pour la fin ?

C’est souvent la coutume que de garder le meilleur pour la fin, malheureusement, lorsqu’on a déjà vu, revu, rerevu et revu encore le même système un nombre de fois aussi important qu’il peut l’être pour ce Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team, il ne reste plus grand-chose à découvrir et donc à encenser. Les seuls éléments qui valorisent le jeu ont déjà été vus, il ne nous reste plus qu’à voir ce qui pourrait nous rebuter. Pour commencer, le design du jeu. Même si la PSP est puissante et qu’elle nous offre des designs au moins aussi beaux que ceux sur PS2, ils n’en restent pas moins grossiers dans l’ensemble et très anguleux. La répétition des adversaires rencontrés peut également jouer en défaveur du jeu, mais ici, chacun peut aborder cet aspect depuis son propre point de vue donc bon… Enfin, on va tout de même finir sur une bonne note puisque, et c’est le plus important dans ce jeu, les combats sont très dynamiques, on retrouve les sensations offertes par les versions PS2 (principalement) de la saga et sur une console telle que la PSP, c’est plutôt une bonne chose. Même les caméras qui ont du mal à suivre lorsque ça va trop vite ou lorsqu’on se trouve en bordure de zone n’arrivent pas à entacher le plaisir que l’on ressent pendant que l’on se tape les uns sur les autres. A vous les studios.
 

Article rédigé par Neji , le

Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team est donc un fidèle successeur à la saga qui a pris son envol sur PS2. Il reprend exactement les mêmes composants, les adapte à une « nouvelle » jouabilité. Il nous offre en prime un mode multijoueur qui ne casse pas des briques mais qui suffit à contenter les joueurs désireux de se foutre sur la gueule et qui n’ont pas les moyens d’avoir une PS3. On retrouve la flopée de personnages qu’on connait déjà tous, l’histoire qui repart du tout début jusqu’au combat avec Buu et on prend surtout beaucoup de plaisir à s’affronter grâce à un système dynamique qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer pendant les affrontements. Ce DBZ est tout sauf un must have mais il pourra tout de même contenter les fans absolus de la série.

Points positifs

  • Des combats dynamiques
  • Impossible de se perdre dans le jeu
  • Un mode multijoueur

Points négatifs

  • Une histoire déjà rodée
  • Quasiment aucune nouveauté
  • Pas de VO

Commentaires