Test : Eledees

Eledees - Wii

Genre : capture d'electron / FPS

Date de sortie : 03 mai 2007

Genre
capture d'electron / FPS
Date de sortie
03 mai 2007 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
Elebits

Qui a dit que la Wii manquait en ce moment de jeux rafraîchissants à la hauteur de l'innovation de la console ? Bah ptet bien que c'était moi, mais aujourd'hui avec Eledees je peux revenir sur mes propos, faîtes chauffer les Wiimotes, rechargez vos piles, votre Wii va enfin sortir de son placard...

 
 
Essayez de vous rappeler vos premiers cours de physique électrique au collège (si ledit cours remonte à quelques semaines, t'as vu l'heure, il est temps d'aller se coucher !). Celui là même où votre professeur tentait en vain de vous expliquer, entre deux boulettes de papiers qui lui arrivent sur la tronche, qu'est-ce que c'est donc qu'un électron ? Peut-être a-t-il alors abordé l'image de petite bestioles fluorescentes et méchantes à haute dose, qui transitent à travers vos fil pour apporter le jus nécessaire à vos téléphones portables, console de jeux, télé et même la pompe à air du poisson rouge. Si c'est le cas, alors votre prof était un visionnaire, car c'est en effet cette image farfelue qu'exploite si bien Eledees. Un monde rempli de petites bestioles très kawaii et pas intelligentes pour un sous, mais qui alimentent tout ce que connais le monde moderne.
 

Un conflit mondial...

L'histoire du mode solo commence sur une catastrophe digne du journal de TF1 : le monde est entièrement privé d'électricité pour une raison inconnue. Vous êtes un gamin parmi tant d'autres, mais vos parents eux sont de fins scientifiques bardés de diplômes qui étudient les Eledess depuis des années. Ils vous laissent donc seul à la maison pendant qu'ils cherchent à comprendre le pourquoi de la rébellion des bestioles. Un salaire trop bas ? Une promesse d'heures supplémentaires majorées de 35% non respectée ? Cette grève sent le coup fumeux des syndico-communisto-socialo-royalistes ! Dans votre mésaventure vous avez la bonne idée de chipper le joujou favoris de votre paternel : un luisant pistolet laser permettant de capturer le plus réticent des Eledees. Autre particularité de l'engin, il peut servir de gravity gun plus ou moins puissant que même Gordon Freeman le sien il est pas aussi cool. Çà va être un beau bordel dans 5 minutes...
 

Le Sarko de l'électricité

La particularité du gameplay tient alors par une maniabilité totalement reprise d'un FPS : visée à la wiimote, déplacement sur le stick du nunchuck, omniprésence du moteur physique, mais pour un univers qui n'a absolument rien de la seconde guerre mondiale ou de tout autre succession de couloirs dans lesquels se terrent des monstres au sourire pas très engageant. Ici vous allez partir à la chasse aux Eledees, tantôt dans la chambre, la cuisine, le salon, etc... Au début de chaque mission, quelques rares aventuriers seront directement visibles, mais pour les autres il va falloir fouiller chaque recoin, regarder sous chaque objet à l'aide de votre gravity gun. Votre pistolet n'a au départ qu'une très faible puissance vous interdisant de déplacer tout objet trop lourd, mais au fur et à mesure, vous gagnerez en potentiel bordélique. Les Eledees peuvent se séparer en deux catégories principales. Les premiers vous fournissent des Watts et vous servent à allumer divers appareils, ainsi qu'à remplir votre objectif de mission. Les seconds servent à upgarder la force de votre laser. Ils jaillissent justement des appareils que vous allumez, le jeu en devient donc une succession de capture de l'une ou l'autre catégorie. La montée en puissance de votre arme vous permet d'explorer de nouvelle zones, de soulever de nouveaux meubles, derrière lesquels vous allez trouver des Eledees fournissant les Watts que requiert l'allumage d'un nouvel appareil, et ainsi de suite jusqu'à atteindre l'objectif final (ou plus), le tout dans un temps limité.
 

A la une, à la deux, Eledees

Mais si tout s'arrêtait là, la vie serait trop simple, pour chaque catégorie d'Eledees, les individus capturés vous rapporteront plus ou moins selon leur couleurs mais également selon leur comportement. Un Eledee affolé par un jet de contrebasse sur la mouille vous fournira nettement moins de jus qu'un autre peinard endormi sous la couette. Interviennent alors toute une série de bonus vous permettant de les assommer, les attirer, les capturer plus vite etc... Enfin d'autres limitations peuvent vous empêcher de tout mettre à feux et à sang. Certaines missions vous octroieront un seuil maximum de casse (c'est bizarrement dans ce genre de mission que l'on se retrouve nez à nez avec une pile d'assiette ou avec un vase posé sur une tour de PQ.....comme si c'était sa place habituelle), d'autres vous indiqueront un seuil sonore à ne pas dépasser, avec la jauge qui va bien.
 

HL2 peut se rhabiller

En plus des missions, certains modes pourront être débloqués selon vos performances, et en capturant des Eledees speciaux. Le plus singulier par rapport au solo est le mode défi qui renouvellera sans cesse le gameplay par divers objectifs farfelus sur une mission de très courte durée : trouver l'unique Eledee dans un énorme foutoir, démonter minutieusement une pile de tasses sans rien casser, etc...
En multijoueur, le jeu n'en est pas moins accrocheur, vous vous retrouvez à quatre avec la même vue, la caméra pouvant être associée à un joueur en particulier, ou distribuée alternativement à chacun selon la règle de départ choisie. Ensuite c'est à qui trouvera et capturera le plus d'Eledees avant la fin du décompte. Voilà de quoi foutre un énorme souk que même votre piaule d'étudiant n'a pas encore vécu. A deux le plaisir est intense, à trois ou quatre ça reste très rigolo mais le jeu devient très brouillon, dans certains moments chauds il sera presque impossible de savoir où est son propre réticule. Même si le multi n'offre pas assez de modes de jeux à mon goût, notez qu'il restera très amusant en soirée de jouer alternativement sur des missions, assault de score ou défis du solo.
 
 
La maniabilité du jeu est très travaillée. La wiimote est très bien utilisée et nombreux sont les FPS qui devraient prendre exemple. L'utilisation du simili gravity gun à la wiimote s'avère des plus intuitive. Vous pouvez envoyer valdinguer un objet violemment, le dépacer soigneusement dans les 3 dimensions (ou même le tourner), ouvrir tiroirs et placards, ... Les graphismes colorés sont tout mignon, et le moteur physique bien que n'étant pas exempt de quelques bugs tient parfaitement son rôle dans cette mascarade. Il va vous falloir un sacré paquet d'heures avant de vous lasser du titre, tant on aime revenir sur les missions passées pour faire péter le record et se la jouer dans les soirées mondaines. Comble de la durée de vie, un éditeur vous permet de modifier les niveaux accomplis en missions, avec les objets débloqués, et de balancer tout ça par le net à vos aMiis.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un jeu frais et original, plaisant en solo comme à plusieurs, une véritable simulation du "Range ta chambre. Non maman". Un possesseur de Wii qui passerait à côté de ce titre est un possesseur de Wii qui ferait mieux de jouer à la PS3.

Points positifs

  • Original et accrocheur
  • Ambiance kawaii

Points négatifs

  • Un seul mode multi
  • Editeur fastidieux

Commentaires