Test : Pro Evolution Soccer 2008

Pro Evolution Soccer 2008 - Wii

Genre : Football tactique

Date de sortie : 27 mars 2008

Genre
Football tactique
Date de sortie
27 mars 2008 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami
Disponible sur
DS, PC, PS2, PS3, PSP, Wii, Xbox 360
Parfois appelé
Pro Evolution Soccer, PES

Les jeux de foot ont connu de nombreuses mutations au cours des années. De la 2D aérienne à la 3D intégrale en passant par des étapes plus ou moins convaincantes, ils ont su s'adapter. Mais cela fait une petite dizaine d'années que les simulations de foot semblent tourner en rond (roulement de tambour, rires, applaudissements). Difficile de créer la surprise en annonçant un PES sur Nintendo Wii. En revanche, imaginer la manière dont les développeurs de chez Konami allaient le retranscrire aux commandes du combo wiimote/nunchuk l'est beaucoup plus. Mais qu'en est-il vraiment au final ? Retrouve t-on les sensations dignes du grand football que déploit cette série depuis quelques longues années déjà ?

 
 
Chaque fin d'année, surfant sur l'incroyable expertise des développeurs de chez Konami (et Electronic Arts), les jeux vidéo issus de ce fabuleux sport courent après un étrange Saint Graal, celui de remporter les faveurs des joueurs, en se souciant rarement de faire évoluer un système de jeu usé jusqu'à la moelle, devenu avec le temps aussi solide qu'évident. Point d'évolution fondamentale, point de changement radical, mais de discrètes améliorations ou redéfinitions esthétiques. Le tout dans le but inavoué de ne pas effleurer un gameplay, certes solide, mais qui ne se renouvelle malheureusement pas.
 

Un coup de pied dans la fourmilère

Novateur, donc désarmant ! Telle est la première constatation que l'on peut faire sur ce PES 2008 édition Wii, pour tout fan de ballon rond numérique qui se respecte. Les développeurs ont fait le choix ambitieux de proposer un gameplay radicalement nouveau, ce qui évidemment frustre et frustrera nombre de joueurs. Pour faire simple, vous ne contrôlez plus seulement les joueurs individuellement, mais de manière collective et "simultanée". En plus d'un maniement "classique" au stick analogique, le pointeur de la Wiimote vous permettra de donner des instructions à vos coéquipiers. Courses dans les espaces, mise en attente de réception de la balle, appel de balle, ou encore jouer le hors-jeu. Bref, vous êtes aux manettes d'une équipe d'individus et non plus d'individus formant une équipe.

Vous pourrez donner des ordres à un joueur en particulier, ou dans un espace vide que le joueur le plus proche viendra combler. Pour les dribbles, le nunchuk suffit. En revanche, pour faire des passements de jambes et autres ruptures de rythme, il faudra jouer de la wiimote et du stick en simultané (la wiimote donnant une direction, et le stick les feintes de corps). Il serait rébarbatif de disséquer toutes les manipulations du jeu, mais disons que la première étape essentielle, dont vous ne pourrez vous passer, est le tutoriel. Car le nombre de possibilités est plus que conséquent. Il vous faudra obligatoirement passer par les "camps d'entraînement" avant d'espérer faire ce que vous voulez de votre équipe. La profusion de manipulations pourra vous paraître relativement déstabilisante (surtout quand il s'agira d'effectuer des actions aussi simples qu'une passe en profondeur, ou un une-deux), mais avec un peu de pratique, on se rend vite compte que tout a été intelligemment pensé. Le plus étonnant est de voir la quantité d'actions que les développeurs ont fait tenir sur seulement 3 boutons (A, B et Z) et quelques oscillations de manette. Il vous suffira simplement de prendre le temps de bien tout assimiler.
 

La parole est à la défense

Une des grandes forces de cet opus est la relative simplicité de construction du jeu. Un problème demeure cependant, puisque cette aisance de construction ouvre d'autant plus de portes que la défense aura du mal à refermer. Parlons justement de cette défense ! C'est l'aspect le plus délicat du jeu. Vous ne contrôlerez plus les joueurs directement, mais leur positionnement. Et c'est là que ça se corse ! Vous indiquez à vos joueurs les attitudes à avoir (un marquage individuel, un positionnement d'interception, ou encore une zone de défense). En parallèle, vous pouvez tout de même prendre possession de l'un d'eux individuellement et le diriger via le pointeur de la wiimote. Ainsi, il vous sera possible de subtiliser le ballon en lançant une action dont vous resterez entièrement maître, à savoir le tacle glissé. Il apparaît alors une certaine frustration, pour des joueurs qui, comme moi, étaient habitués à des systèmes de défense "classiques". Et c'est justement un des intérêts de cette gestion, le fait de pouvoir (et de devoir) placer ces joueurs où bon vous semble. En cliquant sur un adversaire, vous envoyez le joueur le plus proche en marquage. De la même manière vous pouvez ordonner à plusieurs de vos joueurs de prendre un seul et unique joueur adversaire en marquage ou en chasse (pour le porteur du ballon). Pareil pour faire sortir votre gardien, il vous suffira de le pointer et il se chargera de faire le reste.

La défense ne se montre donc pas plus efficace qu'un maniement classique, mais révèle une autre approche, une autre dimension. Cela demande d'avoir de bons réflexes et de toujours garder une vue d'ensemble de vos coéquipiers. La gestion simultanée de plusieurs joueurs en déroutera certainement plus d'un lors des premières parties, mais apporte une valeur ajoutée indéniable à mesure que les parties s'enchainent, puisqu'il ne tient qu'à vous de verrouiller intelligemment l'attaque de votre adversaire. Parmi les faiblesses marquantes, on constate que les joueurs en marquage se contentent parfois de pressings superficiels (selon leurs caractéristiques) qui nous obligent à systématiser soit les tâcles (au risque de provoquer une faute), soit la venue d'un joueur contrôlé manuellement. Plus gênant, si un joueur marqué est dépossédé du ballon, notre joueur effectuant le pressing décrochera, ce qui nous oblige à être encore plus vigilant et à réassigner régulièrement des joueurs. Mais s'il demeure un vrai regret en revanche, il provient de l'attaque et des tirs en particulier, dont on ne peut pas jauger la puissance. Ils deviennent alors bien plus "arcades", ne dépendant que des caractéristiques du joueur en position de tir. Une amère déception (personnelle) qui rend le jeu moins technique à ce niveau, et donc plus "accessible". Mais ce n'est pas sale !!
 

Du contenu en veux-tu… et voilà !

Inutile de s'attarder sur l'aspect purement technique. On est face à une refonte à peine masquée du moteur que l'on trouve sur PS2 et PC. Qui aurait espéré le contraire ? Le jeu demeure fluide en toute situation et on ne note aucun problème de lisibilité particulier. Côté nouveauté, cet opus Wii apporte dans sa hotte, un mode spécial intitulé : La route des champions. Il s'agit d'une succession de tournois en poules au cours desquels vous pourrez faire évoluer vos joueurs à la manière d'un jeu de rôle. Détail intéressant, vous pourrez, à la fin d'une rencontre, subtiliser un ou plusieurs joueurs à l'équipe adverse. Autre option non négligeable, la possibilité d'effectuer des matches en ligne. Vous pourrez ainsi jouer contre un adversaire humain (ami ou pas). Toujours dans le rang des nouveautés, Konami a mis la main à la poche pour intégrer les Miis dans le but de personnaliser davantage les parties. Les fameuses caricatures made in Nintendo pourront ainsi tâter de la pelouse au cours de matches amicaux. Déception en revanche, puisque vous ne pourrez pas établir la liste de votre choix, mais faire avec une disposition aléatoire de vos Miis. Insatisfaction d'un travail à demi achevé, alors que l'idée est particulièrement intéressante. D'autant plus qu'on peut les faire évoluer en taille "humaine" ou en mode "grosse tête".

Une question, somme toute légitime, peut venir effleurer les amoureux du ballon rond, dont votre serviteur fait parti. L'étonnant gameplay que nous offre ce PES 2008 sur Nintendo Wii aurait-il pu voir le jour sur une autre plate forme ? Oui et non ! Avec une manette classique, certainement pas, puisque le système de contrôle individuel via le pointeur semble alors inadaptable en l'état. En revanche, sur ordinateur, avec un combo clavier/souris, un tel jeu aurait pu être adapté depuis des lustres (si on ne s'attarde pas sur des problèmes d'ergonomie évidents). Alors pourquoi aura-t-il fallu attendre 2008 pour qu'un développeur, nourri d'ambitions, prenne les devants et propose au microcosme du football vidéoludique une vision fondamentalement métamorphosée ? La Wii serait-elle un catalyseur d'originalité ? Car "original" est bien le mot qui sied le mieux à l'expérience PES Wii. A y regarder de plus près, il n'y a pas de raison qu'à terme (après les sempiternelles retouches annuelles) cette nouvelle approche supplante un gameplay plus classique. Les possibilités offertes par cette vision plus "stratégique" du football sont ambitieuses, démontrent un grand nombre de qualités et de nombreuses idées intéressantes, mais donne t-elle plus de plaisir ? C'est une question intéressante, à laquelle chacun trouvera sa réponse. Il est nourri d'un étrange dilemme. Par certains aspects, il est plus immersif et plus intime de la notion de jeu d'équipe, quand par d'autres aspects, il cotoie "l'arcade". Certains pourront lui reprocher de ne plus être très "PES" dans certains domaines, et ils auront probablement raison. Qu'en aurait-il été s'il n'avait pas été question de PES, ni même de Konami ? Le jugement aurait-il été différent ? Là où on ne peut aucunement se tromper, c'est dans le fait que ce PES initie une nouvelle ère, contourne une invraisemblable chape de plomb qui sinistrait depuis trop longtemps un genre éculé. Ce qui gonfle alors admirablement bien son intérêt.
 

Article rédigé par elf , le

Soyons clair ! Si vous êtes un fan du ballon rond, mais que vous trouviez les jeux de foot déjà bien compliqués, il n'y a pas vraiment de raison que cela change. Les réflexes que demandent PES 2008 sur Nintendo Wii ne feront qu'une bouchée de vous ! Si vous êtes un fan de PES et que vous ne désirez pas tout reprendre depuis le début, ce PES Wii risque aussi clairement de vous déplaire. En revanche, si vous aimez le football, que vous cherchez une vraie nouvelle façon de l'appréhender, profonde et ambitieuse, ce jeu a été développé pour vous. Au-delà des premières parties quelque peu désarmantes, PES Wii révèle par la suite de grandes qualités et, avec une incroyable facilité, vous parviendrez à construire votre jeu comme rarement auparavant. Fin 2006, on nous laissait présager monts et merveilles grâce à l'étonnant contrôleur de la Wii. Mois après mois, au beau milieu d'éditeurs peu scrupuleux, des développeurs ambitieux le confirment, en sublimant des genres éculés ou en offrant de truculentes expériences. PES 2008 de Konami en fait clairement parti.

Points positifs

  • Un gameplay Révolutionnaire !
  • Une construction de jeu aisée avec un peu de pratique.
  • Jouer dans les espaces est enfin une réalité.

Points négatifs

  • Trop "original" pour certains.
  • Les tirs n'ont pour ainsi dire aucune finesse.
  • Une défense peu intuitive et encore bancale
  • Des commentaires complètement nazes !!!
  • Pleutres s'abstenir !

Commentaires