Preview : Super Paper Mario

Super Paper Mario - Wii

Genre : Plate-Forme avec Mario tout plat

Date de sortie : 14 septembre 2007

Mario en papier. On aura tout vu. Il doit avoir un secret. Je pense qu’il se dédouble. Il doit y avoir un Mario en papier, un spécialiste du sport, un autre qui conduit comme un dieu et un tout petit pour la DS. C’est pas possible, je ne vois pas comment il fait sinon.

 
 
Après avoir sauvé Peach une énième fois dans un RPG dans lequel il était également en papier, Mario passe de la NGC à la Wii, mais reste tout plat. Sauf que, comme son nom peut l’indiquer, c’est un jeu de plate-forme avec Mario en papier. Mais attention, variante ! Il aurait été trop simple d’offrir qu’une simple 2D alors on a droit à une jolie 3D mixée avec. C’est pratique et c’est plus rapide à développer. En effet, qu’importe l’angle de vue, Mario reste plat, on le voit de droite ou de gauche, il doit avoir cinq animations à tout casser, il court, il saute, en même temps, on n’en demande guère davantage. Mais, qui dit nouvel épisode dit nouvel enlèvement de Peach par Bowser. Mais que nenni ! Peach a tout bonnement disparu et Bowser qui souhaitait une fois de plus l’enlever pour lui faire des enfants est lui aussi dérouté par sa disparition tragique.
 

Une histoire inédite ! Non, pas possible

Comte Bleck. C’est celui qui l’a kidnappée. Alors que Mario et ses amis réfléchissent tant bien que mal (pas facile quand on est plat) à une tactique pour sauver la belle en rose, le méchant tout violet débarque et aspire tout dans sa dimension sauf Mario. Il organise alors un mariage entre Peach et Bowser, ce qui créera une faille spatio-temporelle, comme dans la prophétie de son Livre Maudit, le Dark Prognosticus. Alors qu’il allait se plonger dans une profonde déprime, Mario rencontre Tippi, qui n’est ni indien ni basketteur et qui lui fait découvrir une ville du nom de Fliptown et Merlon, un sage qui maîtrise le Light Prognosticus. Mario va devoir dans ses aventures trouver des cœurs purs qu’il placera sur des piédestaux répartis dans la ville afin d’y ouvrir à chaque fois une porte pour trouver le cœur pur suivant, et ainsi de suite.
 

De la plate-forme RPG

Du deux en un. Et ça a l’air de plutôt bien marcher. Les éléments RPG comme les niveaux, l’inventaire sont conservés et de la plate-forme y est ajoutée. Je vous parlais de la 3D, eh bien sachez qu’il sera possible de passer la vue en 3D à tout moment dans le jeu, pour voir des passages secrets et vous sortir de situations complexes. Cela dit, lorsque vous passerez en 3D, une jauge de couleur diminuera jusqu’à vous faire perdre 1 HP une fois vidée. A noter que vous ne serez pas seul dans votre aventure. Vous serez accompagné de Peach qui peut voler, de Bowser qui crache du feu et fait office de bulldozer. Vous gagnerez au fil de l’aventure de nouvelles capacités, évidemment très utiles.
 

Un indispensable ?

La question : est-ce que cette adaptation du gameplay sur Wii profitera du concept de la console et de la Wiimote et pourquoi du Nunchuk ? A priori non, les avis parlent d’un Nunchuk inutile, d’une Wiimote qu’on joue en la tenant à l’horizontale, le pointeur servant occasionnellement. Dommage mais si le reste est à la hauteur, ce détail ne sera que minimisé. D’autant plus que la durée de vie est annoncée honorable bien que linéaire, mais fun avec une jouabilité exemplaire. Nous aurons un verdict en septembre. Allez, ce n’est plus très long.

Article rédigé par Robinsoldier , le

Mario en papier a toujours eu du succès et chaque Paper Mario était un bon jeu. Il en sera probablement de même pour celui-ci. Un bon concept, du fun en prévision, tout semble plutôt rassurant.

Commentaires