Test : The Conduit 2

The Conduit 2 - Wii

Genre : FPS futuriste

Date de sortie : 21 avril 2011

Genre
FPS futuriste
Date de sortie
21 avril 2011 - France
Développé par
High Voltage Software
Edité par
Sega
Disponible sur
Wii
Site officiel
Site officiel

Faisant suite à The Conduit, Conduit 2 est un FPS au scénario mêlant conspiration, invasion d'aliens, technologie à la Stargate. Bref, un joyeux gloubi boulga auquel on ne comprend pas tout, mais pour une fois on est bien content de ne pas avoir à tirer sur les sempiternels barbus jyhadistes et autres vietcongs ennemis du capitalisme...

 
 
On va pas vous la faire à vous, vous savez bien comment fonctionne un FPS : on avance et on tire sur tout ce qui bouge un peu trop. Le plus important c'est de savoir si les environnements sont cools, les armes intéressantes et si les ennemis ont du répondant. Le reste n'est au final que cosmétique - et pour répondre à cette dernière question, ce n'est pas si mal pour de la wii. Evidemment, ça manque de polygones, les textures sont un peu fadasses, mais l'action qui prend place à l'écran compense largement ces défauts et on prend un vif plaisir à se taper Conduit 2.
 

Impression soleil levant

Les environnements, tout d'abord, sont assez variés : plate-forme pétrolière sous la tempête, laboratoires bardés d' ordinateurs sophistiqués, Washington ravagée par une attaque extraterrestre, un paisible temple chinois... Ok, il faut aussi avoir un peu d'imagination, car les lieux traversés sont en fait une suite de salles et de couloirs un peu exigus, mais disons que ça fonctionne. On n'est certes pas là pour faire du tourisme, mais un peu d'exotisme fait toujours plaisir dans un FPS, et il faut avouer que le design des structures aliens est de bonne facture. Une petite touche d'interactivité est présente sous la forme de couvertures de fortune : vous pouvez renverser un distributeur de cannettes, un container, une table pour vous faire une petite planque et vous offrir du répit pour panser vos blessures. Appréciable, mais ça ne fonctionne qu'avec des objets désignés dans des salles précises. Ceci dit, les ennemis peuvent aussi renverser ces mêmes objets pour échapper à votre rage, et ça c'est bien trouvé. Bien sûr, à côté de ces petits progrès, on retrouve les tartes à la crème typiques, notamment le duo "baril explosif placé derrière les adversaires" et "tourelle kikoo" qui semblent toujours au menu obligatoire alors qu' on est tout de même en 2011 ! Enfin, pour ce qui est de l'effet couloir, pas de surprise : le jeu est bel et bien linéaire avec toutefois des petits recoins pour apaiser nos instincts de fouineurs.
 

Bang bang, I hit the ground...

Les armes, alors ? C'est du très bon. Si les classiques fusils mitrailleurs, à pompe et tutti quanti répondent à l'appel, ce sont surtout les armes aliens qui devraient vous faire tripper : gant organique qui rappelle furieusement le "lance bourdons" de Half Life, sniper désintégrateur, laser trancheur, grenades qui créent de mini trous noirs. Il y a l'embarras du choix et les tirs alternatifs sont bien trouvés. On peut même collecter des plans (enfin surtout les fouineurs dont on parlait plus haut) pour synthétiser de nouvelles pétoires. Le contrat est donc jusqu'ici rempli, mais là où Conduit 2 surprend le plus, c'est dans le répondant des adversaires. Les sagouins se mettent à couvert comme vous le feriez vous-même. Et quand il n'y a pas de couverture évidente, ils peuvent en improviser une. Ca semblerait scripté, et pourtant ce n'est pas le cas, puisque selon la façon dont vous investissez une pièce, vos adversaires auront ou pas recours à ces cachettes de fortune. Enfin, et c'est assez rare pour être souligné, ils ne vous chargent pas n'importe comment. Evidemment, les petits aliens belliqueux équipés de mandibules vont vous foncer dessus en nombre pour vous mâchouiller les tibias, mais selon l'arme que vous utilisez, ils se jetteront au sol ou feront des roulades pour vous désarçonner et laisser le temps à leurs congénères de vous déborder. Dans la même veine, les soldats équipés de fusils longue portée attendront sagement que vous soyez coincé par un tir de barrage nourri avant de venir vous déloger au pas de charge. Les soldats dotés d'un équipement lourd, eux, avanceront vers vous à pas mesurés en déchargeant leur fusil à pompe cartouche par cartouche, confiants qu'ils sont dans leur protection blindée. Et ils n'auront pas tort, parce que même avec un headshot, vous ne les tuerez pas d'un coup, les premières balles ayant tendance à faire sauter progressivement leurs protections, nécessitant de viser plusieurs fois au même endroit pour espérer en finir. Le genre de détails qu'on apprécie !
 

C'est sérieux, on joue !

Nous n'avons pratiqué que brièvement le jeu en multi, mais il nous a semblé plus que correct : il propose pas mal de choses alléchantes, comme par exemple la possibilité de jouer à plusieurs contre la machine, ce qui est toujours sympa pour faire jouer un pote ou une amie de faible niveau sans pour autant engendrer la frustration. D'autant plus que la maniabilité est bien fichue exploitant correctement le duo Wiimote + Nunchuk, qui plus est paramétrable jusqu'au plus petit degré d'inclinaison. Enfin, Pour les grands bourgeois, les accessoires type Wii Mote Plus, casque Headbanger ainsi que le pad sont gérés, mais là tout de suite ça fait moins "Oldschool Wiiste coast"...
Ce qui fait au final le plus plaisir, c'est le sentiment que les développeurs de High Voltage sont partis dans l'optique de faire un vrai jeu à part entière. Ils auraient pu simplement, au cours d'une réunion marketing, se dire que tiens, sur Wii, il existe un créneau pour un FPS vu que y'en a pas eu depuis 8,2 mois, que 27,5% des joueurs sont dans l'expectative, et tout le toutim. Non, les gars ont fait un jeu bien complet, chiadé et intéressant jusque dans de multiples détails. Et rien que pour ça, ma Wii leur dit merci.
 

Article rédigé par Panderboy , le

Conduit 2 n'est certes pas le jeu dont vous parlerez à vos petits enfants, mais c'est à la fois un bonne surprise et un FPS efficace qui, selon l'expression consacrée, envoie du petit bois. Des armes bien pensées, un mode scénario solide quoiqu'assez court mais peuplé d'ennemis coriaces, un mode multi plein de bonnes choses qui permet de jouer ensemble ou les uns contre les autres. Si vous voulez absolument jouer à un FPS sur Wii il est bien probable que Conduit 2 soit celui qu'il vous faut.

Points positifs

  • L'intelligence des ennemis
  • Les environnements qui ont du caractère
  • Les vannes "série B" du héros

Points négatifs

  • Le côté cliché de certaines scènes
  • Les tourelles et barils explosifs
  • La bande-son pas transcendante

Commentaires