Test : Pro Evolution Soccer 2009

Pro Evolution Soccer 2009 - Wii

Genre : Simu Foot

Date de sortie : 26 mars 2009

Genre
Simu Foot
Date de sortie
26 mars 2009 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami
Disponible sur
PC, PS2, PS3, Wii, Xbox 360
Parfois appelé
PES

Ah le printemps, une saison synonyme de retour du beau temps, de jupes courtes pour les jeunes demoiselles en fleur et surtout de sortie de Pro Evolution Soccer 2009 sur Wii pour ceux qui comme moi pensent que c’est faire du sport que de taper dans un ballon de foot virtuel. Après 6 mois d’attente par rapport aux autres versions, on va enfin pouvoir voir ce que nous réserve la bête... Alors coup de maître de la part de Konami ou jeu à remiser sur le banc de touche ?

 
 
Pour les quelques fous qui ne connaîtraient pas la série des Pro Evolution Soccer qui a bercé tant d’enfances, sachez que ce titre vous permet d’incarner votre équipe de football préférée dans des matches plus acharnés les uns que les autres. Au menu, petits ponts, passes en profondeur et buts en cascades, tout le contraire de notre chère Ligue 1 nationale en somme. Proposé plusieurs mois après ses consœurs PS3 et Xbox 360 pour optimiser au maximum son gameplay, le foot tente ici une percée difficile sur Wii, le jeu ne pouvant se permettre de décevoir les fans de la première heure. C’est donc avec une émotion particulière et une certaine appréhension qu’on attendait de voir ce que pouvait donner ce titre avec le fameux combo Wiimote/Nunchuck.
 

Un pari réussi

Sachez tout d’abord que si vous souhaitez jouer avec une manette Wii classique, cela est tout à fait possible. Mais, je ne saurai trop vous conseiller de ne pas faire ce choix malheureux, au risque d’obtenir un jeu banal et moins bien que dans ses autres versions. En effet, ce titre a été conçu pour donner son meilleur avec la Wiimote et le Nunchuck de chez Nintendo. On pouvait légitimement avoir peur du portage d’un tel jeu sur la Wii. Mais on doit bien l’avouer, le pari est ici réussi. En effet, les développeurs se sont surpassés pour nous fournir des contrôles plutôt bien foutus. Le principe étant simple car il suffit de pointer directement sur l’écran le joueur auquel on veut passer la balle. Par ailleurs, on peut, en même temps qu’on a le ballon aux pieds, faire faire à nos joueurs des appels en profondeur pour demander le ballon. Tout ça est bien rendu à l’écran et donne des parties rythmées et plaisantes. En ce qui concerne les tirs, deux moyens de tirer sont possibles, soit le tir automatique qui est déclenché en remuant le Nunchuck, soit un tir manuel. Si les néophytes préféreront le tir automatique dépendant du niveau intrinsèque d’un joueur, les joueurs plus confirmés eux se feront un malin plaisir de placer là où ils le veulent le ballon au fond des filets grâce au tir manuel.
 

Mais où est la défense ?

Si le jeu s’en sort bien au niveau des phases de jeux offensives, permettant de construire facilement des actions de génie digne du Brésil, on ne peut pas en dire autant au niveau de la défense. En effet, celle-ci est difficile à maîtriser et il ne sera donc pas rare de voir un de ses défenseurs ne pas bouger du tout et laisser l’attaquant adverse filer tout seul au but. Par ailleurs, on doit bien l’avouer, le jeu est plutôt ardu à prendre en main. En effet, les mouvements possibles étant nombreux, ils peuvent déstabiliser quelque peu un joueur débutant qui se sentira au début complètement perdu sur le terrain. Heureusement, un tutoriel complet est présent afin de nous permettre d’appréhender au mieux tous ces contrôles et qui sait, avec beaucoup d’entraînement, les meilleurs d’entre vous arriveront alors peut-être à marquer un but avec le PSG…
 

Du jeu, du jeu et encore du jeu

Les modes de jeux sont nombreux, garantissant de longues heures de jeu. On retrouve ici tous les modes classiques d’un jeu de ce genre ainsi que la traditionnelle League Master de Konami. Par ailleurs, l’éditeur nippon a obtenu cette année en exclusivité la renommée Champion’s League. On a ainsi le droit à toutes les équipes participant à la compétition accompagnée de la célèbre musique de générique de l’épreuve reine du football européen. Vous savez la fameuse petite musique que les clubs français n’entendent plus à partir des quarts de finale… Si vous avez peur de vous ennuyer, sachez que vous pouvez aussi défier en ligne des adversaires du monde entier. En effet, le jeu permet de jouer jusqu’à 8 joueurs sur la toile, ce nombre étant limité à 4 sinon sur une seule et même console. Enfin, Nintendo oblige, il est également possible d’effectuer des matches avec les fameux Mii de la firme japonaise. Un mode « grosse tête » étant aussi de la partie si vous voulez vraiment que vos joueurs ressemblent à certains footeux célèbres…
 

Le défi raté de Paga

Le jeu reste dans la veine des PES et il manque donc les licences de certains clubs ou sélections nationales. Par ailleurs, on retrouve aux commentaires le duo magique Christian Jeanpierre / Laurent Paganelli qui est, comment dire de façon élégante et raffinée, « Euh, à chier… ». En effet, ils sont souvent à côté de la plaque au niveau des remarques qu’ils peuvent faire sur votre rencontre footballistique. Mais ceci ne surprendra pas les habitués de la série qui connaissent cette situation depuis longtemps. Enfin, même si le jeu dans sa version Wii ne mise pas du tout sur ce point, on ne pouvait pas ne pas parler des graphismes. Ceux-ci sont, il faut bien l’avouer, plutôt moches, notamment au niveau de la visualisation des visages des joueurs et on se croirait revenu sur PS2. Mais encore une fois, ce point n’est pas vraiment très important, l’accent étant ici mis sur le gameplay révolutionnaire du titre.
 

Article rédigé par M@gic Ljubo , le

Force est de constater que l’on ne peut que féliciter Konami pour ce Pro Evolution Soccer 2009 sur Wii. En effet, même si certains afficionados de la série crieront au scandale sur les contrôles atypiques offerts par le combo Wiimote/Nunchuck qui changera à coup sûr leurs habitudes de jeu. On se doit reconnaître que cette version Wii, malgré ses défauts, est une franche réussite. Nous n’avons peut-être pas ici le titre PERFECT mais au moins, l’éditeur fait ici preuve d’originalité dans un domaine où les évolutions sont plutôt mineures d’une année sur l’autre et nous ne pouvons que leur dire bravo pour ça.

Points positifs

  • Un gameplay réussi
  • Des appels en profondeur enfin possibles
  • La précision du tir manuel
  • Le nombre de modes de jeux
  • Le foot c’est toujours bien !!!

Points négatifs

  • Une prise en main difficile
  • La défense mal fichue
  • Les graphismes
  • Les commentaires affligeants

Commentaires