Test : Lemmings

Lemmings - PSP

Genre : Réflexion

Date de sortie : Mars 2006

Si toi le jeune tu parles en SMS et tu manifestes contre le CPE, il y a des chances que tu sois passé à côté des célèbres bestioles bleues (non je ne parle pas des Schtroumpfs) qui ont peuplé les PC et consoles, à l’aube du jeu vidéo. Petite séance de rattrapage sur PSP...

 
 
Il y a de ces jeux qui ont fait un carton énorme, en un seul ou plusieurs volets, à l’époque où il était encore aisé de compter les pixels et les couleurs présents à l’écran. Pour a plupart, on les pensait définitivement enterrés suite à leur échec en trois dimensions. La faute principalement à un gameplay impossible à transposer, ou qui perdait alors tout son charme. Lemmings était l’un de ceux-ci. Après la ringardisation des jeux 2D, la série a tenté tant bien que mal de se maintenir avec quelques volets 3D, mais sans grande réussite. Heureusement a vu le jour une console portable toute destinée à accueillir la résurrection.
 

Les Mings ?

C’est donc en reprenant la recette de ses débuts que Lemmings arrive sur votre Petite Sony Portable. Si vous êtes familier du jeu vous ne serez pas dépaysé. Il se divise en 120 niveaux classiques repris des anciens volets et répartis sur 4 niveaux de difficultés, du plus simple au plus corsé. Vous y trouverez également 36 niveaux totalement nouveaux. Enfin vous pourrez télécharger directement depuis votre PSP les niveaux supplémentaires mis en ligne par les autres joueurs (de même que vous pourrez mettre directement vos propres créations à disposition des autres). Le site de sony proposera également de nouveaux niveaux officiels (un seul pack à l’heure actuelle). Le principe est toujours le même : vous devez amener en un temps limité un certains nombres de vos bestioles (suivant le niveau) jusqu’à la sortie. Pour cela vous pourrez assigner diverses tâches à chacune : creuser, forer, construire un escalier, grimper, etc… tout en gardant à l’esprit que se qui caractérise leur race, c’est d’être, comme disait ma mémé, cons comme la lune ! Les Lemmings ne connaissent ni la peur du vide, de l’eau ou des flammes. Pire leur chemin sera souvent piégé par divers mécanismes machiavéliques qui les trucideront un par un si ils osent s’aventurer par là.
 

Rasta green post-modern

Evidemment si le jeu reprend tous les classiques, la technique a été grandement améliorée. L’écran large 16/9 de la PSP se prête extraordinairement bien aux niveaux étendus du jeu. La maniabilité du curseur grâce aux flèches directionnelles est, contrairement à ce qu’on aurait pu penser à priori, tout à fait adaptée. Quelques tips améliore également la jouabilité tels que la possibilité de zoomer, d’accélérer le temps à la volée, de mettre en pause le jeu, de locker un Lemmings en particulier, ou de faire défiler la vue indépendamment du curseur grâce au stick analogique. Graphiquement, les niveaux ont subit un lifting fort réussis, tout en gardant l’ambiance charmeuse des premiers volets. Les décors et les musiques, tout comme l’animation des sprites Lemmings est un savant mélange entre le moderne et le rétro.
 

Edith Teur

Enfin, grande nouveauté du jeu : l’adjonction d’un éditeur de niveaux, très complet, et rapidement pris en main. On peut grâce à lui espérer voir le jeu perdurer au fil du temps. Si les fans sont au rendez-vous, des communautés entières de mappeurs farouches, aux idées de niveaux bien tordues devraient voir le jour sur l’Internet.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Nostalgique ou novice de la série, vous serez sûr d’apprécier la version PSP de Lemmings… à moins que la réflexion ne soit pas votre tasse de thé.

Points positifs

  • Nostalgie de la 2D
  • Editeur de niveaux

Points négatifs

  • On en veut toujours plus !

Commentaires