Test : Mario Strikers Charged Football

Mario Strikers Charged Football - Wii

Genre : Foot

Date de sortie : 25 mai 2007

Genre
Foot
Date de sortie
25 mai 2007 - France
Développé par
Next Level Games
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
Mario Strikers Charged
Site officiel
Site officiel

Ah, ce Mario. On se demande ce qu’il ne fait pas. C’est vrai, il s’essaye à tout et ça marche. Il peut très bien être un héros, un joueur de tennis, un pilote de kart hors pair, un excellent joueur de golfeur et dernièrement le foot ça le branche. Il manquerait plus qu’il s’y connaisse en plomberie et on aurait tout vu. Voici donc l’occasion pour lui et toute son équipe loufoque de revenir sur le devant de la pelouse. A vos crampons, kick off !

 
 
La première fois qu’on a vu Mario chausser ses crampons, on l’a regardé d’un air un peu curieux. Tiens, Mario sait faire du foot. Non, visiblement la version Gamecube de Mario Smash Football a montré que Mario ne connaissait pas la même façon de jouer au foot. Ah mais excusez-moi mais carapace de tortue qui se ballade sur le stade il n’y a que chez Mario qu’on voit ça. Ou alors Zidane n’a pas donné de coup de boule. Du coup, les amateurs du vrai sport, de la vraie simulation sont déçus parce que forcément, les sensations ne sont pas les mêmes. En revanche, les anti-footeux de première, les rabat-joie de la finale de coupe du monde sont franchement contents de pouvoir tâter un sport qui ressemble à du foot mais en plus fun. Alors vous êtes avertis : si vous aimez la simulation de foot, laissez tomber Mario et continuez sur PES.
 

Carottes râpées, taboulé, piémontaise…

A chaque nouvelle console, Nintendo remet un volet de Mario au goût du jour. Mario sur gazon est arrivé pour la première fois sur Gamecube et il était tout naturel de le voir débarquer sur Wii sous une nouvelle forme. Ou presque. Non parce que l’objectif de Mario Strikers ne change pas : il faut être un bourrin pour tenter de marquer le plus de but. Mais alors que sur Gamecube les scores étaient assez serrés, ici on assiste à des scores plus larges, qui répondent davantage sur un coup de chance plutôt que d’une réelle connaissance du jeu. En ce qui concerne la jouabilité avec la wiimote, les développeurs se sont concentrés sur le minimum syndical. La Wiimote et le Nunchuk n’ont pas été exploités à fond comme on aurait pu le penser et c’est vraiment dommage. La prise en main n’est pas difficile certes, mais n’est pas non plus intuitive et on peine à démarrer correctement. Une meilleure exploitation de cette manette de la Wii aurait permis d’avoir une immersion plus intense sur le jeu et ça se serait répercuté sur le gameplay.
 
 
En ce qui concerne le gameplay justement, on retrouve la même sauce qu’avant. On a un capitaine qui est un des gars de la bande à Mario et trois coéquipiers qui vont vous aider à marquer plus de buts en proposant chacun leur spécialité. Le ballon change aussi. Il a un rôle plus important. En effet, plus vous ferez de passes et plus le ballon devient lumineux et si vous en profitez pour tirer, les chances pour qu’il y ait but à cet instant sont bien plus importantes que si vous la jouer perso. Alors bien sûr, on peut partir seul évidemment, et toutes les chances pour marquer sont bonnes puisque le capitaine peut marquer jusqu’à six buts avec son attaque spéciale qui consiste en une jauge qui se remplit lorsque vous tenez le bouton de tir suffisamment longtemps. Mais six tirs c’est énorme, alors pour essayer de changer la donne, le joueur peut, en cas d’attaque spéciale, contrôler le gardien et plus précisément ses gants. Ainsi en pointant la wiimote sur l’écran, on peut avoir une chance d’arrêter les ballons qui viennent d’en face. Pas toujours évident et les coups imparables existent. C’est la magie Nintendo. Vos coéquipiers peuvent marquer évidemment puisqu’eux aussi sont dorénavant dotés d’attaques spéciales comme les frères marteaux qui jettent des marteaux sur le gardien au moment du tir. Ca peut être assez déroutant quand on connaît l’attaque de chaque joueur et les combinaisons pour avoir de meilleures chances de gagner sont possibles. Pas de tactique cela dit, ça reste très discret. On est dans un jeu de sport signé Mario donc toute ressemblance avec la simulation n’est que pure coïncidence.
 

Vous avez la nausée, voilà mon hypothèse

En ce concerne les possibilités de jeu, là non plus rien de bien révolutionnaire. On peut jouer des matchs d’exhibition ou encore effectuer des tournois pour gagner des coupes et être le roi du pétrole. Les développeurs se sont davantage concentrés sur le mode online mais ils auraient sans doute du passer plus de temps dessus parce que ce mode est vraiment déplorable. Les codes amis sont chiants (ça on le savait déjà), le menu est peu pratique et on se met à jouer contre un type de façon aléatoire en fonction du classement. Pourquoi pas. Aucun moyen de communication ne nous est proposé et on connait quasiment rien de notre adversaire. Pas pratique. Et encore si les phases de jeu étaient comme il fallait. Mais encore une fois, les développeurs ont merdé puisqu’on a pas mal de lags qui viennent perturber la phase de jeu et moi ça m’énerve de perdre. D’ailleurs je ne vous donnerai pas mon code wii pour ne pas avoir honte de mon classement. Voilà, c’est dit.
En revanche, là où le jeu crée la bonne surprise c’est dans la jouabilité à quatre. Forcément, ça ne lague pas, tout va bien et on prend un pied fou. Et vas-y fais moi des passes, vite vite lance le iench, centre que je mette une tête… Et même les plus allergiques au foot (Razhiel, on t’a reconnu c’est bon) s’y mettent et prennent leur pied. Alors voilà, Mario Strikers est parfait pour des quadruplés. En fonction des stocks disponibles, bien sûr.

Article rédigé par NKB , le

Mario Strikers Charged est un jeu qui plaira surtout à ceux qui ont aimé Mario Smash Football, mais risque de décevoir tous ceux qui espéraient que l’arrivée de la Wii allait changer la donne du jeu. C’est assez classique en somme et Nintendo se contente de reprendre les mêmes ingrédients saupoudrés de quelques nouveautés et d’un mode online qui a du mal à plaire. En espérant que le tir sera rectifié d’ici la prochaine fois…

Points positifs

  • Bien fun
  • On peut jouer en ligne
  • Mince, j'ai un trou de mémoire

Points négatifs

  • Trop de buts
  • Mode en ligne bâclé
  • Wiimote sous-exploitée

Commentaires