Test : Battalion Wars II

Battalion Wars II - Wii

Genre : Stratégie

Date de sortie : 15 février 2008

Genre
Stratégie
Date de sortie
15 février 2008 - France
Développé par
Kuju Entertainment
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii

Aimez-vous la guerre ? Le bruit des balles qui houspillent vos tympans. Les détonations qui fulminent de toutes parts. Le grondement assourdissant des bombes qui explosent dans un chahut indescriptible. Vous savez où vous mettez les pieds, vous êtes prévenu. Battalion Wars 2 sur Nintendo Wii ne vous fera pas de cadeau ! Il est trop macho !!

 
 
Kuju Entertainment récidive sur Wii et nous propose son adaptation de l'univers d'Advance Wars. Battalion Wars 2 fait partie d'un genre inusité sur console, le jeu de guerre/action/tactique. Comme le premier épisode sur GameCube, le système de jeu de Battalion Wars 2 offre une certaine accessibilité, mais demandera tout de même un brin de sagesse pour se sentir parfaitement à l'aise en toutes situations. Bienvenu dans l'horreur de la guerre à la sauce cartoon !
 

La guerre, une histoire de testostérone

Conflit mondial teinté de dérision, Battalion Wars 2 fait allègrement dans la gausserie et donne une leçon d'humilité aux scénaristes de jeux vidéo qui se prennent parfois un peu trop au sérieux, à défaut de produire des scénarii subtils. Pour le résumer en quelques mots : la guerre, c'est pas bien, alors pourquoi ne pas y prendre du plaisir… Une histoire d'une intensité sans nom, digne des plus grands nanars jamais imaginés, mais qui avec une pointe d'humour pas dégueulasse passera comme une lettre à la poste (quand il n'y a pas grève). Même si le jeu s'articule avant tout sur une accumulation de phases d'action, la différence se fera rapidement sentir lorsque vous privilégierez une gestion tactique plus intelligente. Chaque situation met en avant une partie de l'histoire, à savoir défendre une île, assiéger ceci ou cela, et surtout blaster, blaster et blaster. Au nom de la paix, au nom de la sainte subtilité…
 

La vulnérabilité des uns fait le bonheur des autres

Mais entrons sans plus attendre dans le vif du sujet, la mécanique de jeu. Kuju Entertainment renouvelle l'expérience du premier opus sur GameCube, en proposant au joueur de s'installer au cœur des conflits, directement là où l'action sévit. Ainsi, sur le champ de bataille, vous donnez des ordres à vos camarades, tandis que vous-même choisissez l'unité avec laquelle vous désirez évoluer. Tout l'aspect stratégique de Battalion Wars 2 tient essentiellement au rapport de force des unités entre elles. Dans cette logique, les tanks seront particulièrement efficaces contre des unités d'infantrie, des véhicules ou encore des structures immobiles, mais seront mis à nus devant des bazookas, des cuirassés ou alors des unités aériennes. Comme dans tout jeu de stratégie qui se respecte, il suffira alors de multiplier ces rapports de force pour chacune des unités afin de comprendre toute la subtilité des affrontements. Malheureusement, durant la campagne solitaire, le principe consistera souvent à mettre des unités en retrait pendant que l'on s'occupe de tel ou tel objectif, avec celles étant les plus appropriées. Face à un adversaire humain en revanche, c'est une toute autre histoire. La subtilité du gameplay montre alors toutes ses intentions. L'action brute, autrement appelée "bourrinage en règle", pourra être une arme intéressante face à des adversaires peu consciencieux, mais s'avèrera bien souvent une perte de temps face à certains stratèges artificieux. En parlant du mode en ligne, sachez qu'il vous sera possible d'effectuer des parties rapides (escarmouche) ou des missions plus particulières, contre quelqu'un ou en coopération, et ce, dans de très bonnes conditions.
 

Les nerfs de la guerre

Ceux qui cherchent un jeu d'action y trouveront leur compte, si tant est qu'ils soient prêt à appréhender un gameplay plus profond qu'à l'accoutumée. Pour ceux cherchant une simulation de stratégie militaire, ils déchanteront vite, quand ils seront lâchés sur le champs de bataille et que dans le tumulte, l'action supplantera les quelques intentions stratégiques qu'ils auront voulu immiscer. Comme dans la grande tradition des jeux du genre, la partie ne pourra être stratégiquement viable qu'à partir du moment où le joueur maîtrisera parfaitement les exigences du gameplay dans le feu de l'action. Inutile de dire qu'ici on ne joue pas dans la cour de la Grande "S". La stratégie n'aura ainsi sa place que dans l'orientation des attaques en situation. Laissez des troupes en retrait, demandez à telle ou telle unité de s'attaquer à telle ou telle autre, ou de défendre telle ou telle installation. Bref, la stratégie est placée au cœur de l'action, ne faisant que la servir. Rien de bien extraordinaire, quand on est un joueur PC expérimenté, et que l'on a connu pléthore de jeux de ce type. Il demeure que tout va très vite, mettant en avant des situations relativement prenantes. La compétence du joueur au feu sera d'autant plus importante qu'elle permettra de ne plus s'exciter comme une puce à la moindre échaufourrée et de faire n'importe quoi à mesure que l'action s'intensifie.
 

Article rédigé par elf , le

Battalion Wars 2 est un jeu rare sur console. Il se classe sans aucun mal dans la catégorie des bonnes expériences, bénéficiant d'un gameplay clairement orienté vers l'action, et mêlant astucieusement une pointe de gestion de troupes, tout en effaçant certaines lacunes de son ainé. Pour ces mêmes raisons, il constitue un jeu assurément exigent, qui dévorera les moins courageux au profit de rendre l'expérience encore plus valorisante pour les plus téméraires. Mais ne vous attendez surtout pas à un jeu de stratégie pure et dure, vous tomberiez alors de haut, de très haut. Il faut le prendre pour ce qu'il est, un bol d'air frais d'action tactique, dont l'acquisition sera d'autant plus évidente si vous avez une connexion internet.

Points positifs

  • De l'action remarquablement mise en scène
  • Un gameplay astucieux, varié et accessible
  • Un mode en ligne pertinent

Points négatifs

  • Une approche du jeu d'action qui en déroutera plus d'un
  • Où sont les classements online ?

Commentaires