Test : Pro Evolution Soccer 2012

Pro Evolution Soccer 2012 - Wii

Genre : Football

Date de sortie : 10 novembre 2011

Genre
Football
Date de sortie
10 novembre 2011 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami
Disponible sur
PC, PS3, PSP, Wii, Xbox 360
Parfois appelé
PES 2012

Attendu depuis plus d’un an, voici que voilà PES 2012 sur Wii ! Le fleuron de la simulation footballistique débarque donc en cette fin 2011 pour tout rafler et tenter de rester le numéro 1 sur la console de Nintendo. En même temps, vu la concurrence…

 
 
FIFA sur Wii, vous le savez, c’est comme une blague qu’on n’a pas compris, on veut y croire, mais finalement on laisse tomber. Sur la console de Nintendo donc, c’est naturellement PES qui domine les débats (si on peut parler ainsi) depuis quelques années déjà malgré un spectacle offert peu original. Konami peut faire de bonnes choses avec un jeu de foot sur Wii, mais le veulent-ils vraiment ?

Entrons dans le lard. Graphiquement, le jeu vaut le dernier Pro Evolution Soccer sorti sur PS2. On est sur Wii, donc ne nous attendons pas à du somptueux. C’est du Old-Gen certes, mais étant amateur de retrogaming, je ne suis pas choqué par ce qu’on peut voir à l’écran hormis quelques détails et textures indignes d’une console récente, Wii ou pas. Du flou à gerber, un public aussi plat que Jane Birkin, je m’arrête là. Point fort cependant de la série, les visages des joueurs sont vraiment très ressemblants. Si, vraiment.
 

Pareil que l’année dernière mais en… pareil

Non, non, rien n'a changé, tout a continué, hey hey ! Si graphiquement le jeu n’a pas évolué, techniquement c’est pareil aussi que l’an passé, et même le reste, en fait. Pour résumer, PES 2012 est un 2011 avec quelques transferts du dernier mercato estival. L’habillage global du jeu a évolué, faudrait pas qu’on remarque que le soft n’est en fait qu’un DLC à 30€. Heureusement, le gameplay n’a pas changé, on garde la même nervosité, que ce soit au duo Wiimote-Nunchuk ou à la manette classique, avec le jeu de passes manuelles efficace dans les mains de grands joueurs. Au pad classique, on se surprend mélancolique de la grande époque de PES sur PS2, voilà l’un des seuls points positifs.

Des transferts ont été effectués, en partie. Jérémy Ménez figure bien dans l’équipe du PSG, mais quelques joueurs moins connus sont restés dans leurs anciens clubs. Pour un jeu qui sort en novembre, soit plus de deux mois après la fin du mercato, c’est tout même décevant. De toute façon, avec le flou, on ne voit pas leur tronche sur le terrain. Et puis c'est toujours mieux que des joueurs avec des tronches de Mii, hein. Du côté des modes de jeu, ça n’a pas bougé non plus, la Copa Libertadores est présente, la Route des Champions ou même la Ligue des Masters. Il y a de quoi s’occuper un petit moment, le jeu étant également jouable en ligne.
 

Article rédigé par Robinsoldier , le

Pro Evolution Soccer 2012 est le même jeu que celui de l’année dernière, avec une base de données actualisée, partiellement en plus. Mêmes graphismes, même moteur, mêmes modes de jeu, mêmes réglages, même jeu, ah non pardon. Si vous possédez la version 2011, gardez-là, sinon ça peut valoir le coup si vous n’avez pas de jeu de foot sur Wii. Si on vous l’offre, revendez-le.

Points positifs

  • Bonne prise en main
  • Du contenu

Points négatifs

  • Pareil que l'année dernière
  • Foutage de gueule, donc

Commentaires