Test : Fire Emblem : Radiant Dawn

Fire Emblem : Radiant Dawn - Wii

Genre : RPG

Date de sortie : 14 mars 2008

Genre
RPG
Date de sortie
14 mars 2008 - France
Développé par
Intelligent Systems
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
Fire Emblem: Akatsuki no Megami
Site officiel
Site officiel

Fire Emblem est connu pour représenter le genre du T-RPG. De nombreux opus sont sortis sur les différentes consoles de Nintendo depuis 1990 au Japon. Est-ce que Fire Emblem : Radiant Dawn saura représenter le T-RPG sur la Wii comme il se doit ? Est-ce une véritable suite à l’opus sur GameCube, Fire Emblem : Path of Radiance ? Nous allons répondre ensemble à toutes les questions que vous pouvez vous poser.

 
 
Beaucoup d’entre vous le savent déjà, Radiant Dawn est la suite chronologique de Path of Radiance sorti en 2005 sur GameCube. Si vous voulez comprendre entièrement l’histoire de Radiant Dawn ainsi que le background des personnages, le mieux est de vous procurer tout d’abord Path of Radiance, de le terminer et ensuite de vous attaquer à celui-ci. Pour ceux qui n’ont ni le temps ni l’argent, vous aurez un petit résumé (très léger) de ce qui s’est passé, au début du jeu. Vous allez incarner la Brigade de l’Aube, un groupe de résistants qui refuse de se soumettre à l’occupation. Mené par la belle Micaiah, ce groupe va-t-il réussir à sortir son pays de l’occupation et ainsi entrainer la chute de l’empire de Begnion ? Le seul moyen de le savoir est de terminer le jeu ! ;)
 

C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe !

Le principe reste toujours le même, mais pour ceux qui ne connaissent pas, des petites explications s’imposent. Le jeu se déroule au tour par tour sur des terrains délimités comme des plateaux d’échec. Vous devez déplacer vos personnages de façon stratégique en anticipant le prochain tour de l’ennemi afin de ne pas vous faire attaquer par surprise. Lors des combats, une règle essentielle est imposée au niveau des armes : l’épée bat la hache qui bat la lance qui bat l’épée, et pour les magies c’est le feu qui bat le vent qui bat la foudre qui bat le feu. Donc en plus de devoir gérer au mieux les placements de vos troupes, il vous faudra penser à les équiper des bonnes armes afin d’avoir l’avantage sur l’ennemi, donnée essentielle pour réussir au mieux les combats. A vous de gérer les différentes classes de vos personnages, rodeur, épéiste, prêtre… pour éviter que les classes les plus faibles ne se retrouvent en plein milieu du combat. Oui oui, pas de prêtre en ligne de front !

Toujours aussi attachant, toujours aussi bon

Les personnages sont toujours aussi charismatiques et attachants, surtout si on les suit depuis Path of Radiance. Leur histoire évolue petit à petit et on en apprend toujours un peu plus sur chacun d’entre eux. Les personnages sont nombreux mais chacun a sa petite touche à lui, impossible de les confondre ou de ne pas les remarquer. L’avantage de Fire Emblem dans le genre T-RPG, c’est qu’on n’a pas seulement droit à de la stratégie mais également à une belle histoire, joliment narrée, avec de nombreux dialogues et de belles cinématiques pour faire avancer l’histoire. Le jeu est ainsi divisé en environ quatre périodes, elles mêmes divisées en environ quarante missions. Une durée de vie assez longue avec une belle histoire, de quoi vous tenir en haleine pendant de nombreuses heures.

Dur Dur d’être résistant !

Les Fire Emblem sont connus pour être des jeux pas toujours des plus simples de par leur côté stratégique et ainsi que de par la difficulté. Qu'en est-il de Radiant Dawn ? Il ne déroge pas à la règle, une difficulté conséquente mais pas étouffante et l’aspect stratégique est toujours aussi présent. En effet, la particularité de Fire Emblem reste dans le fait que lorsqu’un personnage meurt, il n’y a aucun moyen de le faire revenir à la vie en dehors du fait de reprendre une sauvegarde antérieure. Cela peut être déstabilisant pour les non-habitués. En parlant de sauvegarde, l’une des rares nouveautés de cet opus est la possibilité de sauvegarder pendant les batailles, enlevant quand même un peu de difficulté au jeu, mais c’est tellement plus agréable de pouvoir stopper le jeu lorsqu’on le désire. Sachez également que si vous recommencez un combat à chaque fois que vous avez fait une erreur stratégique, cela vous prendra beaucoup plus de temps que si vous aviez bien tout mis en place des le début. Donc le cerveau, on le met sur « on ».

Un jeu GameCube dans une enveloppe de jeu Wii

Comme j’ai pu le dire précédemment, Radiante Dawn n’a que très peu de nouveautés par rapport à son prédécesseur. Les graphismes sont quasi identiques à Path of Radiance. La maniabilité est également identique, vous pourrez même, si vous le désirez, jouer avec la manette gamecube ou la manette classique car le jeu n’utilise pas le capteur de mouvement de la wiimote. Quelques retouches ont été effectuées au niveau de la forge, des armes et comme évoqué avant, des sauvegardes. Toujours deux modes de difficulté sont proposés au lancement du jeu, le mode facile et le mode normal. Le mode facile est conseillé aux personnes qui n’ont que très peu joué aux Fire Emblem et à ceux qui ne veulent pas y passer des heures, le mode normal est destiné aux habitués et à ceux qui ont plus le temps de perdre durant les batailles.

Article rédigé par Icary , le

Verdict : ce Fire Emblem ne déroge pas à la règle, c’est un très bon T-RPG comme on les aime, avec stratégie et difficulté à la clé. Cependant, peu de nouveautés sont au rendez vous, ca aurait pu être appréciable de renouveler la série. Radiant Dawn est une suite à part entière de Path of Radiance, à la fin de cet opus, on saura enfin comment se termine l’histoire avec Micaiah, son protecteur Sothe et toute la clique de joyeux lurons !

Points positifs

  • Une véritable suite
  • Du challenge
  • Sauvegarde lors des combats
  • Fire Emblem quoi ...

Points négatifs

  • Peu de nouveautés
  • Graphismes trop GameCube

Commentaires