Test : Need For Speed Underground Rivals

Need For Speed Underground Rivals - PSP

Genre : Course

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Course
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PSP
Parfois appelé
NFS
Site officiel
Site officiel

Encore un recyclage de Need For Speed Underground, disponible sur PSP après être passé sur DS. Cette version "light" ne propose pas toutes les possibilités des versions sur consoles de salon et se contente d'être une suite de défis divers à la sauce underground et tuning.

Tout comme Burnout Legends, cette version sort juste avant la nouvelle génération sur consoles de salon. Ou comment réutiliser un concept juste avant péremption... Mais fermons la parenthèse. Need For Speed Underground Rivals (merci les noms à rallonge) est une compilation de défis divers alternant tout ce qui se faisait dans les deux Need For Speed Underground parus sur consoles de salon. Tout comme sur DS, ne vous attendez donc pas à un environnement ouvert, à la possibilité de vagabonder dans la ville pour défier vos adversaires ni au tuning. Nan, je déconne, IL est bien là, mais dans une variante un peu plus confuse : les pièces sont un peu classées n'importe comment pour le néophyte et les améliorations ne sont pas flagrantes. Reste que les possibilités sont toujours aussi nombreuses.

Joli mais pas trop

Après s'être essayé aux jeux PSP, ce Need For Speed Rivals fait un peu pâle figure avec ses graphismes assez simplistes, surtout en ce qui concerne les véhicules. En extrapolant, on pourrait même penser à une version DS à peine plus fine. Le frame-rate est plutôt bon, mais on n'atteint pas non plus les sommets de Ridge Racer. En matière d'effets spéciaux, rien à dire : le flou de vitesse des versions consoles de salon est toujours présent, il y a plein de reflets partout et il y a les mêmes bugs (le bitume qui reflète le décor même dans les tunnels...).
Contrairement à Burnout Legends et à l'instar des autres Need For Speed Underground, la bande-son est variée et propose des titres rock, rap et techno. Le choix reste limité dans chaque catégorie et on retrouve les mêmes titres que dans les versions d'origine.

Accélère Roger ! - Mais ! Je suis déjà à fond !

Le gameplay est un peu mou : la maniabilité n'est pas tellement intuitive au premier abord et la sensation de vitesse est assez mal rendue. Heureusement, les défis sont nombreux et variés, ce qui permet de tenir le joueur en haleine. On notera même l'apparition d'un nouveau mode baptisé "Chrono Nitro" qui vous invitera à passer par des checkpoints, chacun remplissant la barre de nitro. Vous pourrez jouer à deux en WiFi et à quatre sur une seule console... oui vous avez bien lu. N'allez pas imaginer un quelconque split-screen ici, l'adaptation n'est quand même pas fidèle à ce point-là. En fait, chaque joueur joue à tour de rôle. L'intérêt est limité, donc. Mais ça fait toujours bien de marquer "4 joueurs" sur le dos de la jaquette.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Need For Speed Underground Rivals est un jeu un peu décevant qui se noie dans la masse des jeux de course PSP. Le niveau technique n'atteint pas des sommets, le gameplay reste banal et ce qui faisait le charme des versions consoles, c'est-à-dire la non-linéarité, a disparu ici. C'était prévisible puisque ce type de cheminement n'était pas du tout conçu pour une console portable. Mais tant qu'à faire, penchez-vous plutôt sur un Burnout Legends, un Ridge Racer ou un Wipeout Pure.

Points positifs

  • Nombreux défis
  • Nouveau mode "Chrono Nitro"
  • Bande-son variée

Points négatifs

  • Gameplay mou
  • Moins bien que sur console de salon
  • Un jeu de course de plus sur PSP...

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires