Test : Capcom Classics Collection Remixed

Capcom Classics Collection Remixed - PSP

Genre : Compilation

Date de sortie : Juillet 2006

Genre
Compilation
Date de sortie
Juillet 2006 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PSP

Venez à nous, vous les jeunes qui ne connaissaient pas encore les joies de ces vieux jeux d’antan. De ces perles ludiques dont nous, les vieux, nous n’arrêtons de rabâcher les oreilles avec le temps glorieux de ces merveilles. Et pourtant jusqu’ici, les éditeurs ne nous ont pas réellement gâtés avec des compilations toutes plus insipides les unes que les autres. Avec même des cas, où la quantité était ridicule, la palme revenant certainement à Nintendo avec la sortie à l’unité de ces vieilleries ! Bonne nouvelle, Capcom n’est pas un rapiat puisque nous avons une vingtaine de jeux dans notre UMD. Le tout étant comme d’habitude de savoir si la poussière des placards n’a pas trop altéré un plaisir que nos souvenirs aiment pourtant à rappeler la joie passée.

 
 
On ne gardera pas le suspens trop longtemps puisque autant vous le dire tout de suite, cette collection est un vrai bonheur ludique avec de nombreux hits qui raviront tous les joueurs. Toutefois, tout est loin d'être parfait, il y a encore quelques irritants.
 

Vieux et bien bourrins

La liste des titres ne laisse place à aucun doute. Ceux qui ont envie de jouer à des jeux d’aventure, de réflexion ou encore des RPG peuvent passer leur chemin. C’est de l’arcade à base de bourre-pifs, de shoot et accessoirement de plates-formes. D’ailleurs la liste qui suit ne souffre d’aucune contestation : Street Fighter, 1941, Avengers, Bionic Commando, Black Tiger, Block Block, Captain Commando, Final Fight, Forgotten Worlds, Last Duel, Legendary Wings, Magic Sword, Mega Twins, Quiz & Dragons, Section Z, Side Arms, The Speed Rumbler, Strider, Three Wonders, et Varth. Certains de ces titres étaient des valeurs sûres en leur temps en particulier pour des jeux comme Strider ou encore Forgotten Worlds, mais c’est avec un plaisir immense que l’on redécouvre des jeux comme Black Tiger et ces armes mythiques ainsi qu’un bon vieux 1941 qui reste un shoot'em up symbolique des oldies.

La bonne surprise vient de l’emballage car certains ont eu un petit lifting graphique pour mieux s’adapter à l’affichage de la console. Black Tiger en particulier est légèrement plus fin que la version que l’on connaissait sur ordinateur 16 bits. Ce n’est pas une refonte, un simple affinage mais c’est suffisamment appréciable pour le signaler. Surtout que l’affichage propose différents modes. Du simple 4/3 un peu petit sur certains titres jusqu’à un affichage 16/9 ou encore la possibilité dans les shoot'em up verticaux d’utiliser l’écran dans le sens de la longueur, malheureusement si cette résolution est de loin la meilleure pour la visibilité, elle est peu pratique pour jouer.
 

Un flingue, les poings et des avions

Les titres proposés vont vous offrir des dizaines d’heures à défourailler dans des jeux comme Forgotten Worlds, à sauter un peu partout comme un cabri dans Strider tout en donnant des grands coups de sabres laser sur des ennemis pas toujours fait de chairs. Le second boss par exemple est une sorte de chenille mécanique qui vous donnera quelques suées pour en venir à bout. Ce qui est souvent bien avec les vieux titres c’est que la difficulté est au rendez-vous mais l’éditeur a eu la mauvaise idée de mettre des continus infinis. Par conséquent, à moins d’être une moule lobotomisée sur son rocher, il ne sera souvent que peu difficile de venir à bout de ces jeux.

Le grand principe du gameplay de ces perles étant de connaître le meilleur chemin ou la tactique à adopter face aux ennemis, les vies infinies finiront toujours par vous donner le moyen de continuer à avancer. Par contre, si vous voulez débloquer les bonus du jeu, il vous faudra jouer correctement car les scores imposés sont suffisamment bien dosés pour être réalisable si vous n’abusez pas du game over et de ses continus. D’ailleurs, cela vous permettra de découvrir les images d’Exteme Ghost ans Goblins sur l’écran de la console.
 

De l’échangisme pour les riches

Il existe bien sûr un mode multijoueurs jouable jusqu’à quatre. Enfin pour les jeux qui proposent une jouabilité au-delà de deux personnes. En revanche prévenez vos amis que cela ne sera le cas que s’ils disposent tous de la galette de Capcom. Pas de jeu gratuit, il faudra débourser. Nous aurions pourtant beaucoup apprécié de ne pas avoir à payer car c’est un très bon moyen de faire découvrir les joies de ces jeux.
 

Article rédigé par kago , le

Les quelques reproches formulés ne doivent tout de même pas faire oublier qu’il s’agit de loin de la meilleure compilation d’oldies que l’on ait pu voir depuis bien longtemps. Certes, l’affichage de la PSP n’est pas la meilleure pour les shoot'em up, certes quelques titres souffrent d’une lenteur voir d’une rigidité que l’on n’a plus l’habitude de connaître mais dans l’ensemble les jeux proposés vous feront passer de longs moments devant votre console.

Points positifs

  • Une belle collection de hits
  • Une belle réalisation sonore
  • Graphisme légèrement affiné

Points négatifs

  • Les continus infinis
  • L'affichage des shoot'em up
  • Quelques lenteurs de chargement

Commentaires