Preview : WipEout : 2048

WipEout : 2048 - PSVita

Genre : Course futuriste

Date de sortie : 22 février 2012

Genre
Course futuriste
Date de sortie
22 février 2012 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PSVita
Parfois appelé
Wipeout
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans
 Jeu en ligne
 Violence

L’une des attractions principales de ce Paris Game Week était évidemment la PlayStation Vita, enfin jouable si l’on attendait le temps ordonné. C’est donc après une heure et demie de queue que l’on a pu enfin pu retâter la nouvelle console portable de Sony pendant dix petites minutes : le jeu, tiré au sort, était WipEout 2048. L’occasion idéale de voir encore une fois ce qu’avait dans le bide ce petit bijou technologique.

 
 
Avec Uncharted : Golden Abyss et Little Big Planet, WipEout 2048 est la grosse exclusivité de la PS Vita qui fait envie. Exploitant les puissances techniques de la console, les développeurs de Sony Liverpool ont réussi à créer un jeu aux graphismes de grande volée, bien que moins beau qu’un Uncharted, les décors différant énormément je vous l’accorde. Bref, c’est fluide, c’est coloré, ça explose de partout, mais ça respire l’aliasing : un compte-rendu un poil décevant mais ne nous voilons pas la face, c’est encore tout bonnement exceptionnel pour une console portable.
 

Ça va un peu vite, quand même

Le gameplay, surtout l’attribution des touches, est légèrement différent du dernier opus sur PS3. En effet, désormais, L et R servent à accélérer et à freiner, tandis que X sert à utiliser son arme et Carré les fameux aérofreins. Un petit temps d’adaptation est alors demandé pour les joueurs courants de WipEout HD Fury, mais tout cela s’avère finalement très adapté à la console portable. Le joystick droit, grande nouveauté de la PS Vita, n’aura ici que peu d’importance puisque la caméra est parfaitement gérée par l’ordinateur. De même, le pavé tactile arrière ne semble pas avoir été utilisé : seule la fonction Six Axis de la machine a apparemment été exploitée pour des sensations, au final, assez classiques. Disons qu’à cette vitesse extrême, diriger son vaisseau en penchant la console de droite à gauche n’est pas vraiment évident contrairement aux joysticks… Une bonne intention cependant, inutile de le nier. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de plus y jouer que cela, les dix minutes s’étant écoulées à la vitesse de l’éclair (on se demande même s’il n’y pas eu d’arnaque, nom di diou).
 

Article rédigé par Naxi , le

WipEout 2048 s’avère tout de même très bien parti. La réalisation graphique est perfectible mais reste magnifique, le gameplay est classique mais efficace, les sensations de jeu sont inchangées : si l’on n’a pas pour l’instant de grandes innovations, à part la puissance exceptionnelle de la PlayStation Vita, on reconnait bien l’esprit de la série à travers cet opus portable et l’on sait d’ores et déjà que ça va déchirer. Au final, la différence se fera au contenu, que nous n’avons malheureusement pas pu juger en seulement dix petites minutes. Rendez-vous en février 2012 pour le verdict.

A propos de l'auteur

Naxi

Naxi

22 ans | Chasseur de cool

Guinness, Bacardi et 9mm : âgé de 20 ans, Naxi est le testeur le plus jeune de l'équipe. Embauché dès l'âge de quinze piges dans la rédaction, il se débrouille pour écrire sur sa passion entre deux soirées alcoolisées où se mêlent Tekken buveur, basses acidulées et lancers de nains roux. Une vie étudiante ponctuée par son addiction à Devil May Cry et son goût des bonnes femmes qu'il tente désespérément d'approcher par sa "voix d'acteur porno". Drôle d'énergumène.

Contacter

Commentaires