Test : FlingSmash

FlingSmash - Wii

Genre : Casse-briques énervé

Date de sortie : 15 décembre 2010

Genre
Casse-briques énervé
Date de sortie
15 décembre 2010 - France
Développé par
Artoon
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
Span Smasher
Site officiel
Site officiel

Pour lancer la vente de sa nouvelle manette, la Wii Remote Plus, Nintendo propose en bundle avec celle-ci le jeu FlingSmash, sorte de casse-brique à vocation festive et délirante. Différence de prix avec la Wiimote seule : 8 euros environ. Ce jeu les vaut-il ? Ça dépend…

 
 
Déjà en démonstration en 2009, lors de la Japan Expo, alors que le Wii Motion Plus était un accessoire tout neuf, le jeu se prévalait d’être l’un des premiers à employer cette technologie. Un an et demi plus tard, le voilà qui sort enfin des stands de démonstration pour être vendu accompagné de la nouvelle Wii Remote Plus, alors qu’il était d’abord prévu pour une distribution sur le Wiiware. Déjà à l’époque, quand il s’appelait Span Smasher, il avait du mal à convaincre. On sentait le gameplay répétitif avant même de prendre la chose en main, et après c’était pire : les commandes répondaient mal.
 

Crème fraîche

Derrière un scénario prétexte qui n’est pas le point faible le plus remarquable du jeu, le principe est d’agiter sa manette dans une direction pour que la bille au sourire anxiogène qui nous sert de héros aille exploser des briques ou ramasser des bonus en rebondissant sur les murs. Si le score est assez bon et si on a réussi à attraper les bonus qu’il fallait, on peut passer à la suite, niveau après niveau, en passant par quelques boss de temps en temps. Du classique, un petit côté arcade pas inintéressant, mais un manque d’originalité certain. Mieux vaut alors prendre ça à la rigolade et se lancer dans une partie à 2 : au moins on se marre à plusieurs devant ce désastre de gameplay, où la bille ne va jamais dans la direction qu’on lui indique. Ennuyeux à en mourir quand on est seul, ce jeu est un bon passe-temps à 2 en attendant que la pizza chauffe dans le four, même si ça se résume à secouer frénétiquement la manette n'importe comment.
 

Un jeu avec une boule... ou un boulet ?

Dit comme ça, ça semble très mal parti. Il faut rappeler deux ou trois petites choses quand même : ce jeu n’a pas vocation à concurrencer les grosses productions ni à être pris avec sérieux. Inutile, donc, de lui tenir rigueur de tous ces défauts précités. D’autant plus que, passés les premiers niveaux d’une banalité affligeante, le gameplay varie en progressant et apporte un vrai plaisir là où l’ennui semblait régner en maître. Attention, on parle toujours du jeu à 2, le jeu seul est à proscrire à moins d’avoir envie de passer du temps sur ce titre qui n’en demande pas tant. C’est ainsi qu’on trouve un niveau avec des billes de plomb qui bondissent moins haut, ou un autre avec des canons dont le système est emprunté à Donkey Kong (et qu’on a très envie de revoir dans DKCR !). Le level design des niveaux avancés présente un peu plus d’intérêt, de même que les boss et certains des mini-jeux que l’on débloque.
 

Article rédigé par SiMouth , le

FlingSmash n’est donc pas un jeu spécialement captivant mais il est difficile d’en attendre beaucoup d’un titre disponible uniquement pour accompagner la commercialisation d’un accessoire. Sans être totalement inintéressant, son principal défaut est le manque de précision de la technologie du Wii Motion Plus qui ne permet pas de jouer dans des conditions idéales. La manette Wii Remote Plus intègre cette technologie sans l’améliorer, et son prix est déjà bien assez élevé comme ça. La différence entre la manette seule et avec le jeu est faible, mais cela vaut-il le coup de dépenser un peu plus ? Honnêtement, on ne saurait vous dire que non. Mais l’inverse est vrai également. Vous avez sûrement de meilleures dépenses vidéoludiques à faire.

Points positifs

  • Les boss et les niveaux avancés
  • Quelques mini-jeux à 2

Points négatifs

  • Ennuyeux tout seul
  • Rythme mollasson
  • Prend de la place sur l'étagère

Commentaires