Test : Bleach

Bleach - Wii

Genre : Baston

Date de sortie : 1er trimestre 2008

Genre
Baston
Date de sortie
1er trimestre 2008 - France
Edité par
Sega
Disponible sur
GBA, PS2, Wii

Un jeu de baston à la wiimote, ce n'est pas forcément gagné d'avance. La question de la maniabilité entre en jeu et là, il faut que les développeurs usent de créativité pour trouver une façon intéressante pour amuser le joueur lambda. D'autant plus que quand le jeu de baston est tiré d'une série qui tourne plutôt bien au Japon, il ne vaut mieux pas louper le coche.

 
 
On va commencer par la question du contenu : qu'est-ce qu'il y a à se mettre sous la dent ? On retrouve bien sur un mode solo, avec des combats qui s'enchaînent (Arcade Mode), le multi, 1 ou 2 joueurs. Vient ensuite le mode épisodes, qui retrace les aventures d'un personnage et permet de débloquer moult choses. Après avoir terminé ce mode avec un personnage, vous débloquez une nouvelle histoire, avec un autre protagoniste, ce qui rallonge la durée de vie de façon correcte. L'argent gagné en solo permet d'acheter divers bonus dans le magasin d'Urahara : musiques, artworks, modèles 3D et autres, ce qui fait une bonne quantité de goodies à se mettre sous les yeux. Un tutorial est aussi mis à votre disposition pour vous faire la main sur le maniement. Vous retrouverez également un mode practice pour l'entraînement, comme son nom l'indique.

Niveau personnages, 12 vous sont proposés au départ, et vous pourrez en débloquer encore 20 autres au cours de vos combats. Ajoutez également à cela un costume complémentaire pour 5 des combattants. Ca fait du beau monde : on retrouve tous les principaux protagonistes de la série, que ce soit au niveau du quatuor habituel (Ichigo/Chad/Inoue/Ishida), des capitaines/sous-capitaines de la Soul Society, et même une pincée de protagonistes de la période des Arrancars, pour ceux qui suivent la série.
 

Je slashe à gauche, je slashe à droite...

Question maniabilité, c'est simple : grosso modo, le nunchuk sert notamment à vous déplacer (à l'aide du stick), à recharger votre energie (en agitant le nunchuk) et activer la transformation en Shikai/Bankai (selon le personnage, chacun a l'un ou l'autre). La Wiimote permet d'asséner les coups. En l'agitant latéralement, le coup d'épée sera horizontal ; de haut en bas, ou l'inverse, le coup sera vertical. Et en avançant la wiimote comme si vous transperciez quelque chose, le coup sera perçant (ou "droit"). Et selon que vous appuyez sur A ou B, les coups seront différents (A + direction : coups puissants, B + direction : coups spéciaux, et cela permet aussi de déclencher un coup ultime quand vous êtes "transformé". A vous de trouver la bonne direction pour le déclencher !) D'autres fonctionnalités sont disponibles, mais le plus gros est ici. Libre à vous de balancer la wiimote à votre guise, mais sachez que votre personnage se fatigue à force de gigoter, tout comme vous d'ailleurs : une barre est affichée sous la barre de vie et se vide un peu à chaque coup que vous donnez. Pour qu'elle remonte, il suffit de ne pas attaquer. Sous un certain seuil, quand la barre en question devient rouge, il vous est impossible de lancer une attaque spéciale. Là aussi, il faudra se calmer un peu, pour mieux revenir ensuite.

Le gameplay, bien que déployant un gros atout au niveau fun à deux joueurs "humains" (souvent le premier qui se démet le poignet a perdu), le solo peut paraître rébarbatif si on ne fait que gigoter la wiimote comme un bourrin. Car finesse il y a, malgré les apparences barbares de la chose ; les modes de difficulté supérieurs sont là pour vous le faire comprendre : il faut, malgré le chaos apparent, trouver la faille et frapper quand ça fait mal. Avec de l'entraînement, on sait quand agir, et ça rend plutôt bien. Nerveux et bourrin, il faut savoir doser ses coups pour sortir vainqueur de joutes parfois longues, souvent brutales, et se jouant sur le fil du rasoir.
 

Banko ! Euh... Ah non, Bankai !

Graphiquement, on retrouve le cel-shading texturé qu'on aperçoit également dans quelques jeux One Piece (Grand Battle, Fight for One Piece) qui est du meilleur effet et rend honneur à l'univers de la série. Les décors n'ont par contre pas subi le même traitement, et certains ne s'intégrent pas au mieux aux personnages. Pour le reste, c'est fluide et assez bien animé, pas de lag à noter malgré les joutes, les effets et les personnages, certains prenant une place importante à l'écran. La musique quant à elle se fait assez discrète et n'est pas vraiment inoubliable. Bien entendu, les voix sont celles de l'animé, encore heureux penserez-vous. Pour ceux qui se posent la question : oui, le jeu est uniquement en japonais, mais les menus de base ont cependant des sous-titres anglais, mais le fait de ne pas connaitre le japonais n'empêche en rien de s'amuser, il suffit de comprendre les mécanismes du jeu et de suivre le tutorial, assez simple avec un peu de logique.

C'est bien mignon jusque là, mais il y a bien des points noirs à ce joli tableau : en vrac, on peut regretter des musiques un peu fadasses, le déclenchement des transformations shikai/bankai qui casse un peu le rythme du combat et le déclenchement du coup spécial ultime sous cette forme un peu délicat dans certains combats assez rapides. Notons également l'impossibilité de couper les scènes de transformation qui font traîner les combats, surtout en solo... Quoi que cela permette de souffler un peu ! Enfin, l'IA en mode difficile adopte par moments de sales stratégies d'anti-jeu assez énervantes, qui arrivent notamment quand vous avez une barre d'energie bien fournie alors que la sienne est presque vide... Pour inverser la tendance de façon aussi rapide que brutale. Coton !
 

Article rédigé par DBKamper , le

Bleach : Shiraha Kirameku Rinbukyoku pourrait se résumer en deux mots : fun et maniable. Portant l'essence même d'un gameplay fourni et bien adapté à la Wii, avec une foultitude de choses à débloquer et un panel de personnage très intéressant(s). Pourtant, les quelques griefs qu'on peut lui opposer ternissent un tableau assez flatteur : l'aspect bourrin et les coupures en combat en première ligne. Mais si vous êtes fan de la série, que vous avez une Wii japonaise et pas Bleach, il manque un jeu à votre collection. Pour les autres, Bleach est un jeu instinctif, bourrin, relativement riche, mais dont on peut se lasser si on ne le prend que pour le solo.

Points positifs

  • Fun
  • Maniable
  • Gameplay

Points négatifs

  • Les coupures en combat
  • L'aspect bourrin

Commentaires