Preview : Red Steel

Red Steel - Wii

Genre : Shoot gyroscopique

Date de sortie : 08 décembre 2006

Nous vous l’annoncions précédemment, Ubisoft est en train de développer un FPS pour la Revolution, jeu qui promet déjà au travers des premières infos : c’est un bel éventail de détails qui émerge et que dire si ce n’est que c’est du tout bon.

 
 
Le développement de Red Steel a débuté juste après l’E3 2005, Ubisoft ayant pu tester la fameuse manette avant. L’idée est donc sûrement venue à ce moment et les choses n'ont pas traîné car Ubisoft Paris a proposé son concept à Satoru Iwata et Shigeru Miyamoto, ce qui leur aura valu une réponse positive et en échange des manettes prototypes pour pouvoir commencer à développer le jeu. De plus, les ingénieurs de Nintendo Japan et Ubisoft travaillent en étroite collaboration.
 

La barbarie ? Pour quoi faire ?

Maintenant attaquons-nous un peu plus au contenu de Red Steel qui est des plus alléchants et prometteurs. Pendant vos premiers pas dans le jeu, Ubisoft recommande d’utiliser les armes sans préavis, c’est-à-dire d’être en quelque sorte un barbare non pas pour faire plaisir au joueur qui veut se défouler mais parce que vous n’aurez pas d’autre moyen n’étant pas très précis. Vous allez donc rabattre sur les armes lourdes en dégâts mais avec le temps, votre précision augmentera et vous serez amené à utiliser des armes plus petites. Un système d’arts martiaux a été mis en place du nom de « Enter the Yakusa » : par exemple, vous pourrez avoir pour objectif de tuer cinq ennemis avec une balle pour chaque adversaire.
 

On peut en faire des choses avec des idées et une télécommande

Durant le jeu, vous aurez une jauge de Freeze Shot qui se remplit si vous combattez de manière efficace mais qui diminue si vous combattez n’importe comment. Quand la jauge est chargée, la simple pression d’un bouton aura pour effet d’arrêter le temps, vous pourrez alors viser certaines parties de vos adversaires. Que ce soit dans cette phase ou dans les phases simples, les joueurs ont l’habitude du headshot pour terrasser simplement et rapidement vos adversaires. Dans Red Steel, oubliez cette habitude quand il est plus pratique de tirer sur l’arme d’un adversaire par exemple. Finis aussi les coups de katana dans tous les sens pour s’en sortir car cela aura sûrement l’effet inverse. Il faudra donner des coups précis pour créer des combos comme par exemple dessiner un X qui déclenchera une attaque spéciale. Stopper un combo sera très simple car il suffira que vous arrêtiez le mouvement que vous étiez en train d’exécuter. Pratique si vous faites cela n'importe quand.
 

Le respect… ça change tout !

Comme vous le savez peut-être, le respect aura une grande importance dans Red Steel. Il vous arrivera d’être confronté à de hauts responsables, des leaders. Le simple fait de les laisser en vie vous fera gagner leur aide et leur respect. Il n’y a pas que ça bien entendu car vous aurez deux mentors pour vous aider, chacun ayant sa spécialité : les armes pour l’un et l’épée pour l’autre. Mais attention à être respectueux sinon les séquences d’entraînement ne seront pas disponibles tout comme certaines missions qu’ils vous accorderont. De plus, si votre maître n’est pas content, prosternez-vous, cela fera monter votre respect. La manette de la Revolution sera utilisée pour montrer du respect. Par exemple, agitez-la de gauche à droite pour dire "non", et de bas en haut pour dire "oui". Les relations n’en restent pas là car Red Steel n’est pas constitué de scènes cinématiques donc si vous êtes en pleine discussion avec d’autres personnes et que vous vous en allez, cela ne risque pas de leur plaire et votre respect baissera en conséquence. Pour finir, la recherche d’alliés est importante car si vous ne les faites pas rejoindre votre camp, ils iront vers le gang de Tokai qui est votre principal ennemi.
 

Du fun à plusieurs

Côté multijoueur, Red Steel sera jouable en écran partagé et en ligne via deux modes de jeu, mais seul le deathmatch a été révélé pour l'instant.
Le jeu pourra se jouer au format 16/9 et le joueur aura dans ses mains soit l’épée ou un pistolet en fonction du côté par lequel il tiendra la télécommande. Bien sûr avec un katana on ne fait pas qu’attaquer, on peut aussi parer et ce sera le cas ici. On peut dire que la télécommande sera utilisée à bon escient car pour se cacher ou sauter par-dessus un objet, un simple mouvement fera l’affaire. Et qui n’a jamais rêvé de jeter une grenade dans un jeu en faisant le geste ? Ah vous voilà servi car ce sera à vous de jeter et pourquoi pas crier « Grenade ! » si le cœur vous en dit. Si une caisse vous bloque le passage par exemple, le simple fait de rapprocher la télécommande de votre téléviseur aura pour effet de la pousser.
 

Le meilleur du FPS pour de grandes ambitions

Finissons avec la maniabilité qui, selon Game Infomer, est très simple. Utiliser la télécommande revient à utiliser un stylo laser pour comparaison. On contrôle d’une main la télécommande et on appuie sur le bouton se trouvant en-dessous pour tirer : on ne peut pas faire plus simple. Oriola, le concepteur du jeu, dit que le titre prend le meilleur des FPS consoles et PC. En effet, faire un tour complet sur PC prend un quart de seconde alors que sur console le tour prend 3 secondes. Mais dans Red Steel, un tour complet se fait en une seconde, ce qui est relativement court comparé aux autres consoles. Les personnages auront une IA évoluée : par exemple, ils pourront vous piéger pendant que vous êtes en train de recharger ou qu'ils se mettent sur la défensive lorsque c'est à eux de le faire. De même, dans une situation dans laquelle vous et votre adversaire êtes chacun d’un côté d’une table, pas question pour l’ennemi de faire le tour, celui-ci sautera sur la table pour vous atteindre, comme dans FEAR sur PC.
 

Article rédigé par Metil , le

Red Steel s'annonce très prometteur et sera sûrement l’un des jeux phares de la Revolution. Si le titre tient toutes ses promesses, nous avons déjà une future perle entre nos mains. On espère vivement une sortie pour le line-up de la console, ou en tout cas pas trop éloigné de celui-ci.

Commentaires