Test : New Frontier Days : Founding Pioneers

New Frontier Days : Founding Pioneers - Nintendo Switch

Genre : Simulation / Gestion

Date de sortie : 03 mars 2017

Genre
Simulation / Gestion
Date de sortie
03 mars 2017 - France
Développé par
Arc System Works
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Nintendo eShop

Au lancement de la Switch, il y a eu le bulldozer The Legend of Zelda : Breath of the Wild, 1-2 Switch ou encore Super Bomberman R. Et puis il y a eu New Frontier Days : Founding Pioneers, sorti d'on ne sait où et disponible sur l'eShop en échange de 9,99 euros.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

New Frontier Days : Founding Pioneers, comme vous pouvez le deviner en regardant les screenshots, et une simulation de construction de ville. Le joueur contrôle ainsi une poignée de pionniers dont le but sera d'amasser des ressources variées (nourriture, bois, pierre...) et de construire différents bâtiments, pour ensuite évoluer à un âge plus avancé et avoir accès à toujours plus de bâtiments. Il s'agit ainsi d'attribuer une tâche à chaque villageois - couper des arbres, pêcher, construire un bâtiment, miner - et d'attendre que celle-ci soit terminée avant de lui demander de faire autre chose. Il est aussi possible d'apprivoiser des animaux sauvages qui, en plus de pouvoir servir de montures comme les chevaux, sont fort utiles pour aider à rassembler des ressources. Enfin, il s'agit de prendre garde à ne pas voir ses finances tomber dans le rouge, notamment lors du festival de fin d'année, ou encore de garder le moral des habitants au beau fixe et les protéger durant les attaques d'ours. Bref, des éléments de gameplay qui ont déjà fait leurs preuves dans d'autres titres, comme par exemple Farmville.

New Frontier Days : Founding Pioneers

Le problème, c'est que le jeu d'Arc System Works n'est ni un jeu Facebook, ni un free-to-play sorti sur mobiles : c'est bel et bien un jeu qu'il faut payer sur une console de salon, sachant qu'il est sorti à la base sur 3DS dans une version un peu moins poussée. Et 10 euros, c'est un peu cher payé pour un titre de ce genre, même pas traduit en français, avec des graphismes certes mignonnets mais dignes d'un jeu mobile ou encore une musique si répétitive que l'on se dépêche bien vite de couper le son de la Switch. Alors, certes, New Frontier Days : Founding Pioneers possède plusieurs modes de jeu : Histoire, où le joueur est plus ou moins guidé afin de comprendre comment jouer, Survie ou encore Libre. Des carottes sont aussi de la partie pour les collectionneurs compulsifs, comme des succès ou des cartes permettant de débloquer différents bonus... Mais, malgré tout, c'est un titre que l'on abandonne bien vite tant sa boucle de gameplay est faiblarde et n'offre que très peu d'opportunités par rapport à d'autres jeux du genre, qui savent se montrer bien plus addictifs...

Article rédigé par Shauni Chan , le

Gratuit, New Frontier Days : Founding Pioneers aurait pu occuper les joueurs pendant quelques heures s'ils n'avaient rien d'autre à se mettre sous la dent sur Switch tant ce genre de jeu peut se montrer rapidement addictif. Mais le titre d'Arc System Works n'est malheureusement pas gratuit et il est bien difficile de conseiller un titre aussi répétitif et peu profond pour 10 euros, là où d'autres se montrent bien plus convaincants en free-to-play sur mobiles.

Points positifs

  • Visuel plutôt mignon
  • Une boucle de gameplay qui a déjà fait ses preuves

Points négatifs

  • Trop cher
  • Répétitif
  • Pas toujours très clair
  • Uniquement en anglais

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires