Test : Devil's Third

Devil's Third - Wii U

Genre : Action

Date de sortie : 28 août 2015

Genre
Action
Date de sortie
28 août 2015 - France
Développé par
Valhalla Game Studios
Edité par
Nintendo
Disponible sur
PS3, Wii U, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Jeu en ligne
 Violence

Si on ne se penche pas assez sur le cas de Nintendo, on pourrait croire que la société japonaise n’a pour but que de créer des univers colorés, avec des êtres tout mignons qui plongent dans des tuyaux et qui ont pour but de sauver des princesses.

Et bien que nenni les enfants, l’hémoglobine s’invite aussi chez Nintendo ! Et c’est grâce à Mr. Tomonobu Itagaki que cela est possible. Celui-ci nous explique l’art de la guerre et des arts martiaux dans son nouveau titre nommé Devil’s Third. Éclaboussements de sang, membres découpés et munitions à gogo seront les points essentiels du jeu. Aiguisez vos lames et votre GamePad car le monde aura besoin de vous dans cet univers apocalyptique.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Nom de code : IVAN

Devil's Third
Ivan

Le scénario de Devil’s Third ressemblerait presque à celui d’un grand film d’action hollywoodien comme certains les aiment, et ce n’est pas pour nous déplaire car on sent qu’il y a quand même de la recherche dans celui-ci. Tout commence par une attaque terroriste, non pas sur une ville, mais sur la planète Terre toute entière ! La procédure de l'attaque est on ne peut plus claire : couper l’électricité générale. De ce fait, de nombreux accidents se déclarent et la planète devient un grand champ apocalyptique ! Sans plus tarder, le gouvernement américain, ou pour être plus précis le NDI, un centre de renseignements dirigé par Charles Caraway, va alors enquêter sur les responsables de cette attaque. Il s’avèrera que c’est le groupe de terroristes nommé SOD qui sera derrière tout ça.

Par chance, ils ont arrêté un membre fondateur de ce groupe il y a quelques temps et celui-ci croupit dans une prison du pays, il s’agit d’Ivan, il s'agira tout simplement du héros de l’histoire. Le NDI proposera donc à ce dernier de s’allier avec eux afin de retrouver et d’arrêter les membres du SOD (en effet, qui mieux qu’un ancien membre pour avoir des informations sur le groupe terroriste ?), en échange de quoi celui-ci sera blanchi et affranchi de toutes charges à son compte. Ivan devra donc coopérer pour retrouver sa liberté mais sera aussi considéré comme le pire des traîtres par ses anciens potes. Ça, fallait le voir arriver !

Cependant, les agissements du groupe SOD ne seront plus ceux qu’Ivan avait pour habitude de voir. En effet, la société rebelle ne se contentera plus de dénoncer l’abus de pouvoir du gouvernement, celle-ci se penchera désormais sur le bioterrorisme mettant en péril l’avenir des humains. Cela ne donnera donc aucun regret à notre héros sur le choix de rejoindre les forces armées des USA. Vous serez alors en charge de mener une troupe à travers divers complexes afin de détruire les plans du SOD et de tuer les membres fondateurs pour dissoudre le groupe terroriste. Cependant, une mystérieuse jeune fille blonde, surnommé C4 et elle aussi membre du groupe terroriste, fera resurgir d'étranges sentiments dans le cœur de notre héros bodybuildé et mettra des bâtons dans les roues de ce dernier... Accompagné de son art martial appelé « Defendu », Ivan se révélera être un élément essentiel pour ce démantèlement et vous seul aurez le contrôle de ce personnage !
 
Devil's Third
C4

Devil's Third
Big Mouse, membre du SOD

Devil's Third
Jane Doe, membre du SOD

Faites la guerre, pas l’amour !

Autant vous le dire tout de suite, ce ne sera pas un jeu où le but sera de se faire des caresses, et ça je pense que vous l’aurez déjà assez bien compris depuis le début de ce test. Sans vous le cacher, Ivan sera ce que l’on pourrait appeler une machine de guerre à lui tout seul. Son arsenal se composera de deux armes à feu, d’une arme pour les combats rapprochés, de bombes en tous genres ainsi que de cigarettes. C’est vrai, ces dernières ne seront pas utiles mais ça donnera au héros un côté "jemenfoutiste" non négligeable.

Enfin bref, tout ce qu’il faut savoir sur la méthode de combat d’Ivan vous sera bien évidemment expliqué au début de l’aventure grâce à un didacticiel (comme 90% des jeux). Vous aurez alors la possibilité de faire des tirs précis ou aléatoires, changer d’arme selon la situation et ainsi passer du combat éloigné au combat rapproché avec des katanas, des masses, des haches ou encore des barres à mine (autant dire que c’est dans ces moments là que des membres et du sang vont jaillir sur tous les murs). Ce qui est vraiment dommage, c’est que le nombre d’armes blanches proposé n’est pas exceptionnel, et il n’y a qu’un combo final pour chacune, autant dire que l’on n'aura pas réellement de surprise lorsque l’on effectuera le coup de grâce. Vous pourrez aussi balancer ces armes contre les ennemis afin d’infliger de lourds dégâts. Mais faut dire qu’il y en a qui ont essayé, et ils ont eu des problèmes ! Pas d’inquiétude cependant, vous pourrez effectuer des esquives, vous protéger contre les coups mais pas contre les balles ennemies, pour ça il faudra aller derrière un mur ou un obstacle. Quelques particularités seront de la partie dans la constitution du guerrier. Vous disposerez notamment de vos lunettes de soleil qui détecteront ce qui n’est pas visible à l’œil nu, comme des bombes cachées sur votre chemin, ou qui verrouilleront des cibles afin de guider les projectiles aériens lorsque le contexte sera propice à cela.

Mais le plus fort n’est pas là, vous aurez l’aide de vos tatouages aussi. Oui oui, de vos tatouages. Ceux-ci ont été dessinés sur le corps d’Ivan afin de lui procurer un pouvoir spécial : l’Eveil ! Une fois la jauge d’éveil remplie (grâce aux combats au corps-à-corps) vous pourrez activer ce mystérieux don et vous disposerez d’une incroyable concentration pour tous les types de combats. Vous ferez exploser tous les ennemis dans un faible rayon lorsque vous activerez ce dernier, un peu à la manière de Hulk quand celui-ci devient furax. Faut l’avouer, par moments, ça peut vous sauver de certaines situations difficiles.

 
En ce qui concerne justement votre santé, il n’y aura aucun moyen de vous soigner car il n’y aura aucune jauge de santé. Ce sera à la manière d’un Call Of Duty, selon les dégâts reçus, votre écran deviendra noir et blanc entouré de rouge et le son sera de plus en plus faible, ce qui donnera, bien évidemment, l’illusion de mourir. Votre seul moyen de soigner cela sera alors d’attendre derrière un mur afin d’esquiver les balles ou de courir pour fuir le combat, mais ça… ce sera en fonction de votre fierté et de votre égo…
 
Devil's Third

Devil's Third

Bonne chance, soldat !

L’exploration ne sera pas un élément capital dans le jeu. Ce que l’on veut dire par là c’est qu’il n’y aura pas besoin de tourner en rond pendant des heures et des heures pour trouver son chemin. Aucune map ne sera à votre disposition, mais un point de repère sur l’écran principal sera constamment présent. Il vous suffira donc d’atteindre celui-ci sans trop se poser de questions… Vous devrez juste faire gaffe à ne pas tomber dans une embuscade ou vous faire trucider à peine une porte franchie. Les seuls obstacles seront peut-être des murs à franchir, de vous baisser afin d’emprunter d’étroits couloirs ou encore sprinter à la façon d’Indiana Jones afin de passer une porte géante en métal qui s’abaisse, mais ce sera tout. Pas d’interrupteurs à trouver ni à activer, ni d’autres problèmes que l’on pourrait trouver dans un jeu d’exploration. Vraiment, la baston sera au cœur de tout ! Vous devrez trouver des astuces afin de tuer tous les ennemis qui vous barrent la route en jetant des bombes afin de les déloger de leur cachette par exemple, mais cela n’est qu’une ruse parmi d’autres !
 
Devil's Third

Chaque chapitre du jeu sera divisé en missions que vous pourrez recommencer comme bon vous semble afin de collecter les nombreux trophées proposés, par exemple. Chacune d'elles aura son boss qui clôturera cette dernière. Autant vous dire que ce ne seront pas là des méchants que l’on peut voir chez Mario où il suffit de leur taper sur la tête pour les vaincre. Il en sera tout autre ici et on pourra constater que le cœur du jeu réside dans ces moments de combat. Il faudra user de malice pour les vaincre, cerner les points faibles et attaquer comme un dingue pour les tuer. Il faudra garder son sang-froid car plus d’un s’énervera devant ces boss qui pourront vous achever en deux coups, des gros ! Il faudra alors maîtriser l’esquive et l’attaque, mais une fois la sauce prise, vous aurez alors peut-être une chance de gagner le combat… J’ai bien dis peut-être car le chemin sera long même si vous commencez à avoir la main en ce qui concerne le combat et vous aurez aussi à vous arracher quelques cheveux parfois.
Ce qui est bien dans tout ça, c’est que vous souffrirez tel un petit scarabée qui veut apprendre les arts martiaux et les arts de la guerre, et que durant votre périple vous évoluerez en tant que guerrier et ça, faut le dire, ce genre d’immersion c’est quelque chose !
 
Devil's Third

Pour revenir au niveau de l’exploration, sachez aussi que vous devrez faire preuve d’adresse dans certaines parties du jeu car vous aurez à conduire certains véhicules ou bien utiliser les armes de ces derniers afin d’échapper aux ennemis qui vous barreront encore la route. Vous pourrez donc prendre part à des batailles aériennes ou bien conduire un immense char dans la neige afin de pénétrer dans un labo secret. Autant dire que niveau scénario catastrophe on ne peut pas faire mieux ! Cependant, le système de visée lors de l’utilisation des armes, que ce soit à pied ou dans un véhicule, ne sera pas du tout simple à gérer. Le joystick sera d’une extrême sensibilité et il vous faudra aussi prendre la main assez rapidement pour espérer vous en sortir dans ce genre de situation.

Devil's Third

L’aventure ne sera donc pas de tout repos et rares seront les moments de pause… Il faudra être sur le qui-vive constamment si vous voulez survivre, en sachant que les points de contrôle ne seront pas distribués comme on le souhaiterait… Par exemple, même si vous avez couru des centaines de mètres pour avancer et que vous avez, pour cela, tué de nombreux ennemis, il suffit d’une faute d’attention pour qu’un ennemi arrive par derrière, vous tue, et vous ramène au dernier point de contrôle pour retuer les mêmes ennemis qui vous ont donné du fil à retordre et parcourir la même distance qui ne sera jamais de tout repos. Il faut l’avouer, il y aura des larmes qui vont couler et il faudra garder son sang-froid tout au long du jeu. Mais quelle récompense de savoir que l’on aura enfin réussi à finir le niveau car on y aura mis tout son petit coeur pour cela !
 
Une dernière chose cependant, sachez que si par hasard, ou bien si Alzheimer vous fait défaut, il sera possible de retrouver tous les objectifs à atteindre lors d’une mission dans le menu Pause, mais ça c’est plus de la curiosité qu’autre chose.

Plus on est de fous et plus on rit !

Devil’s Third aura aussi son propre jeu en multijoueur avec son propre scénario, totalement parallèle à l’histoire principale du jeu mais qui se déroulera dans le même contexte. Vous incarnerez un citoyen lambda, autrement dit : vous-même, car vous devrez avant tout vous créer un avatar avec des éléments de personnalisation dignes d’un Sims, ou presque. Une fois votre personnage créé, vous devrez bâtir une sorte d’armée, constituée d’autres civils (en l’occurrence des autres joueurs réels) afin de monter en puissance et de sauver le monde. Pour cela, vous devrez sélectionner les caractéristiques des recrues que vous souhaitez intégrer ou encore décider du salaire de vos agents. Cependant, cela s’applique si vous désirez être le chef, rien ne vous empêche d’être juste recruté dans un groupe déjà créé. Dans tout les cas, vous ferez parti du FDRA (Federal Disaster Response Agency) et vous devrez vous imposer dans ce monde dévasté en décidant de faire des alliances avec d’autres groupes ou au contraire attaquer certains d’entre eux.
 
Devil's Third

Mais avant tout, il est toujours bon de s’entraîner un peu afin de gagner de l’expérience et de l’argent avant la bataille ! Pour cela, vous aurez quelques exercices à votre disposition.
Pour être exact, il y en aura 10. Cependant, ces exos seront plus ou moins farfelus. Exemple : vous pourrez participer à l’exercice « Battle Royale » où là, le principe est tout simple : chaque joueur que vous aurez éliminé rapportera des points et celui qui aura marqué le plus de points à la fin du temps imparti sera le vainqueur. Rien de bien folichon me direz-vous, mais d’autres exercices seront beaucoup plus loufoques comme « La Fête Foraine » où votre mission sera de ramener des fruits dans un mixeur géant, ou encore « Basse-cour » où comme son nom l’indique, il s’agira de trouver des poules dans une map. Chaque seconde passée avec une poule dans les bras vous fera gagner des points.
Dans ces minis-jeux, il faudra aussi trouver des œufs dorés qui seront une monnaie d’échange.
 
DEvil's Third

En parlant de cela, il faut savoir que plus vous gagnerez d’argent et d’œufs dorés, et plus vous aurez accès à des équipements et des armes qui feront de vous un dur à cuire. Certains éléments, comme le haut ou le pantalon, donneront, en plus d’un nouveau skin, différentes particularités comme une défense renforcée au corps-à-corps ou bien une vitesse améliorée. Bien sûr, plus c’est cher et plus c’est efficace. Vous aurez alors l’occasion d’améliorer vos armes afin de devenir un maître dans toute sa splendeur.
Une fois que vous vous sentirez prêt pour la bataille, il ne restera plus qu’à rentrer en guerre et devenir le maître du monde !


Article rédigé par Balto , le

Devil’s Third a un contenu très intéressant niveau scénario et les fans de baston seront servis. Malgré sa linéarité, il sera plaisant de découvrir la suite de l’histoire, tel un bon livre où l’on prend plaisir à tourner les pages et à passer les chapitres afin de savoir ce qui se passe ensuite. Niveau fight, il n'y a pas à dire, ça cogne dur, mais la maîtrise du personnage laisse quelque peu à désirer, surtout niveau esquive où les mouvements ne font pas naturels du tout. Pour ce qui est des graphismes, là c’est presque parfait, les décors sont somptueux et on se laisse emporter par les nombreux paysages grandioses.

Grâce à ce jeu, vous apprendrez que devenir un héros n’est pas de tout repos. Engagez-vous qu’ils disaient, engagez-vous !

Points positifs

  • Des décors sublimes
  • Un scénario original
  • Des personnages charismatiques
  • Le mode multijoueur

Points négatifs

  • Quelques glitches
  • Des esquives incohérentes
  • Les combos finaux sont répétitifs
  • Un viseur un peu capricieux

A propos de l'auteur

Balto

Balto

25 ans | Dresseur de zombies

Il est réputé pour être bipolaire. Le jour, il peut avoir les yeux grands ouverts tellement il est fasciné devant la princesse Zelda dont il raffole les aventures ou encore par la salopette de Mario. Mais la nuit, il sort les crocs et le fusil à pompe pour exploser la tête des zombies dont il aime voir le sang et le cerveau...sur les murs ! Pour traduire, Balto est hypnotisé par l'univers Nintendo, vous le verrez souvent sur un kart avec une peau de banane dans la main ou en train de chevaucher Epona les cheveux aux vents. Mais il est aussi très doué en ce qui concerne la survie dans un monde apocalyptique à la Resident Evil ou The Last of Us. Mais en restant dans l'horreur, il peut se contenter de fantômes et de démons à buter. Pour cela, les jeux de bastons font office d'entraînement.

Contacter

Commentaires