Test : Exit

Exit - PSP

Genre : Action

Date de sortie : Février 2006

Genre
Action
Date de sortie
Février 2006 - France
Développé par
Taito Corporation
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PSP
Site officiel
Site officiel

On connaissait déjà quelques titres très originaux dans leur gameplay comme Mercury, Gripshift ou Lumines sur la portable noire. Désormais, Exit place la barre encore plus haut avec une originalité non seulement sur le fond, mais également dans la forme. Par ici la sortie…

 
 
Dans Exit vous incarnez un escapologiste. Un homme de l’ombre qui a dans le sang la passion de l’évasion, ce à quoi il allie un penchant naturel pour la sauvegarde de l’espèce humaine. Un super héros inconnu de tous, qui pourtant a agit dans bien des situations. Comme vous vivez dans une ville moderne, avec tous les risques de catastrophe que cela comporte vous aurez largement de quoi assouvir votre hobby.
 

Expérience nouvelle

Vous accomplissez votre tâche dans un espace 2D de côté, comme dans les bons vieux jeux de plateforme d’antan. De nombreuses difficultés vous empêcheront de sauver votre propre peau, ainsi que celle des autres personnes éventuellement présentes dans cette situation d’infortune. Heureusement vous avez une agilité que même un prince de perse ne saurait vous envier : courir, sauter un trou béant, descendre à la corde, … rien ne vous fait peur. Toutefois vos compagnons n’auront pas toujours vos compétences et il faudra bien trouver un autre moyen de les guider vers la sortie. Chacun d’entre eux obéira à vos ordres, vous octroyant une totale confiance. Ce doit être ce qu’on appelle l’instinct de survie. Mais ne voyez pas vos nouveaux amis uniquement comme des boulets, puisque dans bien des cas, ils pourront apporter une compétence qu’il vous manque, comblant ainsi vos rares points faibles.
 

Exploiter les ressources

4 types de compagnons peuvent être rencontrés. Les enfants pourront se faufiler partout grâce à leur petite taille et leur faible poids, mais auront besoin d’aide pour atteindre certaines hauteurs de murs, ou sauter certains trous. Les personnes corpulentes pourront vous apporter la force nécessaire pour pousser certains objets lourds mais auront eux aussi une mobilité réduite. Les adultes seront très polyvalent et pourront notamment vous apporter un complément de force pour soulever une personne corpulente. Enfin les patients vous causeront beaucoup d’ennuis puisqu’il faudra soit les transporter dans une civière, soit les porter sur vos épaules ou celles d’un adulte. La personne devient alors lourdement handicapée dans sa mobilité. Notez que vos compagnons seront aussi cons que des Lemmings, et si leur capacité de pathfinding est proche du néant, on comprend aisément que c'est pour éviter de nous mâcher le boulot de réflexion...et tant pis si ça irrite un peu d'en voir un galérer pour trouver l'escalier devant son nez.
 

Exulter sa réussite

Le but de chaque niveau est donc d’accompagner tout ce petit monde vers la sortie, en utilisant les objets disponibles dans le décor : de la pioche à la lampe torche, en passant par les clefs nécessaires à l’ouverture de certaines portes, l’éventail est assez large. Même si vous aurez l’impression que les niveaux se ressemblent, la plupart du temps chacun apportera sa nouvelle énigme à résoudre d’une manière ou d’une autre pour établir un chemin tout tracé vers l’issue de secours. 100 niveaux sont disponibles, répartis sur 10 situations différentes. Pour chaque situation la difficulté sera croissante à travers les niveaux, et en cas de blocage vous pourrez, dans une certaine mesure, temporairement passer à l’étape suivante. Vous n’aurez pas le temps de vous lasser, et heureusement 100 niveaux supplémentaires sont d’ores et déjà disponible en téléchargement directement depuis votre console, grâce à la connexion WiFi en mode infrastructure.
Dans chacun des niveaux vous pourrez également si vous le désirez tenter d’obtenir le score maximal, et de finir en un minimum de temps. Certains niveaux ont en effet plusieurs possibilité de résolution, à vous de trouver la plus rapide et la plus efficace. Dans tous les cas il vous faudra évidemment terminer avant écoulement du compte à rebours.
 

Exprimer son art

Techniquement, le jeu, en plus d’apporter sa petite graine dans le gameplay, apporte également une originalité toute particulière dans les graphismes avec un style très bande dessinée, et une ambiance proche des policiers des années 70. Quelques rares personnes avec un sens artistique proche du néant pourraient éventuellement ne pas adhérer au style, mais nul ne pourra nier la singularité du titre.
La maniabilité du personnage, à l’aide de la croix directionnelle, est excellente, et le stick analogique vous permettra de regarder aux alentours ou de donner des ordres à vos compagnons. Toutes les actions possibles se font avec très peu de touches, vous ne vous perdrez ainsi pas dans des interfaces compliquées et tout se mémorise très vite. Le seul regret qu’on pourrait distinguer pourrait être dans la lenteur relative de certaines phases de déplacement, comme monter un escalier ou une échelle etc. Mais globalement pas de quoi crier au loup, d’autant que vous pourrez utiliser ce temps à bon escient pour peaufiner votre stratégie.
 

Article rédigé par DjiZ , le

A moins d’être allergique aux jeux de réflexion, vous ne sauriez passer à côté de cet excellent jeu, original, novateur et très accrocheur.

Points positifs

  • Innovant
  • Accrocheur

Points négatifs

  • Lègère lenteur de l'action

Commentaires