Test : Animal Crossing : Let's go to the City

Animal Crossing : Let's go to the City - Wii

Genre : Jeu pour filles

Date de sortie : 05 décembre 2008

Genre
Jeu pour filles
Date de sortie
05 décembre 2008 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii

Si en rentrant le soir de votre travail vous vous ennuyez, si vous aimez bien avoir une vie imaginaire où tout est beau et rose, alors Animal Crossing : Let’s Go to the City devrait vous plaire. Cependant, cet opus n’est-il pas tout simplement un portage de la version Gamecube ou DS ?

 
 
Vous allez commencer votre belle aventure dans un bus où on va vous posez une série de questions afin de définir l’aspect de vitre opersonnage. Une fois votre personnage créé, vous pourrez choisir l’emplacement de votre habitation dans le village. Sachez qu’il vous en coûtera un prêt auprès de Tom Hook, le propriétaire du magasin de votre village. Jusqu’ici, rien de neuf pour les personnes ayant déjà profité du jeu sur l’ancienne console de salon de Nintendo ou la portable du même constructeur. Heureusement, le jeu ne fait que commencer et on va pouvoir dénicher quelques nouveautés par-ci par-là histoire de ne pas se sentir dans un simple jeu porté d’une console à une autre. La première grande nouveauté que vous allez très rapidement constater est la maniabilité du jeu. En effet, vous allez utiliser la Wiimote et le Nunchuk pour diriger votre personnage et lui faire mener sa petite vie. Cependant, le système du jeu et le gameplay restent identiques aux précédentes versions.
 

Les nouveautés, faut les chercher !

Comme dans les épisodes précédents, pour occuper votre journée vous pourrez pêcher des petits poissons à mettre au musée ou à revendre, planter des arbres grâce à votre pelle ou déterrer des fossiles ou encore attraper des papillons avec votre filet. Vous pourrez faire tout cela dans votre village, toujours aussi petit. Vous aurez toujours la possibilité de voir Opélie, Kéké ou encore Tortimer, personnages toujours présents depuis les débuts d’Animal Crossing. Vous vous demandez bien alors ce qui a pu changer. Des nouveaux objets ont été ajoutés pour décorer votre maison, de nouvelles espèces d’animaux également sont présentes. Niveau collecte, vous pourrez maintenant cueillir des champignons, pas de quoi remplir vos journées, mais c’est toujours sympa d’avoir de nouveaux objets à collecter. Animal Crossing : Let’s Go to the City est lui aussi indexé sur l’horloge de votre console afin de caler les événements sur notre calendrier. D’ailleurs, pour ceux qui ont déjà parcouru de long en large et en travers le premier opus, ils pourront tout de même découvrir de nouveaux événements.
 

A plusieurs c’est plus marrant.

Et bien les plus grosses nouveautés se trouvent dans le mode online et dans le centre-ville. La particularité d’Animal Crossing est le plaisir que l’on peut éprouver en faisant visiter son voisin à des amis ou d’aller visiter le leur, d’échanger des objets, de venir collecter de nouveaux fruits ou de nouveaux objets. Ces excursions pourront s’organiser jusqu’à 4 personnes simultanément. De plus, vous avez la possibilité d’acheter le jeu avec le Wii Speaker, vous évitant ainsi de taper vos messages et laissant votre personnage gambader en paix. Cependant, Nintendo a décidé de ne pas rendre les choses faciles et tout comme la version DS, il faudra rentrer le code ami des personnes que vous souhaitez voir débarquer chez vous afin de pouvoir les rencontrer. La manipulation étant d'autant plus fastidieuse que ce fameux code se composant de 12 chiffres, de quoi en rebuter plus d’un vu la lourdeur de la manipulation.
 

Les Centres Commerciaux, c’est bien !

Parce que les centres-villes sont souvent intéressants pour le rassemblement des magasins, Animal Crossing : Let’s Go to the City ne déroge pas à la règle. En effet, la seconde grosse nouveauté du jeu se trouvant dans ce fameux centre ville, on se pose donc la question de ce que l’on peut y trouver. Les joueurs des précédents opus connaitront déjà une partie des commerces car on y retrouve l’esthéticienne Ginette, la voyante Ingrid, Carla la styliste et Rounard le contrebandier. Dans les nouveaux bâtiments, vous pourrez trouver un théâtre permettant d’apprendre des petites mimiques à votre personnage, totalement inutile donc indispensable et un hôtel des ventes afin d’enchérir sur des objets. Vous aurez la possibilité d’acheter de nouveaux objets chez Carla et également d’importer le visage de votre Mii sur votre personnage Animal Crossing, ainsi vous aurez vraiment personnalisé votre personnage.
 

En résumé, ça donne quoi ?

Niveau graphisme, c’est du recyclé, datant de la Gamecube, et le poids de l’âge faisant son travail partout où il passe, ils n’y ont pas échappé. Heureusement, l’univers d’Animal Crossing est coloré, enfanté et sympathique, ce qui nous fait encore apprécier les graphismes du jeu même s'ils ont vieilli. Concernant la durée de vie, elle est très longue étant donné le style de jeu d’Animal Crossing. Si vous voulez voir tous les événements possibles, il faudra un an de jeu complet ! De quoi passer pas mal d’heures devant votre console. La jouabilité a déjà été abordée plus haut mais étant un point important dans un jeu, revenons-y. La Wiimote et le Nunchuk rendent le jeu très agréable à jouer et apportent une certaine nouveauté, cependant, en dehors de ça, le jeu n’a pas du tout évolué, ce qui reste tout de même décevant étant donné qu’entre temps on a quand même changé de console.
 

Article rédigé par Icary , le

Au final, Animal Crossing : Let’s Go to the City souffre du peu de nouveautés qu’il nous propose, un goût de réchauffé nous envahit lorsqu’on joue à ce nouvel opus, une maladie qui envahit pas mal de séries ces derniers temps. Les fans de la série seront ravis de pouvoir jouer avec les commandes de la Wii mais cette joie sera de courte durée. Ce jeu est donc idéal pour ceux qui n’ont pas pu jouer aux versions Gamecube ou DS.

Points positifs

  • La Wiimote et le Nunchuk
  • Le centre-ville
  • Le mode Online

Points négatifs

  • Le peu de nouveautés
  • Les graphismes qui n'ont pas évolué
  • Le gameplay identique aux précédentes versions

Commentaires