Preview : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

The Legend of Zelda : Breath of the Wild - Wii U

Genre : Aventure/Action

Date de sortie : 03 mars 2017

Genre
Aventure/Action
Date de sortie
03 mars 2017 - France
En 2017 - Japon
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch, Wii U
Parfois appelé
Zelda Wii U

C'est au cours d'un petit événement privé sobrement intitulé #NintendoParis que l'éditeur japonais a voulu présenter les démos de ses jeux de l'E3 au public français. Au programme, des jeux 3DS, des jeux Wii U, mais surtout The Legend of Zelda : Breath of the Wild dont 8 bornes étaient à disposition des joueurs présents.

Dans ce mini-salon de l'E3 made in Nintendo, on s'est donc concentré sur l'un des prochains gros jeux de la Wii U, The Legend of Zelda : Breath of the Wild. On pouvait donc incarner Link au sein de deux démos de quinze minutes, l'une axée sur les possibilités offertes par l'open world du titre, et l'autre axée sur les premières minutes du jeu (et donc un peu plus scénarisée). Mais nous, on a pu essayer le jeu pendant presque une heure... Et ouais, parce qu'on est comme ça nous !

Nintendo Paris Zelda Wii U

The Legend of Zelda : Into the Wild

Dès les premières minutes de jeu, on se plonge dans le paysage verdoyant de ce nouveau Zelda. Les couleurs vives sautent directement aux yeux et le paysage s'étend à des kilomètres... et pour cause, la carte est apparemment 3 fois plus grande que celle de The Elder Scrolls V : Skyrim. La première crainte était à priori que celle-ci puisse paraître un peu vide, à l'instar de nombreux titres récents, mais cette dernière est peu à peu écartée au fur et à mesure du temps de jeu.

En effet, si le terrain offre d'une part pas mal de reliefs, il se renouvelle également pas mal visuellement : dans la "petite" section de la carte appelée "Great Plateau" que l'on pouvait explorer dans cette démo, on peut apercevoir à la fois des paysages montagneux et neigeux, un grand lac et des forêts denses. On peut également tomber sur des feux de camp disposés çà et là autour desquels quelques ennemis sont rassemblés, et que l'on peut tout à fait éviter si l'on n'est pas d'humeur guerrière. Cependant, il y a un prix à tout cela : malgré des graphismes soignés et une patte artistique réussie, le jeu souffre de temps à autres de quelques baisses de fluidité. Elles ne sont pas gênantes pour autant, mais sont remarquées par les plus visuellement aguerris, qui noteront aussi quelques objets qui "poppent" au fond du décor lors de l'exploration de la carte. De même, le joueur aura occasionnellement droit à des temps de chargement d'une vingtaine de secondes (notamment lors des game over). On peut tout de même espérer que ces problèmes seront atténués dans la version finale du jeu prévue pour sortir dans 9 mois.

S'approprier pour mieux régner

Néanmoins, on retiendra le jeu pour son gameplay qui met de nombreux outils à la disposition du joueur. Link peut s'accroupir pour se rapprocher discrètement d'un ennemi ou d'un animal sauvage, et il peut également très bien utiliser une épée, un gourdin, une branche, une hache ou un arc et ses flèches pour les neutraliser. Il y a également tout un aspect de customisation et de survie qui est mis en place avec ce jeu : changer ses vêtements en fonction de la température extérieure sous peine de perdre de la vie (notamment lorsqu'il fait trop froid), chasser des animaux pour se griller tranquilou de la viande plus tard autour d'un feu de camp (ce qui est donc devenu le moyen primordial pour regagner de la vie)... Beaucoup de mécaniques rappellent donc le récent Far Cry : Primal dans son aspect survie, mais aussi un peu MGSV : The Phantom Pain dans sa liberté d'action. Cependant, la partie "Great Plateau" de la carte reste assez large, et en se déplaçant à pied, les trajets semblent un peu longuets en début de partie.

Par ailleurs, on notera que le monde ouvert offre également pas mal de mécaniques intéressantes, reprises d'autres jeux : par exemple, ceux qui auront joué aux jeux Far Cry d'Ubisoft reconnaîtront sa mécanique physique de feu réutilisée ici, puisque vous pouvez par exemple enflammer des parterres d'herbes sèches et transformer le terrain en véritable brasier pour les ennemis présents. Si on couple ça avec des pouvoirs de maîtrise du vent que Link pourra probablement acquérir plus tard, je vous laisse imaginer comment vous pourrez annihiler vos ennemis en maîtrisant les flammes à votre guise. A côté de cela, ce nouveau Zelda arrive également à s'approprier les mécaniques d'autres jeux et en les améliorant, comme la possibilité d'escalader les murs en faisant attention à la jauge d'endurance, comme un certain Shadow of the Colossus, mais ici ça s'applique sur n'importe quelle surface, et ça contribue au sentiment de liberté insufflé par ce nouvel épisode.

Hey, listen !

Mais après pas mal de temps d'exploration, on me conseille d'essayer la démo un peu plus centrée sur le scénario, permettant de découvrir les premières minutes du jeu. On ne détaillera pas pour autant ce qui s'y passe, mais on rencontre dès le début un nouveau personnage assez charismatique (simplement intitulé "Old Man") qui nous guide et nous aide à découvrir nos premiers donjons et à accomplir quelques quêtes. Si dans la première démo on avait un peu peur de manquer de contexte à nos actions et d'être simplement livrés dans un grand bac à sable, cette seconde démo un peu plus scénarisée enlève ces craintes puisqu'elle rend le jeu un peu plus "dirigiste" (mais dans le bon sens du terme) !

Au cours de cette petite démo, on pouvait notamment découvrir les deux premiers donjons du jeu, l'un axé sur le déplacement de plaques mécaniques pouvant servir de plates-formes, l'autre sur la mécanique de bombes propre aux autres Zelda. En acquérant ces nouveaux pouvoirs à l'issue des donjons, on se rend compte peu à peu que le jeu comporte une grande richesse et qu'il n'est pas un simplement axé sur la survie, mais qu'il est aussi héritier des autres opus de la série. On sait que l'on va retrouver la plupart des pouvoirs d'antan mais aussi des nouveaux, et ça donne envie de les découvrir !

Article rédigé par Ratchetlombax , le

On ressort globalement content de cette petite heure de jeu, et on a bien l'impression de n'avoir qu'égratigné la surface, ce qui montre que ce nouvel épisode est loin d'être inutile et qu'il a l'air d'être un véritable mastodonte. Celui-ci a l'air de mettre la Wii U à genoux, mais il n'a pas l'air d'en souffrir pour autant. On a de toute façon hâte de pouvoir essayer la version complète du jeu à sa sortie... mais pour cela il faudra patienter encore quelques longs mois !

A propos de l'auteur

Ratchetlombax

Ratchetlombax

22 ans | Explorateur nocturne

Avide d'aventures et de sensations, ce bonhomme ne quitte pourtant que rarement son salon. La raison ? Tout petit, il s'est rendu compte qu'il pouvait vivre de grandes épopées par le biais d'un écran et d'une manette. Du coup, il passe le clair de son temps sur des petits projets et sur la longue liste de jeux vidéo qui l'intéressent depuis de longues années... Et c'est loin d'être fini !

Contacter

Commentaires