Preview : Wii Sports

Wii Sports - Wii

Genre : Compil sportive

Date de sortie : 08 décembre 2006

Premier jeu de sports de sur sa nouvelle console de salon, Nintendo balance du simple et de l’accessible. Non, ce ne sera pas les dernières simulations ultimes mais du purement arcade, comme d’hab devrait-on dire. Wii Sports se veut également être un amuse bouche pour nous montrer ce dont est capable la bête.

 
 
Seulement 2 sports étaient présentés : le tennis et le baseball. On sait bien sûr que Wii Sports en contiendra plus : « Wii Sports proposera aux joueurs de jouer au tennis, baseball mais aussi au golf » confirme Takemura-san, Product Analyst chez Nintendo Europe, « il pourrait y avoir un quatrième jeu de sports, mais je ne peux pas vous le confirmer aujourd’hui, ni même vous dire lequel ». Intéressant ! Les paris sont ouverts : pour ma part je pense au curling. Bah oui, tu lances le gros palet, et tu secoues la téléc pour le faire glisser et clash ! ton pote t’éjecte du champ infrarouge pour que tu loupes ton coup héhé…
Short, baskets, bandeau pour la sueur, c’est parti !
 

Prof Sampras Vs. Dudy Mauresmo

Nous pouvions seulement jouer à un match en double. L’écran affiche donc un terrain tout vert et quatre bonhommes simplets (ceux de la même équipe étant strictement identiques). On se fait quand même expliquer la marche à suivre par notre charmante hôtesse Nintendo dédiée à cet écran. Les contrôles s’avèrent extrêmement simples. On secoue la manette brusquement vers le bas : le perso lance la balle de service, et chlek ! un mouvement de coup droit pour faire partir le service. Première surprise : on a l’air d’un con, mais ça défoule. Mon adversaire renvoie le service, hop un coup droit. On enchaîne jusqu’au premier point.
 

Je ne peux que frapper ? Quelle violence tout de même

J’essaie de déplacer la manette pour changer la position de mon perso, mais je ne peux pas. En effet, dans cette version, on ne peut que frapper dans la balle. J’attrape Takemura-san pour une explication : « effectivement, les personnages sont contrôlés par l’ordinateur pour le moment. Mais dans la version finale, vous serez en mesure de les déplacer en bougeant latéralement la manette ». Mouais… Le jeu est quand même prévu pour le lancement les gars, faudrait s’activer ! Vos deux persos se placent assez bien pour choper la balle, mais ils font simultanément les mêmes déplacements. Ca rend les parties un peu zarbies.
 

Le coup droit, c’est comme une claque. Et le revers ?

On repart pour un match : les points ne sont pas longs à acquérir. On peut balancer un smash seulement lorsque vous faites frapper le perso prêt du filet. Au bout de 2 ou trois échanges, soit on loupe la balle, soit elle sort du terrain. Même si un bon timing est requis (c’est quand même la base d’un gameplay), la précision des mouvements a été troquée pour « au p’tit bonheur la chance ». On se contente de renvoyer la balle, ensuite : in ou out. « TAKEMURA-SAN !!!!!!!!!!!!!! » je le rattrape pour quelques explications (il s’était caché le fourbe): « tout les coups de bases du tennis sont présents : coup droit, revers et lobe. Les deux premiers peuvent être liftés, en tournant le poigné au moment du mouvement ». J’essaie. Mouaiiisssss…. Bof. En plus on a pas trop le temps de vraiment rentrer dedans donc on verra au test. Cette partie tennis ne m’a pas convaincu plus que ça. On se marre à recréer les gestes de Sampras, sans trop en faire non plus. En solo, la durée de vie sera sans doute courte car le soft déploie son capital fun en multi.
 

Hooooooooooooome Run!!

Sport très peu pratiqué dans notre belle France au détriment de la pétanque, le baseball est assez rigolo à jouer sur la Wii. Enfin pour ce qu’on a pu en voir et jouer pendant … 5 minutes. Nous avons pu tester uniquement des lancés. Une deuxième charmante hôtesse se précipite sur moi pour m’expliquer (j’ai une tête à faire n’importe quoi ?). Je dois prendre la même pose qu’un lanceur, en prenant la wiimote pour une batte. Yeah ! Je fléchis légèrement les jambes, lève les bras en arrière et j’attends que le perso face à moi m’envoie la baballe. Elle arrive rapidement, je déploie alors ma force de prof pour la renvoyer. Un vent. Je recommence. Un vent. J’ai des problèmes avec le timing. Je recommence, plus concentré et Tac ! un home run. Quelle sensation même si je tape dans le vide ! Takemura-san me confirme plus tard que les sensations seront un peu plus présentes, avec de légères vibrations dans la manette. J’enchaîne une dizaine de lancés… Voilà. On sait juste que les joueurs s’affronteront chacun leurs tours. Aucune info sur le reste. Va-t-on devoir courir sur place avec la manette une fois la balle renvoyée ? Va-t-on devoir se jeter par terre sur un coussin pour atteindre la première base ? Que nenni. Le même sentiment ici de rester sur sa faim.
 

Article rédigé par Pr. Moriarty , le

Prof Moriarty : Bien sûr, ce n’est là que la version démo de l’E3 et cet essai nous permet de voir les possibilités de la Wii. En prenant du recul, en s’écartant de l’euphorie collective de « top fort Wii Sports sur la Wii avec la Wiimote », mettons les choses à plat. Graphismes du début de la GameCube, jeux de sports basiques sans excitations particulières si ce n’est de pouvoir jouer jusqu’à quatre. Pas de bonus, de coups spéciaux, d’éléments délirants, de persos à moustache, d’éléments qui d’habitude, rendent ce genre de titre indispensable. Ce soft est à la hauteur d’une démo technique que l’on pourrait mettre en bundle avec la console. Je suis sévère. Sûrement. Une version complète nous permettra de confirmer nos impressions. Je ne l’espère pas.

Dudy : Simple et efficace, Wii Sports se prend en main facilement et fait quasiment office de jeu officiel du 3ème age. Le Tennis par exemple ne propose rien de bien difficile, reproduire des mouvements horizontaux en timing pour les coups à plat, et verticaux pour les lobs s’avère assez fun, même si force est de constater qu’on est quasiment forcé à jouer au jeu debout, ce qui, en plus d’être ridicule est pas forcement de tout repos. Malheureusement, le fait de ne pas contrôler vraiment le joueur (du moins dans la version testée) noircit un peu le tableau. Le Baseball, lui, parait encore plus basique étant donné que la seule phase de jeu dispo était celle du batteur, mais tout répondait très bien aux mouvement, et tenir une télécommande comme une batte, c’est vraiment le pied. Quant au Golf, ben, pas vu, donc euh… fuck off ?

Commentaires