Preview : Wii Music

Wii Music - Wii

Genre : Musique

Date de sortie : 14 novembre 2008

Genre
Musique
Date de sortie
14 novembre 2008 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
Wii Orchestra

Saviez vous que Jean-Sebastien Bach n’a jamais eu son bac ? Que Wolfgang Amadeus Mozart est le fruit d’un torride gang bang avec des loups ? Et que Frédéric Chopin n’a jamais chopé d’la meuf de sa vie ? Non ? On s’en fout ? Comment ça mes jeux de mots sont à chier ?

 
 
Enfin bref, tout ce remue-méninges pour vous présenter Wii Music aussi connu sous le nom d’Orchestra, soft de Nintendo qui fit office d’introduction à la conférence de la firme japonaise à l’E3 dernier par le biais d’une démonstration improvisée de Miyamoto lui-même. A l’heure ou ces lignes sont écrites, on ne sait vraiment pas grand-chose du jeu, étant trop simple et répétitif, il parait inconcevable qu’il soit vendu en stand-alone mais plutôt via la plateforme de téléchargement de la Wii.
 

Viens Jean-Michel Jarre si t’as des noix, que j’te clashe

Wii Music possède d’emblée un point positif conséquent grâce à son gameplay, ultra simple et bien pensé et qui ravira grands et petits. Pour faire simple, après la sélection de la musique à orchestrer, une petite animation se lance, montrant au joueur quel rythme il doit soutenir avec la télécommande (il s’agissait d’un mouvement bref et puissant de bas en haut pour les deux chansons disponibles dans la démo), une sorte de métronome en sorte. Dès lors, le joueur devra premièrement réussir 5 combos d’impulsions puis tenir la cadence durant toute la durée de la mélodie pour se voir attribuer une note finale relevant son nombre de « coups » dans la mesure. Pour que les conditions de jeu soient optimales, il faudra obligatoirement utiliser le strap du wiimote (juste pour éviter de balancer la télécommande dans l’écran de votre TV…) alors qu’être debout semble la meilleur des positions pour jouer. Alors oui, ça fatigue, on à l’air pour un con, il faut aussi que la TV soit assez relevée, mais quel pied mazette !

Le titre de Nintendo tire également une grande partie de son intérêt sur la symbiose qui réside entre le joueur, chef d’orchestre, et les musiciens, troufions n’hésitant pas à jouer de traviole. Plus le rythme établi par le joueur est lent, et plus les musiciens sont indolents, ce qui peut instaurer une complémentarité des séquences dans un morceau. Imaginez, ralentir les mesures pour insister sur un moment de la chanson, puis accélérer, le tout uniquement par des gestes, ambiance garantie. Et encore, on peut aussi jouer des instruments par des impulsions (non obligatoires) horizontaux ou courbés, faire un mouvement en U par exemple. De ce fait on entendra par exemple plus une trompette que le violon original, et aucun joueur ne créera la même mélodie que son voisin, simplement énorme.
 

Et sinon, bieng ?

D’un point de vue technique, Wii Music utilise le même moteur que Wii Sports, les personnages sont simplifiés au maximum, certains de leurs membres sont carrément indépendants comme Rayman. Par contre, on nous promet que de nombreuses salles de concerts seront dispos, qu’on pourra changer les costumes des musiciens et tout le tralala, mais en gros, c’est super moche. Normal d’un coté, puisque ce titre fait parti de la longue liste des jeux Wii uniquement intéressants pour leur gameplay, le reste étant souvent voire constamment technologiquement complètement dépassé.

Musicalement, seul deux titres étaient de la partie, Carmen de Bizet, et le thème de Zelda. Les deux rendent bien dans le jeu, ont chacun leur propre difficulté, et proposent un rythme différent. Ensuite, de nombreuses ballades devraient être disponibles, axés vers le classique et les titres cultes des jeux Nintendo, malheureusement, il sera impossible d’importer de nouvelles musiques de par soi-même ou grâce à des mises à jour. Laissons quand même notre confiance à Nintendo pour parsemer ce Wii Music de bonus alléchants, il en vaut vraiment le coup.
 

Article rédigé par Dudy , le

Dudy : Pour conclure, Wii Music fait parti de ces jeux simples, qui ne se prennent pas la tête, proposant un gameplay des plus épurés mais incontestablement efficace. Tous pourront donc y jouer, et chacun pourra s’amuser, se prenant, le temps d’une mélodie, pour le chef d’orchestre qu’il est au plus profond de lui.

Prof Moriarty : Orchestra semble un peu plus abouti dans son concept. Même s’il est simple et qu’il ne casse pas une flûte visuellement, on sait à quoi s’attendre. Un jeu musical dans la lignée des Donkey Kong Jungle Beat. L’absence d’interface à l’écran accentue le « pouvoir » que vous avez sur les nombreux musiciens que composent l’orchestre. L’ambiance se fait pesante (la pression de bien réussir alors que l’orchestre est virtuel), on est vraiment dedans et on prend son pied, même si les débuts peuvent être hasardeux en cherchant le rythme. Avec de bonnes enceintes et des musiques orchestrales, grandiose ! La version finale d’Orchestra devrait comprendre d’autres jeux musicaux, comme un simulateur de batterie, le nunchaku représentant les deux baguettes. Je vote pour à fond les ballons !

Commentaires