Test : Your Shape : Fitness Evolved 2013

Your Shape : Fitness Evolved 2013 - Wii U

Genre : Fitness

Date de sortie : 30 novembre 2012

Genre
Fitness
Date de sortie
30 novembre 2012 - France
Développé par
Blue Byte Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Avec sa série des Your Shape, Ubisoft prend un malin plaisir à nous faire suer comme des gros porcs. Apparue en 2009 sur Wii, l'éditeur français nous a depuis livré un épisode tous les ans, affinant toujours plus le concept. C'est donc tout naturellement qu'on se retrouve avec un nouvel épisode cette année encore. La question est la suivante : qu'est ce que la Wii U apporte de neuf au titre ? Vous trouverez ci-dessous la réponse obtenue à la sueur de notre front.

Test effectué à partir d'une version Wii U

 
 
Le premier gain par rapport à la version Wii est sans aucun doute la HD. Certes, ça fera une belle jambe à ceux ayant goûté aux volets Xbox 360, mais on s'en branle après tout. Le titre propose, via son menu visible sur le gamepad, trois sections distinctes, regroupant différents types d'activités. La première est justement la section activité, qui regroupe tout ce qui relève de la danse et du zen. On trouve ensuite les cours, où vous apprendrez les mouvements de base de différentes disciplines, qu'il s'agisse du krump, de la danse cardio ou de kickboxing. Enfin, la section entrainement regroupe des séries d'exercices ayant chacune un but précis, allant du « simple » échauffement à la tonification d'un membre. Avec ces trois sections là, on trouve également un accès vers nos actualités, ainsi que celles de nos amis via Your Shape Center, les tâches du jour, sortes de petits défis renouvelés quotidiennement, et ce qui constitue sans doute le gros morceau du titre : le mode programme.
N'ayant pas de contenu qui lui est propre, la section programme vous permet de planifier des séances d'exercices en fonction d'un objectif que vous aurez fixé, sans le chiffrer, de la durée et du rythme choisis, là aussi par vos soins. Il ne vous restera plus alors qu'à lancer les différentes sessions quand bon vous semble.
 

Une interface au poil

C'est sans conteste le plus gros apport du gamepad au jeu d'Ubisoft, l'interface tactile. Particulièrement bien pensée et intuitive, elle permet une navigation fluide et sans accros. De plus, elle est colorée et agréable à l’œil. Et s'il n'est pas possible de faire passer le menu sur la télé, on n'en a, de toute façon, pas envie. Un encart en haut à droite des écrans affiche en permanence votre photo et le nombre de calories que vous avez brûlé, de quoi motiver les plus courageux d'entre nous. Durant les exercices, la télé affiche votre coach qui effectue les mouvements que vous devez reproduire alors que le gamepad affiche, de son côté, le nombre de calories cramées et le temps qu'il reste jusqu'à la fin de la session. Cette scission des informations entre les deux écrans est purement gadget. Mais dans le salon, quand on fait son sport, c'est franchement classe d'avoir les deux écrans côte-à-côte. Enfin, on terminera cette partie sur l'interface par un défaut tout de même : il n'est pas possible de transférer votre coach de la télé vers le gamepad pour la libérer. Dommage messieurs, vous ne pourrez pas regarder votre match de foot, affalés comme des merdes, une bière à la main, pendant que votre femme fait ses exercices.
 

Cette fois-ci, on ne se fout pas de notre gueule.

Pour ce qui est du contenu, notre première réaction a été mitigée. Il y a pas mal d'exercices et ils sont assez variés.Mais ça reste encore assez léger dans l'ensemble. Puis on a découvert la boutique intégrée au jeu. Mais contrairement à ce à quoi on s'attendait, point de DLC ici (quoique ça viendra peut-être plus tard), tout le contenu proposé étant déjà sur le disque et achetable avec de la monnaie gagnée en jeu. En effet, à la fin de chaque session, on reçoit un certain nombre de pièces en fonction du nombre de calories brûlées et de votre score. De même, si vous accomplissez l'une des tâches du jour, vous aurez un petit bonus en pièces. Ces dernières vous serviront donc à débloquer du contenu supplémentaire dans la boutique. On y trouve de nouvelles chansons pour la danse, de nouveaux coachs, mais surtout de nouveaux exercices. En somme, vous perdez des calories pour débloquer de nouveaux exercices qui vous feront perdre encore plus de calories. C'est un cercle vertueux.
Pour récompenser vos efforts, les développeurs ont intégré tout un stock de recettes, toutes plus appétissantes les unes que les autres, regroupées dans différentes catégories, suivant vos objectifs. On appréciera la présence de filtres permettant d'éliminer un certain nombre d'entre elles suivant votre régime alimentaire. Il faut dire qu'il y en a beaucoup. En revanche, les indications données pour leur réalisation sont plutôt sommaires, même si elles ont l'air simples (N.B. : c'est à peine si l'auteur de cette critique sait cuire un steak).
Pour finir, on notera la présence de Your Shape Center, une sorte de réseau social dédié au jeu. Celui-ci vous permet de voir où en sont vos amis, de les défier, de rejoindre des évènements et de vous fixer des objectifs, le tout via Internet.
 

Article rédigé par pattoune , le

Finalement, ce Your Shape Fitness Evolved 2013 fait le boulot. Il propose un nombre intéressant d'exercices dans différents domaines, ce qui devrait permettre à tout le monde d'y trouver son compte. Si la détection de mouvements manque de précision, rendant le nombre de calories brulées bien peu pertinent, le fait est qu'on se dépense. Et c'est bien là l'essentiel.

Points positifs

  • L'interface.
  • Le contenu.
  • Le milk-shake malté double chocolat.

Points négatifs

  • Pas possible de jouer intégralement sur le gamepad.
  • Une reconnaissance de mouvements pas très précise.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires