Preview : Soul Sacrifice

Soul Sacrifice - PSVita

Genre : Action

Date de sortie : 01 mai 2013

Genre
Action
Date de sortie
01 mai 2013 - France
Développé par
Marvelous Interactive
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PSVita
Modes de distribution
Boutique

Si il y a un constructeur que l’on attendait au tournant lors de ce TGS, c’était bien Sony avec sa Vita. La nouvelle console de la firme japonaise peine à s’imposer face au mastodonte Nintendo et ses licences tueuses tel que les Draque et les Monster Hunter. Malheureusement, la Vita était peu présente, ce qui fait peur pour son avenir. Cependant, quelques perles étaient bien là, comme ce Monster Hunter like très original et surprenant qu’est Soul Sacrifice.

 
 
Le monde de Soul Sacrifice est un monde mature, ce qui change des petits chats-chats que l’on peut voir dans Monster Hunter. Le design artistique est plus proche d’un Berserk ou d’un Claymore. C’est sale, malsain et très loin des stéréotypes japonais kawaï que l’on a l’habitude de rencontrer dans une production nippone. On suppose que Dark Souls est passé par là et ce n’est pas pour nous déplaire. Pour faire face au monstre de Capcom il va falloir faire preuve d’originalité, et c’est bien parti.
 
 
Au delà du design, l’originalité est présente dans le gameplay. Ici, il n’est nullement question d’épées et de boucliers mais uniquement de magie. Trois types de magies existent : courte, moyenne et longue portée. A vous de choisir quelle sera votre spécialité. Pour utiliser la magie, rien de plus simple. Il vous faut sacrifier une chose, et selon son importance vous pourrez utiliser des magies plus ou moins puissantes. Les sacrifices peuvent aller de la faune et flore qui vous entoure à vos coéquipiers, voire vous-même ! C’est là que le fun entre en jeu, car il va falloir gérer ces sacrifices efficacement pour pouvoir vous débarrasser du boss du niveau. Abusez des sacrifices en tuant vos coéquipiers et ces derniers pourront vous mettre des bâtons dans les roues sous forme de spectres pour se venger !
 
 
Le jeu étant un Monster Hunter like, il vous faudra dans chaque niveau chasser un monstre en particulier. Le niveau que nous avons pu essayer au TGS proposait de tuer une sorte de mix entre une cocatrix et une harpie. Concrètement, une espèce de gros poulet géant avec une tête de chérubin bien dégueulasse qui met bien mal à l’aise. Encore une fois, la direction artistique est bien léchée. Heureusement, car techniquement le jeu n’est pas au top. Pour tout dire, Monster Hunter 4 sur 3DS est plus beau. Mais n’oublions pas que le jeu a encore du temps avant de sortir, ce détail technique pourra être amélioré.
 
 
Ce qui frappe dans ce jeu, c’est le vaste choix de magies que vous pouvez utiliser. En début de partie, vous allez devoir choisir 6 magies parmi plus d’une vingtaine, et on devine que ce choix augmentera avec le temps. La magie peut être de support comme des buff ou du soin, mais également offensive avec des magies de feu et des projectiles comme des épées à têtes chercheuses. Il y a également des magies d’invocation comme cette plante géante lançant du poison sur les ennemis à proximité et essayant de gober tout ce qui bouge, et enfin des magies défensives comme la matérialisation d’un bouclier de pierre pour vous protéger. Vous l’aurez compris, les magies, et donc les sacrifices, sont au cœur du jeu.
 
 
Lorsque l’un de vos coéquipiers tombe au combat, vous pourrez choisir de le ressusciter ou bien de le sacrifier. On imagine déjà les différentes animosités qui vont se créer au sein du groupe. Ce concept est réellement intéressant et c'est du jamais vu pour ce genre de jeu. Enfin, lorsque vous venez à bout d’un boss de niveau il va falloir décider de sauver la pauvre personne qui était maudite (car, apparemment, les boss sont à l’origine des êtres humains, et une fois vaincus ils récupèrent leur forme originale) ou bien de la sacrifier pour vous faire gagner de nouveaux pouvoirs.
 

Article rédigé par Wildchoc , le

Lorsque l’on sait que c’est Keiji Inafune qui est aux commandes de ce jeu au concept réellement original et à l’univers attrayant, on ne peut être qu’impatient de voir le résultat. La démo démontre bien le potentiel de ce jeu, bien qu’il soit actuellement encore faible techniquement parlant. Son originalité pourrait bien combler le trou que Sony connaît dans le genre, et peut-être même rattraper la fatale absence de Monster Hunter sur Vita. On croise les doigts et on attend de voir la suite. Soul Sacrifice fait partie des jeux qui se démarquent dans ce salon TGS 2012.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

31 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires