Test : Modnation Racers : Road Trip

Modnation Racers : Road Trip - PSVita

Genre : Circuits sur le bout des doigts

Date de sortie : 22 février 2012

Genre
Circuits sur le bout des doigts
Date de sortie
22 février 2012 - France
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PSVita

Visiblement décidé à faire subir le même traitement à son jeu de kart que Nintendo, Sony nous livre une version PS Vita de Modnation Racers. Et comme pour Mario Kart chez Nintendo, la « simulation » de kart de Sony est, du coup, présente sur toutes les machines du constructeur. Reste à savoir si cette édition comporte suffisamment de nouveautés pour justifier son existence.

 
 
Pour commencer, rappelons le principe de Modnation Racers, car s'il s'agit bien d'un Mario Kart-like, il serait bien réducteur de s'en tenir là. Le jeu de Sony propose en effet pléthore d'options de personnalisation permettant aux joueurs de créer ses personnages, karts, et circuits, ainsi que de les partager avec le reste de la communauté. Ce qui le rapproche de Little Big Planet dans sa philosophie (et j'aurais jamais cru utiliser ce mot sur GameHope un jour...). Les premiers épisodes, sortis sur PSP et PS3, bien que fort sympathiques, laissaient un arrière goût amer, celui de ne pas arriver à la hauteur de leur modèle. Il serait donc de bonne augure que cette itération se démarque un peu plus du jeu de Nintendo pour obtenir la reconnaissance qui lui est due.
 

Des nouveautés mais pas trop

Si cet épisode se voit affublé d'un Road Trip, ce n'est pas pour rien. Il propose son petit lot de nouveautés qui, sans vraiment révolutionner la licence, apportent une certaine fraîcheur bienvenue. Et celle qui frappera les joueurs en premier, c'est les bonus. En effet, les balises à attraper pour les obtenir sont maintenant de couleurs différentes, donnant une indication sur le bonus qu'elle offre. Une balise verte donne un boost, tandis qu'une rouge nous permettra de lancer un missile et ainsi de suite. L'air de rien, cet ajout permet aux joueurs de choisir leur bonus, rendant le titre plus stratégique et supprimant le petit côté aléatoire des courses qui agace certains dans Mario Kart. Une fois que vous avez pris une première balise, toutes les autres prennent sa couleur, vous permettant d'upgrader votre bonus comme dans les précédents épisodes. Ce qui vous permettra de découvrir de nouvelles armes toujours plus délirantes, comme ce phénix qui survole la piste en balançant des gerbes de flammes, ou ces deux petites tornades qui feront regretter à ce malotru d'avoir osé vous dépasser.
 
 
Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, une couleur de balise n'est pas associée à un seul et unique bonus. Par exemple, suivant les courses, une balise verte donnera accès à un boost ou à des graines à lancer sur les adversaires. Et autres nouveauté par rapport à ces bonus : il est désormais possible de les convertir en énergy boosts. Celle qu'on acquiert d'habitude en dérapant ou en prenant l'aspiration. Cette nouvelle option est particulièrement utile lorsqu'on est visé par un projectile et malencontreusement à court d'énergie. Cependant, la manœuvre nécessitant un appui prolongé sur le bouton triangle, il faudra faire preuve d'un minimum d'anticipation pour l'utiliser efficacement. Enfin, plus anecdotique, mais tout aussi agréable, les circuits ont été enrichis au niveau de leurs animations. Vous pourrez ainsi faire une course dans un village alors que ce dernier est attaqué par des aliens.
 

Vita's touch

On est sur PlayStation Vita, le titre de Sony se devait d'utiliser un minimum les fonctionnalités spécifiques de la console. Et si l'éditeur nippon a eu le bon goût de ne pas nous les imposer en jeu, c'est dans son interface que le titre exploite les fonctionnalités tactiles de la machine. Dans les menus, on peut ainsi naviguer entre les différentes sections du bout des doigts. Mais c'est bel et bien l'aspect créatif qui en bénéficie le plus. La création devient globalement bien plus intuitive. Et si c'est tout ce que ça apporte, c'est déjà beaucoup. Ainsi, pour créer des circuits, si on a accès à de nouveaux environnements, on aura également le choix entre deux façon de faire pour tracer son nouveau circuit. A l'ancienne, en avançant avec un bulldozer, ou en le traçant avec le doigt en vue de dessus. Il est à noter que cette seconde méthode ne permet pas de contrôler le dénivelé de la piste. Et si le tactile est encore une fois très intuitif, il manque en revanche de précision lorsqu'il s'agit de passer aux finitions. Il sera plus compliqué de placer un bâtiment, ou un accessoire comme on le souhaite avec le tactile qu'avec les sticks.
 

Article rédigé par pattoune , le

Ce Modnation Racers : Road Trip est sans conteste un bon titre, et les quelques nouveautés qu'il apporte à la série changent réellement la donne. Malheureusement, l'ombre de Mario Kart, référence absolue dans le genre, plane toujours au dessus du titre de Sony, laissant un arrière-goût désagréable. Il n'empêche qu'il a toujours pour lui son côté créatif qui lui confère un contenu, et donc une durée de vie, virtuellement infinis. D'autant plus qu'il est compatible avec tous les circuits qui ont été créés sur les précédents opus.

Points positifs

  • Possibilité de choisir les bonus.
  • Compatibilité avec les circuits créés sur les autres épisodes.
  • Création avec l'écran tactile intuitive...

Points négatifs

  • ... Mais pas très précise.
  • Toujours ces temps de chargement affreusement longs.
  • Assez peu de nouveautés au final.
  • Encore cet arrière-goût de sous-Mario Kart.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires